The Incident

0
518
THE INCIDENT Alexandre Courtès

THE INCIDENT Alexandre CourtèsThe Incident

France, Royaume-Uni : 2011
Titre original : The Incident
Réalisateur : Alexandre Courtes
Scénario : S. Craig Zahler
Acteurs : Rupert Evans, Kenny Doughty, Joseph Kennedy, Dave Legeno, Marcus Garvey, Richard Brake
Distribution : SND
Durée : Inconnue
Genre : Horreur
Date de sortie : Inconnue

Globale : [rating:4][five-star-rating]

Présenté hors compétition au Festival de Gérardmer 2012, The Incident est le premier long-métrage du français Alexandre Courtes. Plus célèbre pour ses clips (Vertigo de U2, Seven Nation Army des White Stripes…), Courtes a choisi de se lancer dans le cinéma avec un premier film plutôt punchy tourné en anglais (en vue d’une exportation à l’international). Alors, on lui souhaite bonne chance ou pas ?

Synopsis : George, Max et Ricky font partie d’un groupe de rock et rêvent de gloire. En attendant, quand ils ne sont pas en concert ou en répétition, ils travaillent dans les cuisines d’un asile psychiatrique où ils n’ont aucun contact direct avec les patients, des malades extrêmement dangereux. Une nuit, alors qu’une tempête fait rage, le système de sécurité tombe en panne. Les portes s’ouvrent et les occupants de l’asile s’échappent de leurs cellules. Les trois musiciens n’ont alors plus qu’un seul objectif : réussir à survivre.

THE INCIDENT Alexandre Courtès

Chouchou du festival de Gérardmer

Vu le tonnerre d’applaudissements et les commentaires élogieux des spectateurs du festival de Gérardmer 2012, The Incident fait l’unanimité. Ce premier film de Courtes est un petite bombe. Le réalisateur propose un ensemble entièrement maîtrisé, avec des bases très banales mais efficaces : un groupe de rock, un asile psychiatrique, une panne de courant… Alexandre Courtes parvient à réaliser une œuvre fun, jeune, surprenante et qui fonctionne parfaitement. Un groupe de jeunes cuisiniers, musiciens à leurs heures perdues, doit faire face à des malades mentaux qui ont pris possession des lieux. Se cacher, sauver les autres, sauver sa peau… ce huis-clos explosif met le spectateur en situation de stress durant près d’1h30, avec des meurtres redoublant d’originalité. Assez gore (même si on a vu bien pire), on reste surtout scotché par les tortures infligées au personnel de l’asile par les aliénés. On est dans un ensemble malsain qui fait froid dans le dos.

Par ailleurs, le réalisateur parvient à donner à son film une touche très moderne qui démarque The Incident du film lambda sans saveur. Tout d’abord les personnages principaux sont jeunes, on suit durant une bonne demi-heure cette bande de potes adeptes du rock. C’est donc cheveux longs et gras que ces personnages attachants gagnent leur vie en faisant la cuisine pour des patients un peu spéciaux. Discussions de jeunes, concerts de rock et notes d’humour sont de la partie. On est immédiatement plongé dans leur vie, ce qui rendra les tortures encore plus difficiles à supporter… Les malades mentaux sont quant à eux « bizarres ». Dès les premières minutes on ressent un malaise dans cet asile qui va monter crescendo durant le film. A la fois effrayants et capables du pire, les « patients » peuvent aussi se montrer sympa et sources de touches d’humour dans le film.

The Incident

Dérangeant et étouffant

La mise en scène est superbe, un contraste est visible entre le début du film durant lequel on suit les héros, leurs délires dans un univers chaleureux (studio d’enregistrement, salle de concert, appartement) et les décors froids et sombres de l’asile, de quoi nous mettre encore plus mal à l’aise. Une atmosphère dérangeante pour un huis clos étouffant. L’ensemble vaut vraiment le détour et on souhaite à Courtes de nous préparer d’autres petites bombes du même acabit. Un seul regret : The Incident aurait largement mérité sa place en compétition au Festival de Gérardmer 2012.

Résumé

La preuve qu’avec un thème sans originalité (des patients qui s’échappent d’un hôpital psychiatrique) mais avec un véritable talent on peut réaliser un film réussi. The Incident est un cocktail explosif de trash, de fun, et d’horreur. On en redemande.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici