Test DVD : La Passion d’Augustine

0
62

La Passion d’Augustine

la passion d'augustine dvd
: 2015
Titre original : –
Réalisation :
Scénario : Léa Pool,
Acteurs : , ,
Éditeur :
Durée : 1h39
Genre : Drame
Date de sortie cinéma : 30 mars 2016
Date de sortie DVD : 6 septembre 2016

 

 

Synopsis : Simone Beaulieu, devenue Mère Augustine, dirige un couvent au Québec. Passionnée, résiliente, Mère Augustine consacre son énergie et son talent de musicienne à ses élèves. Lors de son arrivée, elle prend sa nièce, Alice, une jeune pianiste prodige, sous son aile.
L’école est un haut lieu musical qui rafle tous les grands prix de piano de la région. Il y résonne un flot de gammes, d’arpèges, de valses de Chopin et d’Inventions de Bach. Mais lorsque le gouvernement instaure un système d’éducation publique dans les années 60, l’avenir de Mère Augustine et de ses Soeurs est menacé.

la passion d'augustine 3

Le film

[4.5/5]

A la sortie du DVD du film canadien La Passion d’Augustine, l’alternative qui s’offre à vous est très facile : soit, vous avez vu le film lors de sa sortie en salles et les chances sont grandes que vous ayez envie de le revoir un jour ou l’autre ; soit vous ne l’avez pas vu et le DVD pourra vous permettre de rattraper ce qu’on peut appeler une erreur. Pourquoi de telles affirmations ? Pour les comprendre, il suffit de lire la critique écrite au moment de la sortie du film dans notre pays. On peut aussi rappeler que ce film a obtenu 6 prix au Gala 2016 du cinéma québécois, dont ceux du meilleur film, de la meilleure actrice (Céline Bonnier), de la meilleure actrice de soutien (Diane Lavallée) et de la meilleure réalisation.

la passion d'augustine 17

Le DVD

[4.5/5]

Dans le travail à effectuer sur le DVD de cet excellent film, KMBO se devait d’être exemplaire. Félicitons le distributeur : la réussite est totale. Réussite, tout d’abord, en ce qui concerne le transfert image, le DVD ayant réussi à conserver l’essentiel de la qualité du travail de , le Directeur de la photographie, en particulier son travail sur la lumière, que ce soit dans les scènes d’intérieur ou dans les quelques échappées extérieures. Disponible en Dolby 2.0 et en Dolby 5.1, le son est de très bonne qualité, ce qui est très important pour un film dans lequel la musique joue un rôle aussi essentiel. Quant aux compléments, richesse et qualité vont de pair. Les plus importants sont deux entretiens dont chacun dure 25 minutes et dans lesquels les questions apparaissent sous forme écrite dans des intertitres. Le premier entretien réunit Céline Bonnier, la tête d’affiche des comédiens professionnels et Lysandre Ménard, la tête d’affiche des interprètes choisies pour leurs qualités de musiciennes mais sans aucune expérience des plateaux de cinéma. Comme le confirme Léa Pool dans le second entretien, on a parfaitement conscience que l’osmose entre ces deux « familles » s’est très vite faite. De ces deux entretiens très instructifs, on retiendra, un peu au hasard, que la réalisatrice, comme le spectateur moyen, considère la scène du dévoilement comme étant la plus importante du film et que l’impression d’enfermement que l’on ressent dans la façon de vivre des religieuses dans la première partie du film, suivie d’une forme de liberté qui lui succède, peut être comparée avec ce que vit chaque année la société canadienne : 5 mois d’hiver où on vit plus ou moins calfeutré chez soi, suivis d’un dégel printanier. Particulièrement intéressante aussi, l’explication donnée par Lysandre Ménard sur la réalisation des parties musicales, une réalisation qui a permis de combiner qualité d’une prise de son en studio et véracité quant au jeu des interprètes. A côté de ces deux entretiens, il est certain que les trois autres compléments apparaissent un peu plus anecdotiques : un bêtisier dans lequel une douzaine de scènes se succèdent pour une durée totale de 4 minutes, un recueil de scènes en version longue ou non utilisées, au nombre de 5 au total, et une galerie de photos.

 

la passion d'augustine 14

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici