American Horror story, Asylum Episode 6 – The Origin of Monstrosity

Aujourd’hui, nous découvrons enfin la vérité sur le Docteur Arden, suivrons le calvaire de Lana retenue prisonnière  de alias Docteur et verrons l’évolution des Sœurs Jude et  Marie Eunice. Tout commence à s’expliquer malheureusement le gore et l’angoisse du début se raréfient.

Sœur Jude apprend, grâce à son contact Sam Goodman (Mark Margolis, Black Swan), que le Docteur Arden était effectivement, pendant la guerre, Hans Grupper. Monsieur Goodman lui demande une empreinte pour authentifier ses dires et faire tomber Arden.  Sœur Marie Eunice, toujours possédée par le diable, protège ce dernier, en tuant  Sam. Elle lui  amène les preuves de son ancienne vie pour lui faire comprendre qu’elle est avec lui. Le mal les unit.

Avant l’ouverture de l’asile, était,  entre autres,  un centre  pour tuberculeux géré par le Docteur Arthur Arden. Lorsque le bâtiment fut repris par Monseigneur Howard (, Shakespeare in love) il garda Arden et lui permit de faire des expériences sur les pensionnaires sans trop savoir jusqu’où ça irait. Il découvre aujourd’hui la vérité en retrouvant Shelley, monstrueusement  transformée, dans un hôpital de la région. Il lui donne les derniers sacrements et abrège ses souffrances par la même occasion.

Lana, toujours retenue prisonnière par Thredson, comprend qu’il a été en manque d’une mère et que le seul but de ses crimes était de trouver un contact corporel auprès de ses victimes, elle va donc, pour sauver sa vie, endosser le rôle de  maman de substitution pour lui.

Cet épisode nous offre plus d’explications que de suspense, ce qui nous éclaire un peu plus. Cependant l’ambiance malsaine si présente du début laisse la place et  bascule dans un banal cliché de film d’horreur. Un petit bémol aussi sur le nombre d’intrigues et d’éléments s‘entremêlant  pourrait  presque faire perdre son latin au spectateur. Espérons que nous sommes dans le creux de la vague pour ensuite mieux remonter et finir cette saison comme elle a commencé, c’est-à-dire en beauté

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Stéphanie

Cet article a été rédigé par Stéphanie Dumont, chroniqueuse séries TV de Critique Film.fr