Test DVD : L’arbitro

0
150

L’


: 2013
Titre original : L’arbitro
Réalisateur :
Scénario : Paolo Zucca, Barbara Alberti
Acteurs : , Geppi Cucciari, Jacopo Cullin
Éditeur : Blaq out
Durée : 1h33
Genre : Comédie
Date de sortie DVD : 2 décembre 2014

 

 

La plus mauvaise équipe de la 3ème division de sarde, L’, se fait humilier tous les ans par le Montecrastu, une équipe dirigée par l’arrogant Brai, qui se plaît à malmener les joueurs comme un seigneur des campagnes. Le retour au pays du jeune Matzutzi change cependant l’équilibre du championnat, et soudain l’Atletico Pabarile se met à gagner un match après l’autre grâce aux prouesses de son nouveau joueur prodige…

 

Le film

[4/5]

Depuis quelques années, et en exagérant légèrement, on peut compter les films en provenance d’Italie sur les doigts d’une main. Curieusement, cette grande nation de mafieux, anciennement reine du cinéma d’exploitation et de la comédie potache à tendance raz des pâquerettes, ne nous livre plus aujourd’hui épisodiquement que du cinéma d’Art et Essai, et semble avoir oublié le cinéma populaire. Heureusement pour nos zygomatiques, Paolo Zucca lui se souvient que son pays, avant d’être le roi du spaghetti, fut le havre d’un certain cinéma populaire. Avec L’arbitro, il prend le parti de brocarder gentiment ses contemporains et leur passion immodérée du football (le lien entre foot et religion est d’ailleurs souvent mis en avant). Décalé, surréaliste, son film, tourné en 2013 et curieusement resté inédit en salles chez nous, est un véritable bol d’air frais : formellement superbe, tourné dans un noir et blanc littéralement somptueux, L’arbitro est la preuve, s’il en fallait une, de la vivacité du cinéma comique italien, et la démonstration éclatante que l’on peut tourner une vraie et excellente comédie « locale », très ancrée dans la culture et les racines de son pays, sans pour autant que le résultat ait l’air d’un téléfilm. Dany Boon devrait en prendre de la graine.

 

 

Le DVD

[4/5]

On l’a déjà dit mais on le répète : le film de Paolo Zucca est, visuellement, une véritable bombe. Tourné dans un noir et blanc sublime (sublimissima diraient les italiens), le film nous propose des plans composés comme autant de tableaux, tant et si bien que l’on finit par se dire que l’éditeur Blaqout aurait du sortir L’arbitro sur format Blu-ray. On comprend bien le dilemme de l’éditeur cela dit : le fait de sortir en HD un film méconnu, qui plus est complètement décalé et barge, aurait tenu, à coup sûr, du suicide économique. Estimons donc déjà heureux d’avoir l’opportunité de découvrir ce film dans l’hexagone, et remercions-en Blaqout. Afin de rendre hommage au travail épatant de Patrizio Patrizi (directeur photo) sur le film, l’éditeur nous livre d’ailleurs une galette DVD purement et simplement irréprochable. La définition et les contrastes sont au taquet, composant intelligemment avec les limites d’un encodage DVD. Côté son, la version italienne (naturellement sous-titrée) est proposée en Dolby Digital 5.1, à la spatialisation discrète mais efficace.

Et comme la comédie italienne est une denrée rare de nos jours, Blaqout soigne également son bébé du côté des suppléments, avec tout d’abord deux scènes coupées : une confession du héros au sujet d’un arbitrage un peu trop zélé, et une courte scène de match. La section comporte aussi deux autres scènes ratées, faisant office de bêtisier. Un making of d’un peu plus de cinq minutes nous donne l’occasion de découvrir le réalisateur, qui prétend être seulement âgé de 27 ans au moment du tournage (il en avait en réalité 41), ainsi que quelques images volées sur le plateau. On a également droit à une répétition de la scène de danse de Stefano Accorsi et à la traditionnelle bande-annonce.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici