Test Blu-ray : The X-Files – Saison 10

1
576
THE X-FILES: L-R: Mitch Pileggi, David Duchovny, Gillian Anderson and William B. Davis. The next mind-bending chapter of THE X-FILES debuts with a special two-night event beginning Sunday, Jan. 24 (10:00-11:00 PM ET/7:00-8:00 PM PT), following the NFC CHAMPIONSHIP GAME, and continuing with its time period premiere on Monday, Jan. 25 (8:00-9:00 PM ET/PT). ©2015 Fox Broadcasting Co. Cr: Frank Ockenfels/FOX

The X-Files – Saison 10


 
États-Unis : 2016
Titre original : The X Files
Créateur : Chris Carter
Acteurs : David Duchovny, Gillian Anderson
Éditeur : 20th Century Fox
Durée : 7h30 environ
Genre : Série TV, Fantastique, Science-fiction
Date de sortie DVD/BR : 15 juin 2016

 

 

Désormais séparés et bien loin des enquêtes du bureau des affaires non-classées, Mulder et Scully tentent de mener une vie « normale », chacun de leur côté. Mais un certain Tad O’Malley, un richissime conservateur à la tête d’un site dénonçant les complots gouvernementaux autour de la vie extra-terrestre, va pousser les deux anciens agents du FBI à se retrouver. Le duo ainsi réuni va alors tenter de résoudre une affaire des plus mystérieuses, au sujet d’une personne assurant avoir été enlevée par des extra-terrestres. Mulder et Scully vont-ils enfin découvrir la vérité ?

 

 

La saison

[5/5]

De l’aveu même de Chris Carter, l’interruption de la série The X-Files – Aux frontières du réel en 2002 fut en partie due au climat social des États-Unis à l’époque : un an après les attentats du World Trade Center, les américains avaient besoin d’avoir « confiance » en leurs dirigeants, et l’heure n’était plus aux complots et autres dissimulations gouvernementales. Quelques années plus tard en revanche, les théoriciens du complot sont revenus à la charge dans les médias et sur les réseaux sociaux. Dans un monde où tout le monde peut maintenant « filmer » sa vérité à l’aide de son téléphone portable, l’idée d’un complot mondial a au fur et à mesure recommencé à faire surface : même les images de la destruction des tours jumelles le 11 septembre 2001 ont été vues, revues, analysées, décortiquées et divisent encore aujourd’hui les observateurs. A l’occasion des vingt ans de la série en 2013, l’idée a donc commencé à germer dans l’esprit des producteurs du show : pourquoi ne pas remettre le couvert pour une saison un peu plus courte, correspondant d’avantage aux formats TV post-2010, popularisés par des séries à succès telles que Game of thrones ou Walking dead ?

C’est donc début 2016 que le spectateur a pu retrouver les agents Mulder et Scully, après 14 ans d’absence des écrans cathodiques (qui ne le sont d’ailleurs plus depuis longtemps). Les réactions sur les réseaux sociaux furent finalement assez mitigées, des fans de la première heure rejetant en bloc ces nouveaux épisodes tandis que d’autres se régalaient du retour des deux agents du FBI. Dès les premières minutes du show cependant, on s’émerveillera de retrouver le ton, l’ambiance et le rythme des épisodes d’antan, avec une écriture tout à fait similaire à celle des épisodes tournés depuis 1993, et assurée par certains des scénaristes les plus emblématiques de la série : James Wong, Glen Morgan, Darin Morgan et Chris Carter lui-même. Bien sûr, The X-Files – Aux frontières du réel ne reste pas pour autant bloquée dans le passé, puisqu’elle intègre à ses récits les éléments « modernes » incontournables liés aux différentes évolutions techniques ; parallèlement, les « peurs » se modifient un peu également, puisqu’un épisode évoque explicitement des attentats islamistes. La série profite aussi de jolies améliorations visuelles liée à l’évolution des effets spéciaux depuis 2002 ; le budget visiblement confortable permet aussi aux réalisateurs de se laisser aller à quelques effets stylistiques jusqu’ici tout à fait inédits.

Comme on l’avait souligné à l’occasion du survol des neuf premières saisons qui débarquaient au format Blu-ray en fin d’année dernière (lire notre article), la série se compose d’épisodes dits « mythologiques » et de « loners » ou épisodes indépendants, sur une proportion de deux tiers (loners) / un tiers (mythologiques) que l’on retrouvera à nouveau ici : sur les six épisodes que compte cette dixième saison, deux sont liés à la mythologie de la série, et quatre nous narrent des histoires éloignées des diverses théories conspirationnistes chères à The X-Files.

Selon que votre préférence aille plutôt aux uns ou aux autres, vos épisodes favoris varieront certainement, mais on ne pourra finalement que saluer avec déférence le respect qu’ont eu les auteurs vis-à-vis du matériau d’origine. C’est un véritable plaisir de retrouver David Duchovny et Gillian Anderson, qui parviennent encore, 15 ans après, à nous surprendre dans la peau des deux agents qu’on pensait connaître sur le bout des doigts.

Et s’il ne fallait en voir qu’un… On pencherait de notre côté volontiers sur le troisième épisode, Rencontre d’un drôle de type (Mulder and Scully meet the were-monster). Enlevé, très drôle, comportant qui plus est un bel hommage à Kim Manners et Jack Hardy, piliers de la série respectivement disparus en 2009 et 2015, ce troisième épisode nous emmène sur le mode comique auprès d’un monstre qui, après avoir été mordu par un humain, se change en homme les nuits de pleine lune. Un postulat de départ farfelu pour un récit original et vraiment formidable, qui n’aurait à notre humble avis aucun mal à se hisser prochainement dans le « Top 10 » des épisodes préférés des fans, toutes saisons confondues.

Enfin, et avant de passer aux galettes proprement dites, on notera également que lors de leur diffusion récente sur M6, les épisodes de cette dixième saison ont subi diverses coupes, qui furent justifiées par un communiqué laconique de la chaine française : « Certaines coupes de 2/3 secondes ont été effectuées car certaines scènes ont été jugées choquantes pour un public jeune et ne respectaient pas la réglementation CSA pour une diffusion en prime time. (…) Ces coupes ont été autorisées car elles ne dénaturaient aucunement l’œuvre, ni ne nuisaient à la compréhension de l’épisode. M6 est responsable de son antenne et attentive à ne pas choquer les téléspectateurs. La Fox autorise ces coupes selon les réglementations en vigueur dans les pays diffuseurs. » Bien entendu, les épisodes proposés sur les Blu-ray ne comportent aucune coupe ou censure que ce soit.

 

 

Le coffret Blu-ray

[5/5]

Dispatchés sur deux Blu-ray sous les couleurs de 20th Century Fox, les six épisodes de cette dixième saison de The X-Files – Aux frontières du réel affichent une forme insolente : l’éditeur démontre à nouveau son savoir-faire technique, et nous livre de véritables galettes de démonstration, à la définition et au piqué d’une précision excellente (il ne fait pas de cadeaux aux acteurs qui ont bien pris 15 ans à l’image), offrant également des couleurs explosives et des contrastes soignés. Côté son, la version originale est traditionnellement proposée dans un impressionnant mixage DTS-HD Master Audio 5.1, tandis que la version française s’offre quant à elle un efficace mixage français en DTS 5.1 : le rendu est ample et dynamique, voire même carrément explosif au niveau des basses ; les deux versions sont excellentes, même si, en termes de « spectacle », la VO domine nettement. Bien sûr, on notera à l’attention des amateurs de VF (celle de The X-Files est tout de même particulièrement culte), que le doublage de Gillian Anderson n’est plus assuré par Caroline Beaune, décédée en 2014, mais par Danièle Douet, voix française de Nicole Kidman.

Au rayon des suppléments, 20th Century Fox ne se moque pas du consommateur non plus, puisqu’il propose, outre les traditionnels (et multiples) commentaires audio proposés en VOST, une scène coupée (une tentative d’intimidation sur Mulder dans l’épisode 1) et une scène étendue (le « trip » aux champignons hallucinogènes de Mulder dans l’épisode 5), un bêtisier d’une dizaine de minutes environ, laissant transparaitre une ambiance de tournage assez détendue, et deux courtes featurettes d’intérêt variable (la première tend à montrer que le tournage de la série avait quasiment un label écoresponsable, la seconde est une compilation des « monstres » aperçus dans The X-Files).

Mais on ne s’arrête pas là, au contraire – c’est maintenant que nous rentrons véritablement dans le vif du sujet avec deux passionnants documentaires sur la genèse et le tournage de cette dixième saison. Le premier, intitulé « 43 :45 », revient en un peu moins d’une heure sur la conception et le tournage des deux épisodes « mythologiques » de la saison (le premier et le dernier). On y apprend beaucoup de choses, des anecdotes les plus amusantes (Gillian Anderson porte une perruque, jugée trop « blonde » sur les premiers épisodes, et trouvera finalement sa couleur définitive au troisième épisode) aux moments de doute de l’équipe, rien ne nous est dissimulé et tout cela s’avère vraiment captivant. Le deuxième documentaire, intitulé « Saison X » et d’une durée d’1h20, revient avec moult détails sur les éléments narratifs et techniques des quatre autres épisodes : en particulier, le chapitre Meta-Files est littéralement passionnant, révélant les « ponts » pensés par les auteurs entre la série d’origine et cette dixième saison. Les scénaristes et acteurs y vont tous de leurs anecdotes, c’est également vraiment un très beau supplément pour tous les fans de la série.

Enfin, on trouvera sur le deuxième Blu-ray un court métrage intitulé Grace, qui n’a pas de rapport direct avec The X-Files, si ce n’est qu’il a été écrit et réalisé par Karen Nielsen, « script-coordinator » sur la saison 10. Se déroulant dans un univers post-apocalyptique, il suit les aventures d’une petite fille et de son chien, et s’avère éminemment sympathique.

 

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici