Test Blu-ray : Tromperie

0
364

Tromperie

France : 2021
Titre original : –
Réalisation : Arnaud Desplechin
Scénario : Arnaud Desplechin, Julie Peyr
Acteurs : Denis Podalydès, Léa Seydoux, Emmanuelle Devos
Éditeur : Le Pacte
Durée : 1h45
Genre : Drame
Date de sortie cinéma : 29 décembre 2021
Date de sortie DVD/BR : 4 mai 2022

Londres – 1987. Philip est un écrivain américain célèbre exilé à Londres. Sa maîtresse vient régulièrement le retrouver dans son bureau, qui est le refuge des deux amants. Ils y font l’amour, se disputent, se retrouvent et parlent des heures durant ; des femmes qui jalonnent sa vie, de sexe, d’antisémitisme, de littérature, et de fidélité à soi-même…

Le film

Tromperie est le douzième long-métrage de cinéma d’Arnaud Desplechin, et repose sur des partis-pris artistiques liés de près à sa période de tournage. Comme de nombreux autres cinéastes artistiquement bloqués par le « Grand Confinement » de 2020, le cinéaste avait en effet décidé de tourner un film en composant avec les contraintes sanitaires imposées sur les plateaux au moment de la reprise des tournages à l’automne. Desplechin avait alors choisi de revisiter un projet sur lequel il travaillait depuis une quinzaine d’années : l’adaptation du roman « Tromperie » (1990) de Philip Roth, qui met en scène peu de personnages et utilise la forme du huis-clos, ce qui semblait en totale adéquation avec la période.

Film de tous les changements pour Arnaud Desplechin, Tromperie marquait également la première collaboration du cinéaste avec le directeur de la photographie Yorick Le Saux, habitué des films d’Olivier Assayas et de François Ozon. Bien avant sa sortie, le film avait naturellement été retenu par la rédaction du magazine Les Inrockuptibles comme l’un des plus attendus de l’année 2021, et cité pour une possible sélection au festival de Cannes 2021. Tromperie sera en effet retenu dans la sélection Cannes Première — la nouvelle compétition du Festival de Cannes destinée aux « cinéastes confirmés » —, créée lors de l’édition 2021, déplacée cette année-là au mois de juillet en raison de la pandémie de Covid-19.

Tromperie sortirait finalement dans les salles fin décembre 2021. Le film, qui slalome sans cesse entre sensualité, psychanalyse, sexualité et longs dialogues amoureux entre la petite poignée de protagonistes, ravira comme prévu les membres de la critique française la plus respectables (Les Inrocks, Positif, Les Cahiers du Cinéma), mais un peu moins le public, ainsi que les indépendants, qui à l’image de notre rédacteur en chef Pascal Le Duff, saluaient les qualités du film sans pour autant en oublier les défauts :

« Fasciné par le roman éponyme de Philip Roth dès sa publication en France en 1994, Arnaud Desplechin a longtemps cherché comment l’adapter. Ce n’est que durant le confinement que quelque chose s’est débloqué, alors qu’il vivait lui-même une forme d’exil. (…) Sa fidélité au matériau crée une distance insurmontable avec le spectateur. Il est difficile de croire à Denis Podalydès en Américain et à Léa Seydoux en Anglaise éprise de cet énergumène orgueilleux. L’artificialité de la transposition aurait pu faire naître au cœur de Tromperie quelque chose d’agréablement étrange, mais l’émotion est comme absente. Il subsiste une vague curiosité intellectuelle mais ces réflexions philosophiques qui se veulent profondes sur les relations humaines ne sont ressenties que comme des palabres interminables de grands bourgeois. Anouk Grinberg et Emmanuelle Devos apportent heureusement une belle humanité à des personnages hantés par la déception et le malheur, sans rien perdre de leur dignité. »

Le Blu-ray

[4/5]

Après une toute petite carrière dans les salles obscures (86.000 entrées sur 157 copies, soit le résultat le plus catastrophique de toute la filmographie d’Arnaud Desplechin), Tromperie débarque aujourd’hui au format Blu-ray et DVD en France, grâce à l’acharnement de son éditeur, Le Pacte, qui croit dur comme fer aux qualités du film et semble bien déterminé à lui permettre de trouver son public. Bien rôdé en matière d’encodage sur support Haute-Définition, l’éditeur d’ailleurs confirme tout le bien que l’on pensait de lui avec ce Blu-ray de Tromperie, qui s’offre un traitement HD littéralement impeccable. La définition est au taquet, sans le moindre défaut apparent de compression, l’image affiche un piqué d’une précision époustouflante et les couleurs explosent littéralement à l’écran. Côté son, le mixage DTS-HD Master Audio 5.1 joue la carte de l’ambiance, en utilisant de façon très fine l’ensemble des canaux arrière ; si bien sûr le film ne s’impose pas comme un modèle de dynamisme, l’ensemble est néanmoins tout à fait satisfaisant. Du grand Art. On notera également que Le Pacte n’oublie pas les cinéphiles qui visionnent leurs films à domicile sans utiliser de Home Cinema, puisque l’éditeur nous propose également un mixage DTS-HD Master Audio 2.0 plus cohérent si vous visionnez Tromperie sur un « simple » téléviseur.

Du côté des suppléments, Le Pacte nous propose environ une heure de bonus assez intéressants. On commencera tout d’abord par un entretien avec Arnaud Desplechin (23 minutes), dans lequel le cinéaste évoquera l’importance de Philip Roth dans sa carrière : il expliquera en effet que le romancier américain l’a influencé dans sa manière de se servir de lui-même et de son expérience sur le mode de l’exposition burlesque. Il reviendra ensuite sur ses longues tentatives d’adaptation de « Tromperie », sur le coup de téléphone qu’il a reçu un jour de Philip Roth, ainsi que sur l’importance qu’a pu avoir le confinement dans le « déblocage » de sa situation d’écriture. Il terminera enfin en évoquant ses acteurs et l’importance de tous les personnages dans le récit. On continuera ensuite avec un entretien avec Denis Podalydès (13 minutes), qui reviendra sur sa rencontre ainsi que sur ses différentes collaborations avec Arnaud Desplechin au fil des ans, avant d’évoquer l’oeuvre de Philip Roth et sa façon d’aborder le rôle. Enfin, on terminera avec une sélection de lectures filmées du scénario (20 minutes), qui nous permettront de « déconstruire » encore un peu plus un récit déjà pas mal déconstruit. On pourra donc voir les répétitions de Denis Podalydès, Rebecca Marder, Miglen Mirtchev et Saadia Bentaïeb. La traditionnelle bande-annonce fermera le bal.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici