Venise 2016 : la sélection Venise Days

1
31

venise 2016 afficheAprès l’annonce des Lions d’honneur (qui seront remis à Jean-Paul Belmondo et Jerzy Skolimowski, de la la sélection Venezia Classici, du jury présidé par Sam Mendes et avant celles des sélections de documentaires de Venezia Classici et de la compétition officielle aujourd’hui, voici une nouvelle section dont le programme est disponible : les Venise Days, section parallèle (équivalent italien de la Quinzaine des Réalisateurs, en résumé) qui se déroulera du 31 août au 10 septembre. Au programme, vingt-deux longs-métrages en compétition ou hors-compétition dont un film réalisé par le chorégraphe d’exception , dont les courts-métrages font le tour des festivals depuis des années (Créteil, Pantin, Clermont-Ferrand…) ainsi qu’un documentaire sur Rocci Siffredi.

À noter la présence de sept réalisatrices dans la sélection du directeur artistique Giorgio Gosetti qui a souligné cette «créativité féminine» qui sera également honorée via un nouveau prix destiné à un documentaire dans le cadre de la section Women’s Tales.

Le jury est présidé par le cinéaste canadien .

 

La sélection

Compétition :

  • Guilty Men d’Ivan D. Gaona (Colombie)
  • Heartstone de Guomundur Arnar Guomundsson (Islande)
  • Hounds of Love de Ben Young (Australie)
  • Indivisible d’Edoardo De Angelis (Italie)
  • Pamilya Ordinaryo d’ (Philippines)
  • Polina de Valérie Müller et Angelin Preljocaj (France)
  • Quit Staring at My Plate d’Hana Jusic (Croatie)
  • The Road to Mandalay de Midi Z (Birmanie, Taïwan)
  • Sami Blood d’Amanda Kernell (Suède)
  • The War Show d’Andreas Dalsgaard et Obadiah Zytoon (Danemark) – en ouverture
  • Worldly Girl de Marco Danieli (Italie)

Séances spéciales :

  • Always Shine de Sophia Takal (États-Unis)
  • Coffee de Cristiano Bortone (Italie)
  • Il Profumo Del Tempo Delle Favole de Mauro Caputo (Italie)
  • Rocco de Thierry Demaiziere et Alban Teurlai (France)
  • Vangelo de (Italie / Belgique)
  • You Never Had It – An Evening with Bukowski de Matteo Borgardt (États-Unis)

Women’s Tales Project

  • Seed, court-métrage de (Japon)
  • That One Day, court-métrage de Crystal Moselle (États-Unis)

PRIX LUX 2016 trois finalistes toni erdmann a peine jouvre les yeux ma vie de courgette

À l’occasion de la conférence de presse annonçant les films de cette section, les trois finalistes du ont été annoncés (voir ici les dix candidats en lice) et complètent bien cette liste de films, deux des trois cinéastes en lice étant des femmes : A peine j’ouvre les yeux de Leyla Bouzid (France, Tunisie), de Claude Barras (Suisse) et de Maren Ade (Allemagne).

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici