DVD — 23 octobre 2015
Test DVD : L’échappée belle

L’échappée belle

 
France : 2015
Titre original : –
Réalisateur :
Scénario : Emilie Cherpitel
Acteurs : , ,
Éditeur :
Durée : 1h09
Genre : Comédie, Drame
Date de sortie cinéma : 17 juin 2015
Date de sortie DVD : 21 octobre 2015

 

 

Il est 5 heures du matin, à une terrasse de café, Léon s’assoit à la table d’Eva et lui demande un chocolat chaud. Il a 11 ans et ne connaît pas ses parents. Elle a 35 ans et pas d’enfant. Elle est libre, fantasque et mène une vie de privilégiée. Il est malin, sage et vit dans un foyer. Ils ne vont plus se quitter…

 


 

Le film

Au visionnage de L’échappée belle, le spectateur pourra un instant se demander dans quelle mesure l’hommage aux frères Dardenne par la réalisatrice Emilie Cherpitel se révèle conscient, et s’il s’agit là véritablement d’un clin d’œil ou plutôt d’un pied de nez en bonne et due forme aux réalisateurs de Rosetta. En effet, à travers la relation d’amour qui se crée entre un petit orphelin et une jeune femme dans le film, mais également sans doute à cause de la coupe « garçonne » de Clothilde Hesme, il est difficile de ne pas penser au Gamin au vélo.

Cependant, dans L’échappée belle, toute la dimension sociale et réaliste du film des frères Dardenne se voit envolée, sacrifiée sur l’autel du « feel-good movie ». Car dans le film d’Émilie Cherpitel, la question de l’argent ne se pose pas. Tous les protagonistes du film sont en effet des bobos parisiens, des oisifs et autres intellectuels fêtards (à l’image du caméo de Frédéric Beigbeder) vivant dans des demeures hors de prix (châteaux, appartements de standing), claquant de la thune à tire-larigot de voyages en fêtes en tous genres avec la légèreté et l’inconséquence de ceux pour qui la notion de « survie sociale » est vraiment un concept étranger. Ça site du Fitzgerald et du Proust à tout va, mais dans le fond, tous les personnages du film ou presque seraient à rapprocher des bimbos nées avec une cuillère d’argent dans la bouche que l’on croise dans toutes les télé-réalités de la Terre (Paris Hilton, Kim Kardashian…).

Bref, L’échappée belle pourrait tout à fait s’appeler Les anges de la Bobo-Sphère parisienne. A sa manière, le film d’Émilie Cherpitel est donc un « feel-good movie » d’un genre nouveau ; à défaut de réalisme, on en retiendra surtout la justesse des comédiens et l’émotion qui se dégage de sa dernière bobine.

 

 

Le DVD

[4,5/5]

Niveau transfert, le DVD proposé par Pyramide Vidéo est littéralement impeccable : format scope respecté, beau piqué, encodage sans problème… Les couleurs sont globalement très agréables, même si, bien sûr, les noirs ont par moments une légère tendance à tirer au vert, limites du support obligent. Des limites qui semblent cela dit avoir été habilement contournées en ce qui concerne la définition et le piqué, qui nous réservent de bien belles surprises par moments. Côté son, la version française est encodée en Dolby Digital 5.1, et propose un mixage très sobre, mais efficace dans les séquences musicales et/ou de fêtes.

Côté suppléments, on trouvera tout d’abord un court-métrage signé Émilie Cherpitel, Les filles du samedi, une belle réussite qui fonctionne un peu comme un brouillon de L’échappée belle (on retrouve des répliques et situations similaires dans les deux films), sans le côté « bobo » qui nuisait justement au long-métrage. Une scène coupée et des essais de casting, ainsi qu’une sélection de bandes-annonces de films édités par Pyramide Vidéo complète la section.

 

Articles semblables

Partage

Auteur

Cet article a été écrit par Mickaël Lanoye, rédacteur cinéma / DVD / Blu-ray sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles

(0) Readers Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *