Test DVD : The veil

0
330

 
États-Unis : 2016
Titre original : –
Réalisateur :
Scénario :
Acteurs : , Lily Rabe,
Éditeur : Paramount Pictures
Durée : 1h29
Genre : Fantastique, Horreur
Date de sortie DVD : 2 août 2016

 

 

Maggie, seule survivante d’un suicide collectif orchestré par des religieux, retourne, pour la première fois, sur la scène du drame trente ans plus tard afin d’y tourner un documentaire. Ce que Maggie et l’équipe de tournage s’apprêtent à découvrir est encore plus insoutenable que tout ce qu’ils auraient pu imaginer…

 

 

Le film

[3/5]

Cinéaste issu du vidéo-clip, proche du groupe U2, a connu une petite heure de gloire à la fin des années 80 et au début des années 90 avec quelques films tels que Les anges de la nuit ou Sang chaud pour meurtre de sang froid. Après un « petit » passage à vide d’une vingtaine d’années, il a refait parler de lui au sein de la geekosphère en réalisant l’excellent court-métrage Punisher : Dirty laundry en 2012, avec un désireux de laver l’affront fait aux fans du comic-book avec le long-métrage sorti en 2004.

Réunissant à nouveau et , le film d’horreur est une tentative désespérée afin de remettre sur les rails du succès en revenant à un genre qui a fait les beaux jours de sa filmographie (La main qui tue, The eye…). Efficace, très joliment photographié, le film est d’un classicisme absolu, et se situe plutôt globalement dans la bonne moyenne de ce qui se fait dans le genre outre-Atlantique, du côté des productions Blumhouse. Malheureusement, le soufflé se dégonfle par moments à cause d’incohérences scénaristiques assez flagrantes, de trous gros comme le poing dans le déroulement par ailleurs plutôt linéaire de cette très classique histoire de fantômes. Mais le tout est plutôt sympathique pour un samedi soir entre amis autour d’une bonne pizza et d’un petit « scary movie ».

 

 

Le DVD

[3,5/5]

Il n’y a pas à se plaindre, le DVD édité par nous permettra de découvrir dans des conditions tout à fait satisfaisantes. Le film n’est disponible qu’en DVD, et c’est certes dommage, car les qualités techniques du film de Joanou et la sublime photo signée Steeven Petitteville auraient sans doute mérité un encodage en haute définition, mais c’est également une chance de pouvoir toujours compter sur des éditeurs prêts à se lancer dans l’aventure du DTV en France, quel que soit le format, ce qui est loin d’être évident économiquement parlant, étant donné le nombre ahurissant de téléchargements illégaux tournant malheureusement autour des films de genre. Et il faut de toute façon avouer qu’Universal est parfaitement rodé au format DVD, et nous propose une nouvelle fois un master sans faille : définition, piqué et couleurs composent plutôt bien avec les limites d’un encodage en définition standard. Tout juste pourra-t-on constater une image un poil trop sombre et très légèrement anamorphosée, allongeant un peu les personnages tout en affinant leur taille (ce qui produit un effet étrange). VF et VO sont proposées en Dolby Digital 5.1, dans des mixages dynamiques et bien enveloppants : gare aux « jump scares » qui vous feront sauter au plafond…

En guise de bonus, et pour consolider l’expérience « cinéma », l’éditeur nous propose juste une bande-annonce en avant-programme, celle du très sympathique film de M. Night Shyamalan The visit, sorti l’année dernière en Blu-ray et DVD.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici