Trespass

0
337
Photo de Trespass avec Nicole Kidman, Nicolas Cage, Cam Gigandet

Affiche de Trespass avec Nicole Kidman, Nicolas Cage, Cam Gigandet

USA : 2011
Titre original : Trespass
Réalisateur :
Scénario :
Acteurs : , ,
Distribution : Millennium Films
Durée : 1h31
Genre : Drame, Thriller
Date de sortie : Inconnue

Globale : [rating:1.5][five-star-rating]

Un thriller en huis-clos pour Nicolas Cage qui risque d’être très certainement le premier direct-to-dvd (français) pour l’acteur américain depuis The Wicker Man

Synopsis : Kyle Miller est un vendeur de diamants distant avec sa famille. Lui et sa femme Sarah ne s’entendent plus vraiment tandis que leur fille Avery, en pleine crise d’adolescence, ne fait que leur désobéir. Un soir, ils sont retenus en otage dans leur propre luxueux appartement par quatre individus cagoulés demandant à Kyle d’ouvrir son coffre censément rempli de diamants. C’est l’occasion pour ce couple vivant tous deux dans le mensonge de se dire enfin la vérité en face s’ils veulent rester en vie…

Photo de Trespass avec Nicole Kidman, Nicolas Cage, Cam Gigandet

Pauvre Joel Schumacher

Joel Schumacher a beau avoir une filmographie en dents-de-scie, se faisant très souvent haché-menu par la critique, le touche-à-tout américain n’a pour le moment pas vraiment essuyé de violents échecs (même Le Nombre 23 et son Fantôme de l’Opéra ont bien marché au box-office). On pensait le réalisateur plus disposé à concocté de bons films après les récents échecs critiques et commerciaux qu’il a essuyé récemment (Twelve, Blood Creek) mais non : Schumacher se plante en beauté, mettant mollement en scène un énième thriller prévisible et sans panache qui emprunte par ailleurs beaucoup au Panic Room de David Fincher et au tout récent Kidnappés de Miguel Ángel Vivas.

Hélas, là où le film espagnol était réaliste, éreintant et terriblement violent, Trespass nous entraîne dans un scénario ridicule où les poncifs du genre font passer le long-métrage pour une véritable caricature du thriller claustrophobique. Un homme d’affaire douteux et son infidèle de femme se retrouvent pris en otage dans leur propre appartement luxueux par une bande de jeunes cambrioleurs masqués. Prévisible du début à la fin, sans aucun effort de mis en scène ou d’un quelconque climax, Trespass ennuie, tout simplement. Et ce ne sont pas ses prestigieux acteurs qui vont rehausser tout ça…

Image de Trespass avec Nicole Kidman, Nicolas Cage, Cam Gigandet

Pauvre Nicolas Cage

Ce n’est plus un secret pour personne : Nicolas Cage est la risée du tout Hollywood. Malgré sa célébrité toujours aussi fringante, les maigres succès de ses films sont rares, que ce soit les blockbusters fantastiques, les seconds rôles sympathiques ou encore les gros bides flagrants, le neveu Coppola ne lit plus vraiment les scripts qu’on lui envoie et signe à tout va, abusant de caprices et de promotions ridicules. Il campe ici un mari absent et obsédé par son travail peinant à être crédible malgré ce rôle tout à fait inédit pour la star de cinéma d’action, arborant ici lunettes ringardes et costard trois-pièces. Retrouvant Schumacher seize ans après 8mm, on constate que les années ont fait leur petit effet : autrefois dirigé, Cage en fait ici à sa guise, récite son texte avec une conviction minime et ne nous fera pas plus croire qu’il peut passer de diamantaire sur la paille à mari lambda héroïque. Sûrement son rôle le plus transparent à ce jour.

Pauvre Nicole Kidman

L’oubliée des blockbusters australienne aux lèvres aujourd’hui grossièrement botoxées retrouve elle aussi celui qui l’avait dirigée dans Batman Forever (on se souvient tous de son horrible prestation de psychiatre nymphomane). De fausses larmes, un nez qui coule et un jeu d’actrice exagéré nous font clairement oublier que Nicole Kidman fut cette grande actrice qui nous a bouleversés dans le récent Rabbit Hole.

Image de Trespass avec Nicole Kidman, Nicolas Cage, Cam Gigandet

Pauvre de nous

Le schéma extrêmement manichéen du scénario (menace-refus-obéissance-contre-attaque) tourne en rond et nous fait, nous, tourner en bourrique. N’avançant clairement jamais, rébarbatif et mollasson (on voit les minutes défiler à une vitesse de gastéropode), Trespass un thriller éculé n’ayant rien de plus à nous proposer et, surtout, ne pouvant pas vraiment égaler les plus grands du genre (Funny Games, Albino Alligator et même Otage). Car si le coup classique du « ça se bouscule aussi du côté des ravisseurs », les fameux kidnappeurs du film n’ont ici que peu de profondeur, platement interprétés par une flopée d’acteurs sympathiquement oubliables dont les personnalités respectives les font sombrer dans la caricature…

De flashbacks ratés en rebondissements hilarants sans oublier ce rythme effarant, la mise en scène demeure aussi insignifiante qu’affligeante de médiocrité. Scénario de téléfilm passé on ne sait comment entre les mains de Joel Schumacher, Trespass déçoit par son cruel manque de punch, son scénario au préalable intéressant tombant vite dans le n’importe quoi (je te mens car tu m’as menti et ils nous mentent en se mentant à eux-mêmes) et son interprétation en roue libre, dialogues répétitifs à la clé. La seule question qui reste est : peut-on encore à ce jour pardonner à Cage, Kidman et Schumacher de nous offrir de sérieux navets ?

Anecdote amusante : Trespass regroupe, comme le réalisateur a l’habitude de faire, plusieurs acteurs ayant déjà travaillé avec lui. Ainsi, outre Nicolas Cage et Nicole Kidman, nous retrouvons les jeunes Nico Tortorella et Emily Meade, présents dans Twelve. De plus, l’acteur Ben Mendelsohn a par ailleurs aussi travaillé avec Cage et Kidman sur respectivement Prédictions et Australia.

Résumé

Détenteur du record de passage le plus rapide de la case ciné à la case DVD (18 jours d’exploitation en salles), élu pire film de l’année par Times Magazine, le 23e film de Joel Schumacher est un sacré ratage qui aurait pu être beaucoup plus sympathique si le dynamisme ne s’était hélas pas absenté du long-métrage. Quant à Nicolas Cage, c’est une fois encore l’occasion pour ses détracteurs de lui coller un blâme de plus.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=F9yj9kicwt4[/youtube]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici