Test DVD : Notre tout tout petit mariage

0
756

Notre tout tout petit mariage

France : 2023
Titre original : –
Réalisation : Frédéric Quiring
Scénario : Frédéric Quiring
Acteurs : Ahmed Sylla, Camille Lou, Marc Riso
Éditeur : UGC
Durée : 1h19
Genre : Comédie
Date de sortie cinéma : 26 avril 2023
Date de sortie DVD : 6 septembre 2023

Max et Lou se sont fait une promesse. Pour leur mariage ce sera seulement eux et leurs témoins. Mais ça… C’était sans compter sur l’ENORME fête surprise qui les attend ! Ils voulaient être 4, ils se retrouvent 300 et tout va très vite devenir incontrôlable… Ils rêvaient tout petit petit… Ils auront grand, TRÈS TRÈS grand !

Le Film

[3/5]

Quelques mois à peine après La très très grande classe, Frédéric Quiring revient à nouveau à la comédie potache avec Notre tout petit petit mariage, qui nous raconte cette fois les mésaventures de Max et Lou, respectivement interprétés par Ahmed Sylla et Camille Lou, un couple se retrouvant littéralement prisonnier d’une fête de mariage grossissant jusqu’à devenir totalement hors de contrôle. Il va sans dire que le film s’inscrit dans le sillage de Projet X (Nima Nourizadeh, 2012), auquel il emprunte d’ailleurs le principe du « found footage », et qui avait déjà largement inspiré la Bande à Fifi pour son Babysitting en 2014.

Beaucoup de bruit, de fureur festive et de gags gentiment transgressifs seront donc au programme de Notre tout petit petit mariage, qui a pour lui une remarquable énergie doublée d’un casting solide, composé de plusieurs têtes connues des amateurs de comédie française : l’incontournable Marc Riso dans la peau du bon copain extraverti et gaffeur, Barbara Bolotner dans la peau de la bonne copine extravertie et gaffeuse, Andréa Ferréol dans le rôle de l’inévitable grand-mère décomplexée… Quelques visages venus de la TV seront également de la partie, tels que Grégoire Bonnet (Scènes de ménage), Gil Alma (Nos chers voisins), Anne Caillon (Demain nous appartient)…

En deux mots comme en cent, ce nouvel effort de Frédéric Quiring s’avère aussi court que ponctuellement assez efficace et, finalement, s’inscrit dans la droite lignée de ses films précédents (Ma Reum, La très très grande classe) dans la façon dont il s’amuse à mélanger un mauvais esprit de façade à une véritable tendresse pour ses personnages. Bref, Notre tout petit petit mariage nous offrira pile ce que l’on attend de lui, à savoir de quoi passer un bon petit moment en famille. On ne s’en plaindra pas, et ce même si le secret de la réussite de son modèle Projet X était justement de n’être jamais vraiment où on l’attendait, et d’avoir su prendre son public à revers.

En effet, loin du gros délire potache attendu, Projet X s’était révélé une plongée cauchemardesque dans les abîmes d’une skin party incontrôlable, ressentie par le spectateur telle une vibe de malaise ininterrompue, portée par des images chaotiques et décadentes. En raison de son absence de discours moral, le film de Nima Nourizadeh prenait au fur et à mesure de son évolution des allures de After hours post-moderne ; ce n’est pas du tout le cas avec Notre tout petit petit mariage, qui reste avant tout un « feel-good movie », au cœur duquel l’amour et les bons sentiments triompheront de tout.

Le DVD

[4/5]

En réunissant un peu plus de 353.000 spectateurs dans les salles obscures sur 464 copies, Notre tout petit petit mariage n’a probablement pas rencontré le succès escompté par UGC qui le distribuait en salles : malheureusement, ce n’est pas encore avec ce film que Camille Lou parviendra à percer au cinéma. Le film de Frédéric Quiring ne passera donc logiquement pas par la case Blu-ray pour sa sortie en vidéo, et débarque aujourd’hui uniquement en DVD sous les couleurs d’UGC. Un DVD en tous points excellent d’ailleurs : le film est proposé au format respecté, et la définition est exemplaire, sans le moindre problème de compression ou autre pétouille technique. Côté son, le film est naturellement proposé en Dolby Digital 5.1, et bénéficie d’un mixage dynamique et très immersif, particulièrement remarquable durant le deuxième acte du film, quand la fête bat son plein. On notera également la présence d’un mixage stéréo en Dolby Digital 2.0, anecdotique mais probablement plus clair si vous ne bénéficiez pas de Home Cinema et visionnez le DVD de Notre tout petit petit mariage le plus simplement du monde sur votre téléviseur.

Du côté de la section suppléments, l’éditeur nous propose un sympathique bêtisier (4 minutes), comportant quelques amusantes improvisations d’Ahmed Sylla.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici