Accueil Tags S. Craig Zahler

Tag: S. Craig Zahler

30 films inédits en salles à redécouvrir pendant le #confinement

0
Alors que l'on en a encore au minimum pour trois semaines de confinement, la devise est plus que jamais claire : #RestezChezVous – détendez-vous, faites l'amour, lisez, regardez des films. Pour ce qui nous concerne, regardez des films et lisez-nous, surtout. Depuis plus d'un mois maintenant, les cinémas sont fermés en France, alors c'est cinéma à la maison pour tout le monde.

Bilan : nos films préférés en 2019

0
  Voilà le temps des bilans annuels et critique-film ne déroge pas à cette sacro-sainte règle avec des listes de 10 à 20 titres selon...

Test Blu-ray : Traîné sur le bitume

0
Et si le meilleur film de 2019 n’était – à nouveau – pas sorti dans les salles obscures ? Puissant, immersif, drôle, émouvant, slalomant entre les ruptures de ton tout en gardant une homogénéité remarquable et affichant une photo littéralement sublime, Traîné sur le bitume ressemble bien à ce qui se fait de mieux en matière de cinéma de nos jours. Et d’une façon assez paradoxale, le film n’est pas sorti en salles. Il faut dire aussi que le scénariste / réalisateur S. Craig Zahler ne signe pas de films adaptés au « grand public ». Le cinéaste met en effet en scène des personnages masculins « à l’ancienne », à la Sam Peckinpah, de vrais mecs caractérisés en l’espace de quelques séquences par des dialogues durs et un comportement qui pourra, à notre époque, volontiers passer pour réactionnaire, voire même volontiers tourné vers le passé. Cette confrontation entre une certaine vision de la société et des rapports entre êtres humains est d’ailleurs au centre de Traîné sur le bitume, dans le sens où ses deux personnages principaux sont écartés des services de police à cause d’un jugement moral émis de la part des médias de masse. La charge à l’encontre des journalistes et des réseaux sociaux, garants d’une moralité douteuse écartée de toute notion de contexte ou de réalité, est donc au centre du film de Zahler, qui prendra bien sûr des allures de « Néo-Noir » d’autant plus flagrantes que l’intrigue pourrait finalement être transposée à n’importe quelle époque sans le moindre problème.

Test Blu-ray : Section 99 – Quartier de Haute Sécurité

0
Deux ans après Bone Tomahawk, western mâtiné d’horreur qui explosait littéralement avec son final-choc absolument répugnant, S.Craig Zahler revient avec dans sa besace un autre film de genre dégénéré et absolument fou. On vous prévient donc d’entrée de jeu : le film a beau naviguer dans un genre absolument différent du premier (le film de prison en l’occurrence), Section 99 - Quartier de Haute Sécurité n’en est pas moins à nouveau un film complètement taré, dissimulé derrière un sérieux de façade durant ses deux premiers tiers et nous proposant dans son dernier acte un véritable déchainement d’ultra-violence et de brutalité extrême à ne pas mettre devant tous les yeux. Bien sûr, la décontraction avec laquelle le cinéaste enchaine les horreurs dans la dernière partie du film a un côté vraiment surréaliste et cartoonesque (certains plans, tels que celui du visage à la peau complètement arrachée, semblent tout droit sortis de la série animée Happy tree friends), mais beaucoup de spectateurs risquent cependant aussi d’être choqués, voire même de ne pas réussir à aller au bout du long-métrage.

Test DVD : Bone tomahawk

0
Comme sa sélection au festival de Gérardmer en début d'année pouvait le laisser deviner, Bone tomahawk n'est pas tout à fait le western traditionnel auquel on pourrait s'attendre. Ça commence comme un western, ça a le goût, l'odeur et les images d'un western tout ce qu'il y a de plus classique pendant un peu plus d'une heure

The Incident

0
Présenté hors compétition au Festival de Gérardmer 2012, The Incident est le premier long-métrage du français Alexandre Courtes. Plus célèbre pour ses clips, Courtes a choisi de se lancer dans le cinéma avec un premier film plutôt punchy tourné en anglais (en vue d'une exportation à l'international). Alors, on lui souhaite bonne chance ou pas ?