Test DVD : La très très grande classe

0
1196

La très très grande classe

France, Belgique : 2022
Titre original : –
Réalisation : Frédéric Quiring
Scénario : Frédéric Quiring
Acteurs : Melha Bedia, Audrey Fleurot, François Berléand
Éditeur : UGC
Durée : 1h41
Genre : Comédie
Date de sortie cinéma : 10 août 2022
Date de sortie DVD : 14 décembre 2022

Sofia est une jeune prof de français, martyrisée par ses élèves. Croyant enfin tenir la mutation de ses rêves, elle se lance dans des adieux explosifs et savoure sa revanche. Problème : sa mutation est gelée, elle est désormais en concurrence avec une professeure au CV irréprochable et ses élèves, plus remontés que jamais sont bien décidés à lui faire payer ses paroles. Mensonges à l’académie, coups bas à sa concurrente, campagne de séduction… Sofia est prête à tout pour obtenir son bon de sortie…

Le film

[3/5]

Audrey Fleurot et Melha Bedia partagent l’affiche du film La très très grande classe, en interprétant deux professeurs.

C’est la guerre à l’école

Sofia, professeur de français en banlieue, est constamment chahutée par ses élèves. Lorsqu’elle obtient le poste de ses rêves à Barcelone, elle leur fait des adieux explosifs mais sa mutation est gelée. Désormais en concurrence avec une collègue d’un lycée chic, elle devra aller au bout de son année scolaire dans une classe déterminée à lui faire payer ses insultes. Elle-même tentera de saboter la candidature de sa rivale…

Malgré la promesse d’une comédie délirante, le résultat déçoit. Les meilleurs gags et les situations les plus drôles reposent sur une méchanceté réjouissante, hélas sacrifiée au profit d’une gentillesse mielleuse autour de la réconciliation d’une enseignante avec sa vocation – notamment lorsqu’elle vient en aide à des adultes illettrés – ou d’ados en difficulté avec l’éducation.

Audrey Fleurot est sobrement perfide

Melha Bedia n’est pas à 100 % convaincante mais Audrey Fleurot est sobrement perfide en maîtresse d’école BCBG ignorant dans un premier temps être en guerre avec une enseignante de quartier ; Arié Elmaleh est attachant en inspecteur en charge de la décision finale et que Sofia tente de séduire avant de s’en amouracher sincèrement et François Berléand amuse en voisin amoral.

Critique de notre rédacteur en chef Pascal Le Duff.

Le DVD

[4/5]

En réunissant un peu plus de 386.000 spectateurs dans les salles obscures (sur 477 copies), La très très grande classe n’a pas rencontré le succès escompté par UGC qui le distribuait en salles : on peut même sans trop se tromper parler d’échec. Le film de Frédéric Quiring ne passera donc logiquement pas par la case Blu-ray pour sa sortie en vidéo, et débarque aujourd’hui uniquement en DVD sous les couleurs d’UGC. Un DVD en tous points excellent d’ailleurs : le film est proposé au format respecté, et la définition est exemplaire, sans le moindre problème de compression ou autre pétouille technique. Côté son, La très très grande classe est naturellement proposé en Dolby Digital 5.1, et bénéficie d’un mixage dynamique et très immersif, particulièrement remarquable durant les séquences de classe, très finement spatialisées. On notera également la présence d’un mixage stéréo en Dolby Digital 2.0, anecdotique mais probablement plus clair si vous ne bénéficiez pas de Home Cinema et visionnez le DVD le plus simplement du monde sur votre téléviseur.

Du côté de la section suppléments, l’éditeur nous propose la traditionnelle bande-annonce.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici