Critiques de films Drame — 22 novembre 2011
Philadelphia

L'affiche de Philadelphia avec Tom Hanks et Denzel Washington

USA : 1993
Titre original : Philadelphia
Réalisateur :
Scénario :
Acteurs : , ,
Distribution : TriStar Pictures
Durée : 1h59
Genre : Drame
Date de sortie : 9 mars 1994

Globale : [rating:4.5][five-star-rating]

Tom Hanks, grande figure du cinéma américain, a obtenu l’oscar du meilleur acteur pour Philadelphia, réalisé par Jonathan Demme. Philadelphia, film qui a marqué toute une génération dans la mesure où il est l’un des premiers à traiter du sida.

Synopsis : Andrew Beckett, jeune avocat, à la carrière fulgurante, se retrouve promu signe de la reconnaissance de ses pairs. Oui mais voilà, le jour où ces derniers découvrent qu’il est atteint du sida, ils n’hésitent pas à le licencier pour « faute professionnelle ». Grand amoureux de la loi, sûr de ses droits, Andrew fait appel à Joe Miller pour les attaquer en justice pour licenciement abusif.

L'affiche et photos de Philadelphia avec Tom Hanks et Denzel Washington

Un film qui fait date

Philadelphia traite de l’histoire d’un homme, Andrew Beckett, brillant avocat homosexuel atteint du sida. Tout semble lui sourire, épanoui dans son couple, formé avec , entouré et accepté tel qu’il est par l’ensemble de sa famille. Le film se situe au début des années 1990, lorsque les gens commencent à comprendre ce qu’est cette maladie, ce qui est très bien expliqué dans le film ! On voit l’ignorance et la peur que diffuse cette maladie. Andrew est un fils à sa maman et il essaye de la tenir écarter de sa maladie en lui expliquant que tout va bien et qu’il va s’en sortir, ce qui est loin d’être le cas …

Du jour au lendemain, juste après avoir été promu, Andrew se retrouve licencier par ses chefs, hommes qu’il respecte et admire profondément, pour une faute professionnelle inexistante. En fait, ces derniers ont appris de source sûr qu’il est à la fois homosexuel mais surtout atteint du sida, ce qui ne convient pas avec l’image de marque de la compagnie d’associés. Andrew, sûr de ses droits, décide, malgré la maladie qui le rend de plus en plus faible, d’attaquer en justice la dite société et choisit Joe Miller, interprété par Denzel Washington, avocat qui perce, jeune père de famille et relativement fermé à l’idée de travailler pour un sidéen homosexuel. Néanmoins, Joe réussit à passer au dessus de ses peurs et décide de prendre l’affaire.

L’affaire est très vite médiatisée et soulève les foules dans la mesure où elle répond aux questions extrêmement contemporaines de l’époque. Des manifestants anti-homosexuels voire anti-sidéens, se massent devant le tribunal et huent Andrew Beckett. Finalement, ce film traite moins d’un homme qui se fait licencier sans raison que de l’acceptation que les gens peuvent avoir pour les homosexuels et les sidéens dans la société. Ainsi, l’affaire, médiatisée, manipulée, oppose et oblige à se positionner, dans le but de faire évoluer les mœurs et les représentations mentales, mais qui reste extrêmement violente pour l’intéressé, Andrew Beckett, et l’ensemble de sa famille.

L'affiche et photos de Philadelphia avec Tom Hanks et Denzel Washington

Une histoire d’amour

Philadelphia c’est aussi une histoire sur l’amour au sens large. L’amour de son partenaire, Miguel Alvarez, professeur, qui le soutien malgré toutes les difficultés, un amour fait de tendresse et d’admiration. Sans déflorer le suspens on peut néanmoins dire que ce dernier reste très fidèle à Andrew, très intégré dans la famille de son amoureux, et présent jusqu’au bout, malgré tout. Antonio Banderas qui joue Miguel est vraiment étonnant, on ne l’imagine pas forcement dans ce genre de rôle, et pourtant ça lui réussit plutôt bien.

Il y a aussi l’amour de sa famille, extrêmement touchante par son ouverture d’esprit mais aussi par sa solidarité dans les pires épreuves qu’elle a à traverser. Les scènes de famille sont à la fois drôles et émouvantes. Les acteurs jouent très bien et on sent une réelle cohésion de groupe ce qui renforce le film ! Cette famille, sans doute un peu idéalisée, reste un exemple à suivre et fait rêver ! Le père et la mère d’Andrew sont excellents.

Plus largement on peut aussi parler de l’amour dans le sens de la tolérance et de l’amitié, deux aspects vus sous le prisme de la relation entre Andrew et son avocat, Joe. Alors que Joe reste relativement distant au départ, une réelle amitié se noue entre les deux hommes, au delà de leurs différences, dépassant les préjugés de Joe.

L'affiche et photos de Philadelphia avec Tom Hanks et Denzel Washington

Un film brillant

Alors, oui ce film peut-être un peu long, oui le sujet n’est pas le plus drôle du monde, mais il impressionne dans toute sa dimension : l’histoire traitée, les acteurs, les monologues, la musique aussi (d’où l’oscar de la meilleure chanson pour Bruce Springsteen !).

Ce qui est vraiment frappant c’est Tom Hanks : quel acteur ! Il se transforme, se mue dans le personnage, et sert l’histoire magiquement ! Cet acteur est vraiment exceptionnel et mérite l’oscar qu’il a remporté grâce à ce film ! Il est drôle, émouvant, fort et fragile, il passe d’un état à l’autre et chamboule le téléspectateur : c’est vraiment impressionnant ! Je retiendrais plus particulièrement deux scènes de haute volée, l’une sur une réinterprétation d’opéra où l’on se sent s’envoler (mais où?), et l’autre sur un monologue en tribunal où il transgresse tous les préjugés !

Et le thème : le sida. Au début des années 1990 il faut imaginer, se replacer dans le contexte, pour réellement comprendre la portée de ce film qui s’inscrit dans le panthéon des films engagés.

Résumé

Un très bon film, engagé, porté par un acteur exceptionnel, Tom Hanks, à voir au moins une fois dans sa vie !

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=cs1axbKLBC4[/youtube]

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Oriane

Cet article a été rédigé par Oriane De Potsdam, Rédactrice de Critique Film.