http://www.lebenssalz.ch http://www.paulplaza.nl http://www.ostendsurfing.be http://www.qsneaker.nl http://www.wtcbentille.be http://www.thegooddeal.ch http://www.kantoorencreatief.nl
DVD — 28 novembre 2018
Test DVD : Roulez jeunesse

 
France : 2018
Titre original : –
Réalisation :
Scénario : Julien Guetta,
Acteurs : , ,
Éditeur : Le Pacte
Durée : 1h19
Genre : Comédie dramatique
Date de sortie cinéma : 25 juillet 2018
Date de sortie DVD/BR : 28 novembre 2018

 

 

Alex, 43 ans, est dépanneur automobile dans le garage que dirige d’une main de fer sa mère. Un jour, il dépanne une jeune femme et passe la nuit chez elle, mais au petit matin elle a disparu lui laissant sur les bras trois enfants…

 

 

Le film

[4/5]

« Éric Judor, loin des rôles auxquels il nous avait habitué, est la tête d’affiche de Roulez jeunesse, une comédie mélancolique où il s’improvise papa poule en une journée. Une nette évolution pour l’acteur.

Alex, 43 ans, travaille dans le garage de sa mère, dont il est très proche. Un jour, il aide une jeune femme en panne au bord de la route. Il passe la nuit avec elle mais Prune ne vit pas seule : elle a trois enfants… qu’elle laisse le lendemain à la charge de celui qui est un inconnu pour elle. L’indolent et irrésolu Alex va devoir apprendre à assumer ces responsabilités inattendues.

Éric Judor campe une sorte d’adolescent certes indépendant financièrement mais écrasé par une mère envahissante et au caractère effacé. Son style de jeu comique à l’anglaise, un brin pince-sans-rire, sied bien à cette comédie dramatique de Julien Guetta, scénariste du pourtant médiocre Petit locataire.

Habillé comme un Minion, avec salopette et tee-shirt jaune, il est drôle mais aussi d’une tendresse quasi poétique dans ses interactions avec les autres. On reconnaît sa manière très personnelle de délivrer ses dialogues, avec une fragilité presque inédite qui le sort de son registre usuel. Le récit va jusqu’à une conclusion pour le moins sombre, audacieuse et surprenante mais malgré cette noirceur, l’humour reste présent.

On sort de ce joli film, amusant souvent, très grave aussi, ému et amusé, bouleversé enfin par ce que cet homme en devenir a vécu avec des enfants qui le forcent à grandir. »

Critique de notre rédacteur en chef Pascal Le Duff.

 

 

Le DVD

[4,5/5]

Le DVD de Roulez jeunesse édité par Le Pacte est en tous points magnifique. Définition, couleurs, tout est géré à la perfection, en tenant compte avec intelligence des limites sur support. On notera cependant que malgré seulement 145.000 entrées enregistrées dans les salles cet été, l’éditeur s’est tout de même décidé à donner sa chance au film de Julien Guetta en le sortant également sur support Blu-ray. Malheureusement, comme dans le cas d’Au poste !, l’autre comédie de l’été que l’on aurait aimé défendre à l’occasion de sa sortie en vidéo, l’éditeur n’a malheureusement pu nous fournir que la version DVD du film, ce qui réduit le lectorat potentiel de nos articles de 75 à 80%, et continue à confiner ces films dans un relatif oubli, alors qu’on les aime et qu’on adorerait les mettre d’avantage en avant. Côté son, Roulez jeunesse est proposé au choix dans un mixage Dolby Digital 5.1 ample et dynamique, ou dans un sobre Dolby Digital 2.0, plus équilibré si vous regardez le film sur un simple téléviseur et sans utiliser de Home Cinéma.

Du côté des suppléments, on trouvera un entretien avec le réalisateur Julien Guetta, d’une durée d’une vingtaine de minutes. Ce dernier revient avec une grande modestie sur de nombreux éléments formels et narratifs du film, dans un ensemble plutôt bien mené de questions / réponses, dont le rythme est cependant ralenti par le fait d’avoir à lire les questions de l’interview (qui apparaissent à l’écran sous forme de mentions écrites) plutôt qu’à les écouter. Ce choix est d’ailleurs difficilement explicable dans le sens où parfois, les propos du ou des journaliste(s) « répondent » à ce qui a été précédemment exprimé par le cinéaste en herbe, ce qui donne finalement par moments un côté un peu ridicule au procédé. Et si Julien Guetta évoque un grand nombre de scènes coupées dans l’entretien, on n’en découvrira finalement que trois dans la section scènes coupées, toutes trois d’ailleurs plutôt réussies et amusantes. On poursuivra ensuite un court-métrage de Julien Guetta, intitulé Lana Del Roy (2016, 27 minutes), portrait d’adolescent plutôt réussi et parfois assez amusant. On terminera enfin avec les traditionnelles galerie photo et bande-annonce du film.

 

Articles semblables

Partage

Auteur

Cet article a été écrit par Mickaël Lanoye, rédacteur cinéma / DVD / Blu-ray sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles