Festival de Berlin 2019 Festivals News — 27 décembre 2018
Berlinale 2019 : Ours d’or d’honneur à Charlotte Rampling
© Studiocanal Tous droits réservés

C’est l’une des plus grandes actrices du cinéma européen du dernier demi-siècle qui recevra l’Ours d’or d’honneur au prochain . Son directeur sortant Dieter Kosslick a en effet annoncé la semaine dernière, le lundi 17 décembre, que l’Anglaise sera honorée de la sorte lors de la 69ème édition du festival, qui se déroulera du 7 au 17 février 2019 dans la capitale allemande. Elle recevra son prix honorifique au cours d’une soirée gala au Berlinale Palast le jeudi 14 février, qui verra également la projection du film qui avait lancé sa carrière en 1974, le sulfureux Portier de nuit de Liliana Cavani. Rampling est une habituée du festival, puisqu’elle y avait occupé le poste prestigieux de présidente du jury en 2006, couronnant alors Sarajevo mon amour de Jasmila Zbanic de l’Ours d’or, et qu’elle y avait gagné l’Ours d’argent de la Meilleure actrice en 2015 pour 45 ans de Andrew Haigh.

© Jean-Claude Moireau / Studiocanal Tous droits réservés

L’hommage à Charlotte Rampling (* 1946) se conjuguera également à travers une rétrospective en neuf films, ainsi que le documentaire Charlotte Rampling The Look de Angelina Maccarone, tourné en 2011. Ces neuf longs-métrages reflètent assez bien les différentes périodes de la longue et illustre filmographie de l’actrice, qui avait travaillé autant dans son pays natal qu’aux États-Unis, en Italie et en France. Depuis ses débuts dans les années 1960 et ’70, avec Luchino Visconti pour Les Damnés et Caviani pour Portier de nuit, en passant par des années 1980 sous le signe de la consécration internationale pour des réalisateurs aussi prestigieux que Woody Allen (Stardust Memories), Sidney Lumet (Le Verdict) et Nagisa Oshima (Max mon amour), jusqu’à son grand retour à partir des années 2000, auprès de François Ozon (Sous le sable et Swimming Pool), Laurent Cantet (Vers le sud) et Andrea Pallaoro (Hannah, qui lui avait valu la Coupe Volpi de la Meilleure actrice au Festival de Venise en 2017). Parmi les autres titres majeurs d’une filmographie hautement éclectique, on peut aussi citer Zardoz de John Boorman, La Chair de l’orchidée de Patrice Chéreau, Un taxi mauve de Yves Boisset, On ne meurt que deux fois de Jacques Deray, Angel Heart Aux portes de l’enfer de Alan Parker, Embrassez qui vous voudrez de Michel Blanc, Immortel Ad Vitam de Enki Bilal et Melancholia de Lars von Trier. Cette année-ci, elle était à l’affiche de pas moins de cinq films : Hannah, Red Sparrow de Francis Lawrence, A l’heure des souvenirs de Ritesh Batra, The Little Stranger de Lenny Abrahamson et Voyez comme on danse de Michel Blanc. Elle participe actuellement au tournage du prochain film de Paul Verhoeven, Benedetta.

© Ad Vitam Distribution Tous droits réservés

L’Ours d’or d’honneur n’est point le premier prix honorifique pour Rampling. Elle avait déjà reçu un César d’honneur en 2001, le prix Excellence du festival de Locarno en 2012 et le prix pour l’ensemble de son œuvre de l’Académie du cinéma européen en 2015. Elle est la quatrième ancienne présidente du jury à Berlin à y recevoir un Ours d’honneur, après Jeanne Moreau (1983 / 2000), Michael Ballhaus (1990 / 2016) et Meryl Streep (d’abord Ours d’honneur en 2012, puis présidente en 2016).

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Tobias Dunschen

Cet article a été rédigé par Tobias Dunschen, Rédacteur de Critique Film. Lire tous ses articles