DVD — 12 janvier 2019
Test DVD : Contrôle parental

 
États-Unis : 2018
Titre original :
Réalisation : Kay Cannon
Scénario : , Jim Kehoe
Acteurs : , ,
Éditeur :
Durée : 1h38
Genre : Comédie
Date de sortie cinéma : 1 août 2018
Date de sortie DVD : 5 décembre 2018

 

Lorsque trois parents découvrent que leurs filles ont fait un pacte pour perdre leur virginité le soir du bal de promo, ils se lancent dans une opération secrète pour les empêcher d’arriver à leurs fins…

 


 

Le film

[3,5/5]

Alors que semble actuellement d’avantage porté sur les projets télévisuels que sur sa carrière de cinéaste, la « famille » d’acteurs et de collaborateurs qu’il a contribué à mettre sur le devant de la scène depuis le tournant des années 2000 continue quant à elle année après année de développer des films perpétuant le ton à la fois tendre et trash de son œuvre. Ainsi, et produisent régulièrement depuis 2011 d’efficaces comédies « à la Apatow », ouvertement tournées vers la famille américaine, par le biais de leur compagnie Point Grey Pictures.

Contrôle parental est donc le dernier né de Point Grey Pictures, distribué par Universal. Le film a remporté un joli succès au box-office international, récoltant presque 100 millions de dollars lors de son exploitation au cinéma courant 2018. En France, le film est sorti le 1er août, en pleine période de vacances scolaires, mais s’est uniquement vu distribué sur… deux salles. Par conséquent, il a naturellement enregistré un des scores les plus faibles de l’année dans l’hexagone, avec seulement 406 entrées. Il va sans dire que le film de Kay Cannon méritait beaucoup mieux que ce score infamant…

Construit sous la forme d’une course poursuite déjantée, Contrôle parental enchaine en effet sur un rythme soutenu les séquences hilarantes, s’offrant à l’occasion quelques moments de bravoure plus ou moins trash, telle que cette fameuse séquence de la bière « cul sec », le défi consistant à ingérer le plus de bière possible par le biais d’un tuyau relié au fondement. Bien sûr, comme le veut la tradition dans ce genre de récit centré sur les relations parents / enfants, les passages comiques alterneront avec des moments plus tendres, permettant aux acteurs de révéler quelques facettes de leur jeu et de leur personnalité.

L’ensemble est donc globalement porté par un trio d’acteurs formidables : aux côtés de Leslie Mann (Mme Apatow à la ville), on retrouvera Ike Barinholtz, vu dans les deux épisodes de Nos pires voisins, produits et écrits par Seth Rogen et Evan Goldberg. Mais la plus grande découverte viendra du tempérament comique de John Cena, catcheur déjà vu dans le Crazy Amy de Judd Apatow et dans les deux Very bad dads, mais dont le talent d’amuseur public explose ici réellement. En soutien, on notera que les trois actrices interprétant leurs filles (, et ) font également preuve d’une personnalité attachante. Enfin, on notera également un « caméo » de Gina Gershon, actrice incontournable des années 90 (Justice sauvage, Showgirls, Bound, Volte/face…) ayant malheureusement un peu disparu des radars depuis le tournant des années 2000.

 

 

Le DVD

[4,5/5]

C’est naturellement Universal Pictures qui nous propose aujourd’hui de découvrir Contrôle parental dans la chaleur douillette de son foyer, mais étant donné son score dans les salles françaises, le film de Kay Cannon ne bénéficiera que d’une sortie sur format DVD. Peu importe finalement : l’éditeur est rôdé à l’encodage en définition standard, et au final, Contrôle parental s’offre un master de toute beauté : les couleurs sont superbes, les contrastes denses, les noirs d’une belle profondeur. La définition est irréprochable et le piqué souvent très précis, dans les limites évidentes d’un encodage DVD. Coté enceintes, la version originale ainsi que la version française sont proposées en Dolby Digital 5.1, dans des mixages absolument satisfaisant, qui prennent toute leur ampleur lors des scènes de fêtes, riches en gros surrounds et effets multi-directionnels à gogo.

Côté interactivité, outre un intéressant –et très amusant– commentaire audio de la réalisatrice Kay Cannon, les bonus présents sur la galette nous réserveront leur lot d’éclats de rire, puisqu’elles consistent globalement en une dizaine de minutes de scènes coupées et/ou étendues, d’improvisations diverses et autres punchlines non conservées dans la version finale ; certains passages s’avèrent vraiment très réussis et on rit beaucoup. On continuera avec un bêtisier et quelques featurettes dédiées au tournage du film : l’envers du décor de « LA » séquence anthologique du film (la scène de la bière dans le cul), un regard appuyé sur les costumes, ainsi qu’un module de making of un peu plus général. On notera d’ailleurs que les trois producteurs du film, Evan Goldberg, James Weaver et Seth Rogen, apparaissent lors de ces modules avec des costumes de poulets. On terminera avec L’histoire du sexe et Kit de survie « bal de promo » pour les parents, deux courts petits modules humoristiques, probablement destinés à la promo du film sur le Net, et mettant en scène Ike Barinholtz et John Cena. En deux mots comme en cent, une interactivité vraiment riche et réjouissante si vous avez apprécié le film !

 

Articles semblables

Partage

Auteur

Cet article a été écrit par Mickaël Lanoye, rédacteur cinéma / DVD / Blu-ray sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles