Critiques de films Drame — 17 novembre 2012
Une nouvelle chance

affiche

États-Unis : 2012
Titre original :
Réalisateur :
Scénario : Randy Brown
Acteurs : , , ,
Distribution : Warner Bros. France
Durée : 1h51
Genre : Drame
Date de sortie : 21 novembre 2012

Globale : [rating:1.5][five-star-rating]

Clint Eastwood reprend du service en tant qu’acteur pour faire plaisir à un ami. Voilà comment on pourrait poliment expliquer sa présence au générique de Une nouvelle chance (Trouble with the curve) dont le titre français hyper plat et cliché a au moins le mérite de bien résumer le film qu’il présente. C’est l’une des plus grosses déceptions de l’année, rien que ça.

Synopsis : Un découvreur de talents spécialisé dans le baseball voit sa vie basculer avec la perte progressive de sa vue. Il décide pourtant de faire un dernier voyage à Atlanta, accompagné de sa fille, à la recherche d’un talent prometteur.

clint

Une nouvelle chance ? Certainement pas !

Quand le grand Clint annonça son intention de mettre un terme à sa carrière d’acteur en 2008 après Gran Torino, on se disait qu’il nous manquerait mais finirait en pleine gloire. On se rend compte, quatre ans plus tard, combien on aurait préféré que ce fusses vrai. Une nouvelle chance réunit à lui seul tellement de clichés du gentil drama américain qu’il est difficilement supportable, à moins d’avoir un niveau d’endurance particulièrement élevé en matière de mièvreries. On savait dés la bande annonce que tout serait cousu de fil blanc, mais on espérait encore être ému ou frémir devant l’intensité dramatique de certaines scènes ou encore d’être touché par le questionnement existentiel de l’ami Clint. Nada, zéro, le film est lisse et prévisible de bout en bout. L’intérêt dramatique vient du fait d’affubler Gus d’une pseudo maladie « ah oui vous perdez la vue vous avez peut-être un glaucome » (à 82 ans normal de ne plus voir très clair papy) prétexte à un rapprochement du père absent et sa fille devenue une brillante avocate, et décidant en 5 min de temps de flinguer sa future promotion pour rejoindre ce père sur les routes. Par un twist digne des  plus grands films à suspens, l’explication de ce qui a poussé Gus à s’éloigner de Mickey est trouvée, aussi imprévisible que indigente. Clint Eastwood apparaît très vieilli tant physiquement que dans son jeu, avec un personnage qu’il a incarné mille fois : le papy râleur. Amy Adams est sympathique mais plutôt lisse, de même que Justin Timberlake ; quand à John Goodman il fait de la figuration.

Pourquoi un tel torrent de fiel pour une historie qui sera perçue comme « gentillette et sans prétention » ? On vous accorde que le métrage ne sera pas et de loin élu pire film de l’année, mais c’est clairement l’une des plus grosses déceptions. Pire on en sort énervé ! Clint Eastwood, immense réalisateur et acteur de talent, se fourvoyant dans un tel mélo cucul à souhait ? Impensable. La mise en scène est un modèle de kitch – on pense à papy urinant difficilement dans les toilettes, ou l’horrible ralenti triomphant made in America d’une balle de Baseball. On ose clairement l’affirmer : sans ce casting jamais un tel film n’aurait été distribué en France, ou à la limite sur France 3 un après-midi de noël (bons sentiments oblige). L’adage « on ne juge pas un livre à sa couverture » est valable dans les deux sens ! Avant d’accepter de tourner dans le film de son ami, le grand Clint aurait dû se dire deux choses : 1/ ce n’est pas parce qu’un producteur travaille avec un grand réalisateur que le talent va transparaître de l’un à l’autre ; et 2/ Il n’y a pas d’amitié dans la création artistique.

timberlake

Résumé

Une nouvelle chance est un amas de clichés tous plus dégoulinants de bonnes intentions les uns que les autres, en forme de téléfilm de luxe. Sans ce casting impressionnant on vous parie que le film ne serait jamais sorti en France, même pas en DTV. Pire que tout pour un cinéphile, Clint Eastwood paraît vieilli jusqu’à la moelle. Bref, à éviter malheureusement.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=KoguDJov3P0&list=SPCF5B813403A097EF&index=5&feature=plpp_video[/youtube]

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Nicolas B

Cet article a été rédigé par Nicolas Balazard, Responsable adjoint de Critique Film. Twitter : @NicoBalazard