Test Blu-ray : The Neon Demon

0
253

The Neon Demon

 
États-Unis, Danemark, France : 2016
Titre original : –
Réalisateur : Nicolas Winding Refn
Scénario : Nicolas Winding Refn
Acteurs : Elle Fanning, Jena Malone, Bella Heathcote
Éditeur : Wild Side Vidéo
Durée : 1h57
Genre : Thriller, horreur
Date de sortie cinéma : 8 juin 2016
Date de sortie DVD/BR : 26 octobre 2016

 

 

Une jeune fille débarque à Los Angeles. Son rêve est de devenir mannequin. Son ascension fulgurante et sa pureté suscitent jalousies et convoitises. Certaines filles s’inclinent devant elle, d’autres sont prêtes à tout pour lui voler sa beauté…

 

 

Le film

[4/5]

« Cinq ans après l’énorme succès de Drive (une révélation internationale) et 3 ans après Only God forgives (un film beaucoup plus personnel et à la visibilité plus modeste), Nicolas Winding Refn est de retour. The Neon Demon est un film d’horreur au style ultra-personnel, surréaliste et planant. Une œuvre fascinante. (…)

Il semble que le réalisateur de la saga Pusher prenne un virage dans sa carrière. Drive est son plus grand succès et son film le moins personnel. Only God forgives était un film plus complexe, The Neon Demon est clairement très intime. On est proche de l’exercice de style, avec des plans éblouissants rythmés au son de la musique électro-pop du compositeur Cliff Martinez. Durant son parcours initiatique, la jeune brebis Jesse glisse progressivement de l’innocence à une forme de malice au fur et à mesure que Los Angeles passe de ville de rêve à lieu de cauchemar. En résumé, c’est intense.

The Neon Demon est une œuvre sophistiquée et personnelle. Une lente plongée dans l’univers sombre de la mode. On admire cet univers, ces corps, ces lieux avant d’éprouver un sentiment d’écœurement et de rejet total de ce monde futile. »

Retrouvez l’intégralité de la critique de Julien Mathon en cliquant sur ce lien.

 

 

Le Blu-ray

[5/5]

Après un échec retentissant dans le monde entier (2,3 millions de recettes au box-office mondial, pour un budget de 7 millions), le nouvel essai formaliste et hyper-stylisé de NWR, débarque donc en DVD et Blu-ray sous les couleurs de Wild Side. L’éditeur aime The Neon Demon, et veut le défendre ; on en veut pour preuve le Blu-ray littéralement exceptionnel qu’il offre au film de Refn malgré les 139.000 entrées qu’il a enregistré cette année dans les salles françaises (sur un parc de salles pourtant conséquent de 221 copies).

La galette Haute Définition proposée par l’éditeur français rend vraiment hommage à la sublime photo du film signée , et aux compositions de plans de ouf malade que signe le réalisateur de Drive. The Neon Demon est sans doute son film le plus abouti et sublime visuellement, et Wild Side en profite pour nous livrer un Blu-ray versant carrément dans l’excellence technique. La définition, le piqué et le niveau de détail sont au top niveau, les couleurs sont éclatantes et naturelles, bien saturées quand il le faut, les contrastes au taquet, les (nombreuses) séquences nocturnes n’accusent aucune baisse de définition et il n’y a pas le moindre souci de compression à l’horizon. Côté son, c’est également un festival avec deux pistes encodées DTS-HD Master Audio 5.1 aux rendus très similaires, permettant au cinéaste de verser dans l’atmosphérique expérimental de la plus immersive des manières. Les deux pistes son prennent toute leur ampleur dès les premières minutes du film, et ne laisseront quasiment aucun répit aux oreilles du spectateur : la spatialisation est intense, les basses se déchainent, et l’ensemble permet une immersion totale au cœur de ce véritable cauchemar filmique.

Côté suppléments, Wild Side nous offre, outre un riche et amusant commentaire audio de Nicolas Winding Refn et Elle Fanning (exercice auquel les cinéastes se prêtent de plus en plus rarement de nos jours), un entretien avec NWR d’une durée d’une vingtaine de minutes, permettant à celui-ci de revenir notamment sur la genèse du projet et la fin du métrage, sans trop de redondance avec le commentaire audio. On terminera avec les featurettes d’usage, dédiées au tournage et à la musique du film signée Cliff Martinez, accompagnées de la traditionnelle bande-annonce et d’une galerie d’affiches non conservées.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici