Test DVD : Acquitted – Saison 1

1
1077

Acquitted – Saison 1

 
 
Norvège : 2015
Titre original : Frikjent
Créé par : Anna Bache-Wiig, Siv Rajendram Eliassen
Acteurs : Nicolai Cleve Broch, Lena Endre, Ingar Helge Gimle
Éditeur : M6 Vidéo
Durée : 10h environ
Genre : Série TV, Thriller
Date de sortie DVD : 6 avril 2016

 

 

Aksel Nilsen avait 18 ans quand sa petite amie a été assassinée à Lifjord, petite ville norvégienne perdue entre mer et montagnes. Suspecté puis accusé du meurtre, il est acquitté mais contraint de fuir sa ville natale. Vingt ans plus tard, alors qu’il a refait sa vie en Asie et est devenu un puissant homme d’affaires, il est sollicité pour racheter SolarTech, la principale entreprise de Lifjord. Nilsen doit revenir en Norvège pour la première fois…

 

 

La saison

[4/5]

Très populaire depuis quelques années, le « polar nordique » ou « thriller scandinave » est un genre littéraire développant des intrigues le plus souvent complexes avec un réalisme cru, une lenteur savamment calculée et, le plus souvent, des non-dits, des drames dans le passé venant encore alourdir une ambiance sombre et morbide. Ajoutons à cela des personnages souvent mutiques et borderline se plongeant dans des enquêtes obsessionnelles, et tout sera réuni pour clouer le lecteur à son roman… Même s’il s’agit par essence d’un genre très littéraire, le polar nordique a rapidement su séduire le cinéma et la télévision : des auteurs tels que Henning Mankell, Stieg Larsson, Jo Nesbø ou Arnaldur Indridason ont en l’espace de seulement quelques années vu plusieurs de leurs ouvrages adaptés à l’écran, de façon souvent sèche et hypnotique.

Du côté de la télé, c’est la série The killing (Forbrydelsen) qui a donné en 2007 le « la » au style et à l’ambiance de ce qui s’apparente aujourd’hui à une déferlante de séries venues du froid.

Un petit village isolé, un meurtre non résolu encore dans toutes les mémoires, un héros meurtri par les blessures du passé, des mensonges et des non-dits en pagaille et en toile de fond, la menace asiatique qui risque de faire perdre leur emploi aux villageois… Diffusées fin 2015 dans leur pays d’origine (et début 2016 en France), la série norvégienne Acquitted et la série islandaise Trapped développent toutes deux un climat lourd, donnant malgré les grands espaces environnants (mer, lacs, montagne…) une impression de huis clos.

Véritable carton à la télé norvégienne (660.000 téléspectateurs, qui représentent mine de rien 38,8% de parts de marché), Acquitted met donc en scène Aksel, un jeune homme d’affaires revenant au pays après avoir fui la Norvège vingt ans auparavant. Les blessures non cicatrisées ne tarderont pas à se rouvrir autour du rachat d’une entreprise, et ce qui s’annonçait comme une tranquille OPA deviendra peu à peu un véritable cauchemar pour le jeune homme, incarné par un Nicolai Cleve Broch développant de faux airs de Tom Hardy. Côté seconds rôles, on reconnaitra bien sûr l’incontournable Lena Endre (Millénium, Wallander) et le trop rare Tobias Santelmann, dont la carrière Hollywoodienne commence petit à petit à décoller (Kon-Tiki, Dagmar, et plus récemment Hercule, Point break…).

Complexe, bien ficelé (même si le double-jeu de certains personnages pourra clairement être repéré par le spectateur dés les premiers épisodes), Acquitted mélange divers drames personnels et thriller efficace, et s’avérera assez rapidement addictif, d’autant que la durée relativement courte du show (10 épisodes de 45 minutes environ) ne permettra pas aux auteurs de plonger dans les atermoiements interminables de séries US à l’ambiance similaire (on pense par exemple à Revenge qui aurait été beaucoup plus efficace en « ligne droite »). Et si l’intrigue du show n’appelle pas forcément de seconde saison, on est tout de même curieux de découvrir ce que les auteurs nous réserveraient pour la suite.

 

 

Le coffret DVD

[4/5]

Le coffret 4 DVD édité par M6 Vidéo permettra donc à ceux qui l’auraient loupé sur Canal+ de découvrir la série norvégienne dans des conditions optimales. La compression est solide, la définition et le piqué sont d’une belle précision (dans les limites évidentes d’un disque en définition standard), et les couleurs ont une belle pêche, bref c’est du tout bon !

Côté son, VF et VO sont proposées au choix en Dolby Digital 5.1, plutôt dynamique et bien spatialisée, ou en « simple » stéréo, forcément un peu moins immersive. Pas de bonus, mais considérons la découverte de la série comme suffisant pleinement à notre satisfaction !

 

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici