DVD — 31 mai 2019
Test DVD : Lola et ses frères

 
France : 2018
Titre original : –
Réalisation :
Scénario : , Jean-Paul Rouve
Acteurs : , , Jean-Paul Rouve
Éditeur :
Durée : 1h40
Genre : Comédie, Drame
Date de sortie cinéma : 28 novembre 2018
Date de sortie DVD : 1 juin 2019

 

Lola a deux frères : Benoit, qui se marie pour la 3ème fois, et Pierre, qui débarque en retard au mariage… Excuses, reproches, engueulades, brouilles, chacun essaye de vivre sa vie de son côté. Benoit va devenir père sans y être prêt. Lola fait la rencontre de Zoher alors qu’elle s’occupe de son divorce. Quant à Pierre, ses problèmes professionnels s’enveniment. Tout dans leur vie devrait les éloigner, mais ces trois-là sont inséparables…

 


 

Le film

[4/5]

Quand a inauguré les locaux de la chaîne Comédie rue Pierre Demours il y a un peu plus de vingt ans, il n’imaginait probablement pas à quel point les différents occupants des lieux à qui il a mis le pied à l’étrier pourraient faire du chemin dans le petit monde du divertissement. Personne ne pouvait réellement l’imaginer d’ailleurs. En l’espace de quelques années, et alors qu’il arpentait les rues du dix-septième le cul à l’air il y une vingtaine d’années, est quasiment devenu le « patron » officieux du groupe Canal, et un des producteurs / animateurs les plus puissants et influents du PAF. Kad et Olivier, qui présentèrent un temps la Grosse émission – le programme phare de la chaîne – sont devenus deux valeurs sûres du box office dans l’hexagone, attirant ensemble ou séparément des millions de français dans les salles obscures. On pense aussi bien sûr à la troupe des Robins des Bois, dont les membres ont prouvé avec le temps qu’ils n’étaient pas uniquement des trublions de l’humour absurde : si Pascal Vincent et Élise Larnicol se cantonnent toujours à des apparitions dans des films ou publicités, est parvenue à s’imposer comme une actrice incontournable, ses performances dramatiques ayant été saluées par quatre nominations au César de la meilleure actrice. De leur côté, , et Jean-Paul Rouve ont chacun entamé, parallèlement à leur métier d’acteur, une carrière de scénariste / réalisateur dévoilant une sensibilité réelle et développant des thématiques personnelles.

Lola et ses frères est donc le quatrième film de Jean-Paul Rouve. Coécrit avec David Foenkinos, le scénario développe une tendresse particulière, doublée d’un sentiment de positivité de tous les instants. Cette volonté de toujours voir la vie du bon côté, que Foenkinos décrit comme une « pulsion de vie », est très liée à son expérience personnelle, attribuée ici à un des personnages du film : à 16 ans, il est victime d’une maladie cardiaque rarissime, et échappera à la mort après avoir été opéré d’urgence. Si le personnage incarné à l’écran par Franc Bruneau est une espèce de miraculé, cet épisode a changé sa façon d’aborder les choses de la vie, et son état d’esprit gagnera peu à peu les autres personnages, mais également le film dans son entier, qui s’avère une œuvre solaire, positive, souvent très drôle mais aussi émouvante, pleine de moments de vie que Jean-Paul Rouve parvient à amener par petites touches criantes de vérité.

Si la colère, les remords ou encore le ressentiment ou le mensonge par omission sont présents, et même au centre de l’intrigue de Lola et ses frères, l’ex-Robin des Bois parvient à livrer un film d’une humanité touchante, au cœur de laquelle on ne trouvera ni héros ni salaud, mais des hommes et des femmes, avec leurs qualités et leurs défauts. Même celles ou ceux qui, dans les premières séquences, nous sont présentés sous leur jour le moins flatteur (on pense non seulement au personnage d’Antoine incarné par Franc Bruneau mais également à Sandra, porté par l’interprétation très nuancée de ) finiront par dévoiler une personnalité réelle et attachante, dépassant le simple cliché que l’on aurait pu craindre. Et au-delà de l’aspect humain et chaleureux de l’écriture, on se régalera également de l’humour de Jean-Paul Rouve, qui navigue tantôt dans la satire ou l’observation de ses contemporains, tantôt dans l’absurde le plus pur.

Enfin et surtout, Lola et ses frères est porté par une série d’acteurs véritablement formidables. Si c’est probablement le couple Ludivine Sagnier / qui tire son épingle du jeu de la façon la plus étonnante – leur naturel désarmant apportant encore une sensibilité supplémentaire au film – les acteurs dans leur ensemble s’avèrent toujours convaincants, drôles ou émouvants selon leur registre : de José Garcia à Jean-Paul Rouve en passant par Pauline Clément ou la revenante Philippine Leroy-Beaulieu (que l’on n’avait plus tellement vue au cinéma depuis les années 90), tous les acteurs sont excellents et renforcent l’aspect chaleureux d’un film décidément aussi réussi qu’attachant.

 

 

Le DVD

[4/5]

Le DVD de Lola et ses frères édité par TF1 Studio fait honneur à la belle direction artistique du film de Jean-Paul Rouve, et notamment à la photo du film signée Christophe Offenstein (Valley of love) : le master s’avère d’une grande précision, le piqué est étonnamment précis pour de la définition standard, les couleurs et contrastes sont bons, les noirs relativement profonds sans être bouchés, on ne constate pas de pixellisation à outrance sur les arrière-plans, bref, c’est un très beau boulot ; on s’interroge d’ailleurs sur l’absence de Blu-ray pour ce film, qui a pourtant réuni presque 320.000 spectateurs dans les salles françaises. Côté son, même constat d’excellence que du côté de l’image, avec un solide mixage Dolby Digital 5.1 bien enveloppant et dynamique, privilégiant naturellement les ambiances mais nous proposant tout de même quelques belles surprises acoustiques (la séquence de José Garcia au café / karaoké). On notera que l’éditeur vous propose aussi de visionner le film en Dolby Digital 2.0, plus cohérent et équilibré si, comme le commun des mortels, vous visionnez le film sur une simple TV.

Du côté des suppléments, on trouvera une petite featurette promotionnelle d’une durée de quatre minutes, nous proposant de découvrir quelques moments pris sur le vif du plateau ainsi qu’une note d’intention express Jean-Paul Rouve, qui nous explique ses méthodes de travail destinées à obtenir des « moments de vérité » sur le plateau.

 

Articles semblables

Partage

Auteur

Cet article a été écrit par Mickaël Lanoye, rédacteur cinéma / DVD / Blu-ray sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles