Test Blu-ray : Zoolander 2

0
81

Zoolander n° 2

 
États-Unis : 2016
Titre original : –
Réalisateur :
Scénario : , Ben Stiller, ,
Acteurs : Ben Stiller, , Penélope Cruz
Éditeur :
Durée : 1h42
Genre : Comédie
Date de sortie cinéma : 9 mars 2016
Date de sortie DVD/BR : 19 juillet 2016

 

 

Quinze ans après avoir envoyé Mugatu derrière les barreaux, Derek et son rival/meilleur ami Hansel, évincés de l’industrie de la mode suite à une terrible catastrophe, mènent des vies de reclus aux deux extrémités du globe. Mais lorsqu’un mystérieux assassin cible des popstars célèbres, les deux has-been des podiums se rendent à Rome pour reconquérir leur couronne de super mannequins et aider la belle Valentina, de la Fashion Police d’Interpol, à sauver le monde. Et la mode…

 

 

Le film

[3/5]

Malgré son échec commercial dans les salles obscures à sa sortie en 2001, le film Zoolander est devenu, petit à petit et grâce à son succès sur support DVD, un film culte dont certaines séquences et lignes de dialogue ont traversé les années jusqu’à devenir très célèbres. Tourné avant le « boom » de Facebook, le film continue d’ailleurs largement à vivre sur les réseaux sociaux, par exemple grâce à la mode des « selfies », qui a largement contribué à étendre et populariser la « duckface » de Derek Zoolander à travers le monde et bien au-delà de la seule sphère cinéphile.

Quinze ans après la sortie du premier film, le duo de mannequins le plus abruti du cinéma fait donc un retour au cinéma assez inattendu. prend donc le parti inévitable de commencer quinze ans après la fin du premier film, et met en scène le retour de Zoolander et Hansel sur la scène internationale, dans un film se déroulant exclusivement à Rome. Bien sûr, le fait de retrouver ces deux connards aura de quoi, par moments, franchement réjouir le spectateur. Certaines scènes sont toujours particulièrement efficaces, et dans l’ensemble, le tout se déroule de façon plaisante et sur un rythme suffisamment bien tenu pour ne jamais laisser l’ennui s’installer.

Néanmoins, et malgré quelques excellents moments et de francs éclats de rire par ci par là, l’ensemble laissera quand même au spectateur une sensation diffuse de gâchis, la « magie » du premier opus ne reprenant jamais réellement. Pire, malgré le cadre romain du film, inédit et plutôt bien exploité, le spectateur en vient assez rapidement à se dire que le scénario pèche un peu par fainéantise (on en veut pour preuve ce recours systématique au « caméo de star », donnant l’impression que Zoolander 2 les enchaine afin de combler le vide de son intrigue, à la façon d’un chanteur de variété française saupoudrant ses chansonnettes de « name-dropping »), et que l’humour de Ben Stiller n’est peut-être plus à 100% dans l’air du temps comme il l’était il y a quelques années. Un léger passage à vide sans doute, qui lui permettra de rebondir plus efficacement sur le prochain !

 

 

Le Blu-ray

[4,5/5]

Le Blu-ray de Zoolander 2, édité par Paramount Pictures, bénéficie, côté image, de l’expérience aguerrie de l’éditeur en termes de haute-définition : le rendu vidéo est tout simplement extraordinaire. La définition et le piqué sont d’une précision chirurgicale, les couleurs et les contrastes au taquet et irréprochables : c’est du très lourd. On notera juste quelques petites chutes de définition sans gravité sur quelques plans épars. Côté audio, on note déjà qu’il nous a été impossible de tester la piste DTS:X, qui sera décodée, faute de matériel adéquat en « simple » DTS-HD Master Audio 5.1. et qui se révèle parfaitement immersive, à la fois tonitruante dans les quelques séquences d’action et d’une précision redoutable dans la restitution des ambiances. Bien sûr, comparé à la piste HD, le mixage français en Dolby Digital 5.1 fait un peu figure de parent pauvre, mais reste néanmoins largement dynamique et somme toute assez fréquentable.

Dans la section suppléments, deux featurettes reviennent pendant un gros quart d’heure sur la genèse du film : la première évoque et explique le côté « tardif » de la suite de Zoolander, tandis que la deuxième revient sur le tournage à Rome. On continuera avec un hommage à Drake Sather, humoriste américain décédé en 2004 à qui l’on doit la création du personnage de Zoolander. Enfin, nous aurons droit à la version intégrale et assez hilarante de la publicité pour le « lait de jouvence » aperçue dans le film.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici