Test Blu-ray : The visit

2
624

The visit

 
États-Unis : 2015
Titre original : –
Réalisateur : M. Night Shyamalan
Scénario : M. Night Shyamalan
Acteurs : Olivia Dejonge, Ed Oxenbould, Deanna Dunagan
Éditeur : Universal Pictures
Durée : 1h34
Genre : Horreur
Date de sortie cinéma : 7 octobre 2015
Date de sortie DVD/BR : 24 février 2016

 

 

Becca et Tyler rendent visite à leurs grands-parents qui habitent une ferme isolée de Pennylvanie. Très vite, les règles étranges imposées par les grands-parents ainsi que leurs comportements effrayants font basculer l’agréable séjour en véritable conte horrifique. Quelque chose de malsain sommeille et les enfants voient leurs chances de s’en sortir vivants s’amoindrir à vue d’œil…

 

 

Le film

[4/5]

Depuis le carton au box-office de Blair witch project en 1999, le procédé stylistique d’un cinéma « à la première personne », avec le recours à une caméra [très faussement] subjective, a été utilisé des dizaines, et même probablement, sans exagération aucune, des centaines de fois dans le genre très populaire du cinéma fantastique ou d’épouvante. Il s’agit d’un artifice très en vogue dans l’horreur contemporaine, au point que beaucoup de cinéphiles considèrent aujourd’hui ce type de mise en scène, couramment appelé « found footage », comme la plaie du genre horrifique. Il est clair aussi que ce type de cinéma cadré à la va-vite, laissant une place prépondérante au hors-champ et ne répondant plus à aucune grammaire cinématographique établie, a ouvert la porte à des nuées, des pelletées, des vagues entières de films plus ou moins amateurs (ou amateurisants).

Néanmoins, il semble indispensable de relativiser tout cela en précisant que certains réalisateurs établis, ou pourrait-on dire « chevronnés », ont certes réussi en quelques occasions à niveler le procédé par le haut et à nous livrer ainsi quelques bandes efficaces, voire carrément indispensables : on pense par exemple à [Rec] ou à Cloverfield, qui distillent tous deux un climat d’angoisse oppressant, ou encore au formidable Diary of the dead, qui propose une réflexion inédite sur l’image et sur ce mode de narration d’un nouveau genre. On n’aura aucun mal non plus à classer The visit parmi ces réussites : le film de M. Night Shyamalan nous propose un duo de personnages attachants, développe des enjeux à la fois émouvants et très drôles (le personnage de Tyler vaut son pesant de cacahuètes), et amène tout doucement son intrigue vers un final « à la Shyamalan » qui, s’il ne renouvelle certes pas le genre, s’avère assez inattendu et efficace. On notera qu’il s’agit pour le réalisateur de Sixième sens d’un retour aux sources après plusieurs blockbusters s’étant révélé des échecs commerciaux : en s’adaptant à la « méthode Blum » et composant avec un tout petit budget, le cinéaste semble avoir retrouvé la liberté créative qu’on ne lui connaissait plus depuis quelques années. On est maintenant curieux de découvrir la suite que prendra sa carrière…

 

 

Le Blu-ray

[4/5]

Magnifié par un encodage HD de haute volée, la galette Blu-ray éditée par Universal Pictures rend pleinement justice à la photo du film, signée Maryse Alberti (Velvet goldmine, Creed) : définition, piqué, respect du grain argentique, couleurs éclatantes… Un travail de professionnel. Niveau son, comme d’hab, seule la VO bénéficie du DTS-HD Master Audio 5.1, la VF étant uniquement proposée en DTS 5.1. Dans les deux cas, le boulot est dynamique et enveloppant, et très efficace lors des nombreuses scènes « de flippe ». On dénote néanmoins une certaine frontalité dans ces deux mixages, cohérente avec la méthode de captation du film.

Dans la section suppléments, on trouvera tout d’abord un court making of (une dizaine de minutes) au cœur duquel M. Night Shyamalan s’exprime sur sa « nouvelle » carrière, placée sous le signe de la spontanéité et de l’immédiateté. On appréciera également la sélection de scènes coupées qui apportent un petit plus au récit, et une fin alternative un poil redondante niveau émotion. On terminera le tour de la section bonus avec un diaporama des photos prises par Becca dans le film.

 

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici