Festivals News — 14 septembre 2015
Venise 2015 : Luchini primé, le Lion d’or au Venezuela

Desde allà 01

C’est une première dans l’histoire de la Mostra : un film d’Amérique latine remporte le Lion d’or. Primé par le jury présidé par le mexicain Alfonso Cuaron, Desde allà de Lorenzo Virgas était même le premier film du Venezuela à participer à la compétition. Ce récit, un premier long-métrage d’une rencontre entre un quinquagénaire et un adolescent sur fond de sexe et de solitude n’était pas le favori des festivaliers qui tablaient plutôt sur Francophonia du russe Alexandre Sokourov, absent du palmarès.

Lorenzo Vigas (photo : Ian Gavan/Getty Images Europe) et Valeria Golino (photo : Vittorio Zunino Celotto/Getty Images Europe)

Lorenzo Vigas (photo : Ian Gavan/Getty Images Europe) et Valeria Golino (photo : Vittorio Zunino Celotto/Getty Images Europe)

valeria golino venise 2015 01

Parmi les autres personnalités récompensées, Valeria Golino reçoit son deuxième prix d’interprétation sur le Lido près de trente ans après Storia d’amore en 1986.

Côté masculin, reçoit le premier trophée majeur de sa carrière après un César du second rôle pour Tout ça pour ça en 1994. Il a été nommé aux European Film Awards en 2013 pour Dans la maison qui avait connu une joie carrière internationale. Il partage l’affiche de ce drame avec Sidse Babett Knudsen, vue dans la série Borgen et le film The Duke of Burgundy de Peter Strickland. Avec L’Hermine, qui sort en salles le 18 novembre, il retrouve pour la première fois le réalisateur , lui-même primé pour son scénario, depuis La Discrète en 1990 qui avait lancé sa carrière d’acteur populaire même s’il tournait depuis déjà près de quinze ans. Actuellement en tournage, l’acteur a fait parvenir une vidéo où il exprime notamment ces quelques mots : «Je suis bouleversé par le prix que vous m’avez donné. Grazie mille. Un prix à Venise. C’est la plus belle récompense possible». Une joie qui évoque celle de Vincent Lindon au Festival de Cannes en mai dernier.

Fabrice Luchini et Christian Vincent pour la première de L'Hermine (photo : Ernesto Ruscio/Getty Images Europe)

Fabrice Luchini et Christian Vincent pour la première de L’Hermine (photo : Ernesto Ruscio/Getty Images Europe)

Fabrice Luchini L'Hermine venise 2015 01

Le palmarès du jury officiel

Lion d’argent (Grand prix du jury) : Anomalisa de et Duke Johnson (États-Unis)

► Lion d’argent du meilleur réalisateur : Pablo Trapero () (Argentine)

► Coupe Volpi du meilleur acteur : Fabrice Luchini (L’Hermine de Christian Vincent) (France)

► Coupe Volpi de la meilleure actrice : Valeria Golino ( de Giuseppe M. Gaudino) (Italie)

► Prix du meilleur scénario : Christian Vincent (L’Hermine)

► Prix spécial du jury : Frenzy (Abluka) d’Emin Alper (Turquie)

► Prix Marcello Mastroianni du jeune espoir : (Beasts Of no nation de Cary Joji Fukunaga) (États-Unis)

Charlie Kaufman et Duke Johnson lors de la cérémonie de clôture (photo : Vittorio Zunino Celotto/Getty Images Europe)

Charlie Kaufman et Duke Johnson lors de la cérémonie de clôture (photo : Vittorio Zunino Celotto/Getty Images)

Pablo Trapero et Abraham Attah (photos : Ian Gavan/Getty Images Europe)

Pablo Trapero et Abraham Attah (photos : Ian Gavan/Getty Images Europe)

Abraham Attah beasts of no nation venise 2015 01

Les autres prix

Les prix de la Section Orizzonti (président du jury : )

► Meilleur film : de Jake Mahaffy (États-Unis)

► Prix du réalisateur : Brady Corbet (The Childhood of a Leader) (Grande-Bretagne / France)

Prix spécial du jury : Neon Bull (Boi Neon) de Gabriel Mascarode (Brésil)

Prix du meilleur acteur : (Tempête de Samuel Collardey) (France)

Prix du meilleur court-métrage : de Dubravka Turic (Croatie)

deux trophées pour Brady Corbet (photo : Ian Gavan/Getty Images Europe)

deux trophées pour Brady Corbet (photo : Ian Gavan/Getty Images Europe)

 

Prix Luigi de Laurentis de la première œuvre (président du jury : Saverio Costanzo) : de Brady Corbet

 

Les prix Venise Classiques :

Meilleur film restauré : Salo ou les 120 jours de Sodome de Pier Paolo Pasolini (Italie)

Meilleur documentaire sur le cinéma : d’Yves Montmayeur (France)

 

Une flopée d’autres prix ont été remis pendant cette nouvelle Mostra, notamment les suivants :

Prix FIPRESCI de la critique internationale :

Compétition : Sangue del mio Sangue de Marco Bellocchio (Italie)

Orizzonti : Wednesday, May 19 (Chaharshanbeh, 19 Ordibehesht) de Vahid Jalilband (Iran)

 

► Queer Lion : The Danish Girl de Tom Hooper (Grande-Bretagne), mention spéciale: Baby Bump de Kuba Czekaj

► Prix SIGNIS : Beixi moshuo (Behemoth) de Liang Zhao, mention spéciale : L’Attente de Piero Messina

► Soundtrack Stars Award (musiques de films) : A Bigger Splash de Luca Guadagnino et Equals de Drake Doremus (Dustin O’Halloran et Sascha Ring), Prix pour l’ensemble de sa carrière: Nicola Piovani

 

► Lion d’or pour sa carrière : Bertrand Tavernier

► Prix Glory to the Filmaker : Brian De Palma

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Pascal Le Duff

Cet article a été écrit par Pascal Le Duff, rédacteur en chef cinéma sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles