http://www.lebenssalz.ch http://www.paulplaza.nl http://www.ostendsurfing.be http://www.qsneaker.nl http://www.wtcbentille.be http://www.thegooddeal.ch http://www.kantoorencreatief.nl
DVD — 12 octobre 2018
Test DVD : Frost

Lituanie, France, , : 2017
Titre original : –
Réalisation :
Scénario : Sharunas Bartas,
Interprètes : , ,
Éditeur :
Durée : 1h55
Genre : Drame
Date de sortie cinéma : 28 mars 2018
Date de sortie DVD : 9 octobre 2018

 

Synopsis : Rokas et Inga, un couple de jeunes lituaniens, se portent volontaires pour conduire un van d’aide humanitaire en Ukraine. Alors que leurs plans changent, ils se retrouvent livrés à eux-mêmes. Ils traversent les vastes terres enneigées de la région de Donbass à la recherche d’alliés et d’abris, dérivant entre les vies de ceux touchés par la guerre. En dépit du danger, ils s’approchent de la ligne de front et se lient de plus en plus l’un à l’autre, appréhendant peu à peu la vie en temps de guerre.

Le film

[3/5]

Lorsqu’un ami lui propose d’assurer un transport d’aide humanitaire depuis la jusqu’à l’armée ukrainienne en guerre contre des séparatistes dans la région du Donbass, assurant qu’il est dans l’impossibilité de le faire lui-même, Rokas accepte presque immédiatement. Rokas et sa petite amie Inga, qui a accepté de l’accompagner, vont devoir traverser la Pologne puis l’Ukraine, en présentant des papiers aux frontières puis à différents check-points lorsqu’ils se rapprochent de la ligne de front. Pour les aider en cas de besoin, un contact polonais : Andrei.

Quelles motivations profondes ont poussé Rokas à accepter aussi facilement cette mission, on ne le saura vraiment jamais ? Tout juste peut-on remarquer que, âgé d’une bonne vingtaine d’années, il n’a jamais connu la guerre, ni même, probablement, la période où la Lituanie faisait partie de l’URSS. Comme va l’avouer Rokas à deux militaires ukrainiens, « On savait pour la guerre, mais on ne pensait pas que c’était dangereux ». Toujours est-il qu’on sent chez lui une fascination pour une recherche du danger qui va grandir de plus en plus avec son avancée dans des paysages hivernaux, de plus en plus proches des lieux où le conflit se déroule. Entre temps, Rokas et Inga auront fait la connaissance d’un groupe de journalistes réunis dans un hôtel luxueux et Rokas aura eu une longue conversation avec deux militaires ukrainiens, dont l’un russe par sa mère et ukrainien par sa mère.

C’est à un roadmovie hivernal que nous convie Sharunas Bartas dans Frost, un film qui ne nous montre pas la guerre mais son environnement et son empreinte sur les populations, un film qui gagne en intensité plus les protagonistes se rapprochent de la ligne de front. Le titre du film, mot anglais signifiant « gel », est un résumé parfait de ce qu’il montre : des paysages de froidure extrême, mais aussi, peut-être même surtout, la froideur des sentiments des personnages qu’on y rencontre. Rokas et Inga ? Deux jeunes lituaniens que l’on sent dévorés par l’ennui. Les journalistes ? Ils sont là, entre eux, loin du front, dans un hôtel de luxe, passant leur temps à noyer leur ennui dans l’alcool. Les militaires ? Ceux qu’on rencontre ne sont jamais ceux qui sont vraiment dans l’action, sur le front. Non, ils gèrent des check-points ou sont chargés de récupérer les victimes et ils rendent des comptes par téléphone à des supérieurs invisibles. Pour filmer tous ces personnages, Sharunas Bartas a choisi de privilégier les gros plans : pour lui, ce qui se passe sur les visages est important et peut très bien remplacer un certain nombre de dialogues.

A l’exception de Vanessa Paradis qui interprète le rôle d’une journaliste française et du comédien polonais Andrzej Chyra, l’interprète de Andrei, qu’on a vu dans de nombreux films et qui a un petit rôle dans le très récent Un peuple et son roi, les autres interprètes du film sont, pour le public français, peu ou pas connus. C’est ainsi que les deux interprètes principaux, Mantas Janciauskas dans le rôle de Rokas et Lyja Maknaviciute dans celui de Inga, étaient encore élèves à l’Académie Lithuanienne de Musique et de Théâtre lorsque Sharunas Bartas les a engagés.

 

Le DVD

[3/5]

Le DVD proposé par Rezo Films ne comprend pas de supplément : dommage, car une petite explication, si possible impartiale, sur le conflit du Donbass, n’aurait pas été inutile. Ce DVD peut être écouté en stéréo 2.0 ou en 5.1 et en VO sous-titrée uniquement. Etant donné qu’on parle 4 langues différentes dans ce film, lituanien, russe, ukrainien, anglais, on se demande bien, de toute façon, ce qu’aurait pu donner une VF ! Quant à ce qu’on voit, c’est un reflet, sans doute fidèle, de ce que recherchait le réalisateur : beaucoup de scènes nocturnes, peu de lumière en général, peu de couleurs.

Articles semblables

Partage

Auteur

Jean-Jacques

Cet article a été rédigé par Jean-Jacques Corrio, Rédacteur de Critique Film. Lire tous ses articles