Test DVD : La poudre à prout du Pr. Séraphin

0
1456

La poudre à prout du Pr. Séraphin

 
Norvège : 2014
Titre original : Doktor Proktors prompepulver
Réalisateur : Arild Fröhlich
Scénario : Jo Nesbø, Johan Bogaeus
Acteurs : Emily Glaister, Eilif Hellum Noraker, Kristoffer Joner
Éditeur : Wild Side Vidéo
Durée : 1h24
Genre : Comédie
Date de sortie DVD : 4 novembre 2015

 

 

Deux enfants, Nilly, le nouveau voisin et Lisa, la surdouée vont s’unir à l’excentrique professeur Séraphin pour développer une toute nouvelle invention : la poudre à prout ! Mais ils doivent la protéger, à tout prix, car les vilains jumeaux Truls et Trym comptent l’utiliser à des fins maléfiques…

 


 

Le film

[3,5/5]

« C’est une invention géniale ! Des prouts qui ne sentent rien, c’est magnifique ! »

Malgré leur incontestable universalité, et le fait qu’ils touchent toutes les classes et catégories sociales dans tous les pays du monde, les pets, prouts ou autres flatulences sont très rarement exploités au cinéma. Certes, chacun se souviendra à coup sûr de quelques gags marquants ayant tiré sur le filon anal dans différentes œuvres telles que Le shérif est en prison, Mystery men ou encore La cité de la peur (entre beaucoup d’autres), mais de mémoire de cinéphile, on ne se souvient pas d’un film de cinéma ayant pour sujet central le pet.

Il aura donc fallu que Jo Nesbø, auteur venu de Norvège beaucoup plus connu chez nous pour ses polars très noirs publiés chez Gaïa et Gallimard, se penche sur la question pour qu’un tel film voie le jour : il s’agit donc de La poudre à prout du Pr. Séraphin, adaptation du premier volume de sa saga destinée à la jeunesse narrant les mésaventures du professeur Séraphin Proktor, publiée chez nous chez Bayard Jeunesse.

Dans La poudre à prout du Pr. Séraphin donc, un inventeur méprisé par ses pairs a inventé une poudre ayant la vertu de provoquer des flatulences chez celui ou celle qui l’ingère. A force d’expérimentations, il perfectionne sa poudre qu’il rebaptise poudre de « proutonaute », puisqu’elle crée des gaz tellement puissants qu’ils seraient quasiment capables d’envoyer les gens en orbite… Le point de départ du film réalisé par Arild Fröhlich est clair : on nage en pleine fantaisie, et La poudre à prout du Pr. Séraphin ne nous trompe pas sur la marchandise. L’ambiance et le design sont au diapason, la réalisation est enlevée, et le film, court et extrêmement bien rythmé, n’ennuie jamais. Si les gags auront certes du mal à faire d’avantage que sourire les plus de 11 ans, le plaisir est là, et bien là. On en pète de joie !

 

 

Le DVD

[4/5]

C’est à Wild Side que l’on doit la découverte de ce fleuron d’humour typiquement nordique en DVD. Coté technique, le format Cinemascope 2.35 est respecté, la compression est maitrisée, et tout cela s’avère très recommandable, tout simplement parfait, dans les limites évidentes d’un encodage DVD bien sûr. Définition précise, étalonnage sans bavure, le master est de toute beauté. Côté son, VF et VO sont proposées dans des encodages Dolby Digital 5.1 finement spatialisés. Bref, on a entre les mains un excellent DVD !

Coté suppléments, c’est plus calme (mais c’est généralement la norme avec les films destinés aux enfants), puisqu’on ne trouvera que la bande-annonce du film à se mettre sous la dent.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici