http://www.lebenssalz.ch http://www.paulplaza.nl http://www.ostendsurfing.be http://www.qsneaker.nl http://www.wtcbentille.be http://www.thegooddeal.ch http://www.kantoorencreatief.nl
Festivals News — 11 novembre 2018
Albi 2018 : la sélection officielle

La sélection officielle du 22ème Festival du Film Francophone d’Albi a été annoncée la semaine dernière, lors d’une conférence de presse le mardi 6 novembre. L’édition 2018 des Œillades se tiendra du mardi 20 au dimanche 25 novembre dans le chef-lieu du département du Tarn. Après son introduction couronnée de succès en 2017, le prix du public est de retour cette année et sera attribué à l’un des douze films de la programmation des avant-premières, qui y sont éligibles.


Les Avant-premières du Festival d’Albi

(France) de Ludovic Bernard, avec Lambert Wilson et Kristin Scott Thomas, sortie française le 26 décembre – en présence du réalisateur et de l’acteur Jules Benchetrit (critique)

(France) de Joachim Lafosse, avec Virginie Efira et Kacey Mottet Klein, sortie française le 23 janvier 2019

(France) de Julie Bertuccelli, avec Catherine Deneuve et Chiara Mastroianni, sortie française le 6 février 2019 – en présence de la réalisatrice (critique)

(France) de Félix Moati, avec Vincent Lacoste et Benoît Poelvoorde, sortie française le 13 février 2019

Doubles vies (France) de Olivier Assayas, avec Guillaume Canet et Juliette Binoche, sortie française le 16 janvier 2019


(France) de Alexis Michalik, avec Thomas Solivères et Olivier Gourmet, sortie française le 9 janvier 2019

(France) de Valeria Bruni Tedeschi, avec Valeria Bruni Tedeschi et Pierre Arditi, sortie française le 30 janvier 2019

L’Heure de la sortie (France) de Sébastien Marnier, avec Laurent Lafitte et Luana Bajrami, sortie française le 9 janvier 2019

L’Incroyable histoire du facteur Cheval (France) de Nils Tavernier, avec Jacques Gamblin et Laetitia Casta, sortie française le 16 janvier 2019 – en présence du réalisateur

Les Invisibles (France) de Louis-Julien Petit, avec Audrey Lamy et Corinne Masiero, sortie française le 9 janvier 2019


Kinshasa Makambo (Congo) de Dieudo Hamadi

(France) de Mia Hansen-Løve, avec Roman Kolinka et Aarshi Banerjee, sortie française le 19 décembre

Meltem (France) de Basile Doganis, avec Daphné Patakia et Rabah Naït Oufella

(France) de Romain Laguna, avec Zéa Duprez et Billal Agab, sortie française le 6 février 2019

(France) de Fabienne Godet, avec Julie Moulier et Johan Libéreau, sortie française le 6 mars 2019 – en présence de la réalisatrice et de l’acteur Régis Ribes


L’Ordre des médecins (France) de David Roux, avec Jérémie Renier et Marthe Keller, sortie française le 23 janvier 2019 (critique)

(France) de Elsa Amiel, avec Peter Mullan et Arieh Worthalter, sortie française le 30 janvier 2019

(France) de Jeanne Herry, avec Elodie Bouchez et Sandrine Kiberlain, sortie française le 5 décembre – en présence de Dominique Besnehard [Hommage au festival d’Angoulême]

Qui a tué Lady Winsley ? (France) de Hiner Saleem, avec Mehmet Kurtulus et Ezgi Mola, sortie française le 2 janvier 2019 – en présence du réalisateur et du producteur Marc Bordure

Rémi sans famille (France) de Antoine Blossier, avec Daniel Auteuil et Maleaume Paquin, sortie française le 12 décembre


Les Rois Mongols (Canada) de Luc Picard, avec Milya Corbeil-Gauvreau et Martin Desgagné – en présence de la productrice

Tout ce qu’il me reste de la révolution (France) de Judith Davis, avec Judith Davis et Malik Zidi, sortie française le 2 janvier 2019 – en présence de la réalisatrice et de l’actrice Mélanie Bestel

Ulysse & Mona (France) de Sébastien Betbeder, avec Manal Issa et Eric Cantona, sortie française le 30 janvier 2019

(France) de Lucas Bernard, avec Charles Berling et Swann Arlaud, sortie française le 2 janvier 2019 – en présence du réalisateur

(France) de Antoine Raimbault, avec Marina Foïs et Olivier Gourmet, sortie française le 6 février 2019 – en présence du réalisateur et de la productrice Caroline Adrian (critique)

Une part d’ombre (Belgique) de Samuel Tilman, avec Fabrizio Rongione et Natacha Régnier – en présence de l’acteur Christophe Paou (critique) [Hommage au festival de Namur]


Les Films « coup de cœur »

Amin (France) de Philippe Faucon, avec Moustapha Mbengue et Emmanuelle Devos – en présence de l’actrice Marème N’Diaye (critique)

L’Amour flou (France) de Romane Bohringer et Philippe Rebbot, avec Romane Bohringer et Philippe Rebbot

Dilili à Paris (France) de Michel Ocelot

En liberté (France) de Pierre Salvadori, avec Adèle Haenel et Pio Marmaï

Fortuna (Suisse) de Germinal Roaux, avec Kidist Siyum Beza et Bruno Ganz


Girl (Belgique) de Lukas Dhont, avec Victor Polster et Arieh Worthalter

Il se passe quelque chose (France) de Anne Alix, avec Lola Dueñas et Bojena Horackova

Libre (France) de Michel Toesca – en présence du réalisateur (critique)

Un Peuple et son roi (France) de Pierre Schoeller, avec Gaspard Ulliel et Adèle Haenel

Samouni Road (France) de Stefano Savona

Sofia (France) de Meryem Benm’Barek, avec Maha Alemi et Lubna Azabal


La compétition de courts-métrages français

The Ape Man de Pieter Vandenabeele

Auguste de Olivia Baum – en présence de la réalisatrice

Azar de Rafael Brouard et Georges Daudignon – en présence des réalisateurs

Nos enfants de Sarah Suco


The Stained Club de M. Lopez, S. Boucly, M. Ciesielski, A. Jaunet, C. Stéphie Peang et B. Viguier

Tête d’Oliv’ de Armelle Mercat

Un réflexe de Zulma Rouge – en présence de la réalisatrice



Pendant tout le mois de novembre, le festival des Œillades mettra également en avant le documentaire à travers des projections à Albi et d’autres villes et villages du territoire tarnais de sorties récentes comme Le Procès contre Mandela et les autres de Nicolas Champeaux et Gilles Porte, Nul homme n’est une île de Dominique Marchais et De chaque instant de Nicolas Philibert. Le festival salue de même le travail sous forme de courts-métrages de jeunes cinéastes originaires d’Albi, récemment remarqués au Festival de Cannes (La Persistente de Camille Lugan à la Semaine de la Critique et Le Sang des hommes libres de Alexandre Leuger au Short Film Corner) et à celui du Film Arabe de Fameck (Les Fleurs du bitume de Karine Moralès et Caroline Péricard). Enfin, à l’occasion de la parution récente de son livre « Danielle Darrieux Stradivarius de l’écran » aux éditions Un autre reg’art, l’auteur et spécialiste du cinéma français Jean-Noël Grando revient sur l’incroyable carrière de l’actrice de légende, disparue en octobre 2017 à 100 ans.

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Tobias Dunschen

Cet article a été rédigé par Tobias Dunschen, Rédacteur de Critique Film. Lire tous ses articles