http://www.lebenssalz.ch http://www.paulplaza.nl http://www.ostendsurfing.be http://www.qsneaker.nl http://www.wtcbentille.be http://www.thegooddeal.ch http://www.kantoorencreatief.nl
Nécrologie News — 05 juillet 2018
Décès du chef opérateur Robby Müller

Le chef opérateur néerlandais est décédé avant-hier à Amsterdam. Il était âgé de 78 ans et avait souffert depuis plusieurs années de démence vasculaire. Appelé le « maître de la lumière », Müller s’était surtout illustré en tant que collaborateur régulier de cinéastes majeurs des années 1970 et ’80, tels que Wim Wenders et Jim Jarmusch, pour lesquels il avait entre autre signé la photo de et pour l’un, ainsi que et Dead Man pour l’autre.


Après des études à l’Académie du cinéma néerlandais et quelques premiers emplois pour la télévision allemande, Robby Müller avait éclairé son premier film en 1971 : de Wim Wenders, qui était en même temps le premier long-métrage du réalisateur. A partir de cette première collaboration réussie, Müller et Wenders allaient encore faire équipe à huit reprises, soit en noir et blanc avec Alice dans les villes et , soit en couleurs à travers L’Angoisse du gardien de but au moment du penalty, La Lettre écarlate, , L’Ami américain, Paris Texas – Palme d’or au Festival de Cannes en 1984 – et Jusqu’au bout du monde. La plupart de ces films étaient ressortis en version restaurée au mois de mars dernier.


En parallèle de ce partenariat artistique privilégié, Robby Müller avait également assuré la photographie pour d’autres réalisateurs allemands tels que Edgar Reitz (Die Reise nach Wien), Peter Lilienthal (Es herrscht Ruhe im Land), Hans W. Geissendörfer (Le Canard sauvage et La Cellule de verre), Peter Handke (La Femme gauchère), ainsi qu’à l’international pour Peter Bogdanovich (Jack le magnifique et Et tout le monde riait), Jerry Schatzberg (Show bus), Barbet Schroeder ( et ), Alex Cox (), William Friedkin (Police fédérale Los Angeles), John Schlesinger (Les Envoûtés), Roberto Benigni (Le Petit diable), Andrzej Wajda (Korczak), John McNaughton (Mad Dog and Glory), Lars von Trier ( et Dancer in the Dark – Palme d’or au Festival de Cannes en 2000), Sally Potter (La Leçon de tango), Raoul Ruiz (Jesse) et Michael Winterbottom (24 Hour Party People).


Enfin, sa deuxième collaboration durable avait commencé en 1986 avec Down by law, le troisième film de Jim Jarmusch, un réalisateur auquel il allait rester presque aussi fidèle qu’à Wim Wenders, là encore en noir et blanc (le court-métrage Coffee and Cigarettes et Dead Man) ou en couleurs ( et ) à travers quatre films en tout.


Robby Müller a gagné en 1996 le prix de la Meilleure photo du New York Film Critics Cercle et de la National Society of Film Critics pour Dead Man et Breaking the Waves. Il a été nommé à quatre reprises à l’Independent Spirit Award de la Meilleure photo pour Down by law, Barfly, Mystery Train et Dead Man. Ses confrères américains de l’American Society of Cinematographers lui ont attribué leur prix honorifique international en 2013.

Articles semblables

Partage

Auteur

Tobias Dunschen

Cet article a été rédigé par Tobias Dunschen, Rédacteur de Critique Film. Lire tous ses articles