Les sorties du 26 octobre 2016

0
82

mrwolffCette semaine, vous aurez droit à deux programmes hebdomadaires pour le prix d’un ! En effet, pas moins de cinq distributeurs se sont laissés tenter par l’option d’une sortie mardi prochain, jour férié de la Toussaint, sans doute au potentiel commercial plus porteur qu’un mercredi grisâtre début novembre, quand les vacances seront déjà terminées. Cette anomalie peut même prendre la forme d’avant-premières larvées, comme dans le cas de Mr Wolff que la Warner ne montrera qu’à partir de la séance de 18h00 ce fameux mardi-là. Dans notre survol des films de la semaine, nous ne ferons pas la distinction entre ces deux dates de sorties artificiellement jumelées. Vous êtes donc invités à consulter avec encore plus d’attention que d’habitude les horaires dans l’Officiel des spectacles – Pariscope ayant rendu l’âme la semaine dernière –, vos journaux locaux ou bien sur vos tablettes et smartphones à travers les sites des salles de cinéma.

reparerlesvivants

Notre film de la semaine, un peu par défaut mais quand même honorablement, est la dernière Palme d’or du Festival de Cannes, de Ken Loach, un film tout à fait fidèle au style et aux sujets qui tiennent à cœur au réalisateur depuis quasiment les débuts de sa carrière il y a une quarantaine d’années. Un autre transfuge de la Croisette est la nouvelle œuvre joliment déroutante de Park Chan-wook, , comparé à laquelle le vestige du Festival de Berlin d’il y a deux ans, de Claudia Llosa, fait pâle figure. Notre rédacteur en chef Pascal a carrément détesté le thriller La Fille du train de Tate Taylor, qui attirera néanmoins plus de spectateurs que le documentaire austère de Wang Bing, , le coup de cœur de Valentin. Le cinéma américain nous réserve cependant au moins deux films qui valent le détour : de Scott Derrickson et de Oliver Stone, qui remplissent l’un comme l’autre les attentes placées en eux. Et le cinéma français n’est pas en reste avec le touchant drame sur le don d’organes Réparer les vivants de Katell Quillévéré et la comédie rondement menée de Alexandre Castagnetti.

missingportedisparu

Côté reprises et inédits, le choix ne se montre pas non plus aisé, puisque les raretés y prédominent. A côté de la ressortie de la Palme d’or de 1982, Missing Porté disparu de Costa-Gavras, dont seule la bande originale de Vangelis a quelque peu vieilli et qui avait également valu à Jack Lemmon le prix d’interprétation masculine, nous retrouvons le lauréat de la même récompense quinze ans plus tôt en la personne de Oded Kotler dans Trois jours et un enfant, qui fait partie d’une mini-rétrospective des films israéliens de Uri Zohar, depuis devenu rabbin. Puis, les nombreux fans de Nicolas Winding Refn peuvent se réjouir de la sortie tardive du deuxième film du réalisateur danois, mis en scène entre le premier et le deuxième Pusher, qui a – lui aussi – convaincu notre confrère Valentin.


L’Attrape-rêves de Claudia Llosa (Espagne, Drame, 1h34, distribué sur 17 copies) avec Jennifer Connelly, Cilian Murphy et Mélanie Laurent (critique)

de Jean-Claude Poirson (France, Documentaire, 1h49)

 

de Quentin Montant et Renaud Skyronka (Belgique, Comédie, 1h35, distribué sur 9 copies)

 

Doctor Strange de Scott Derrickson (Etats-Unis, Fantastique, 1h55, distribué sur 588 copies) avec Benedict Cumberbatch, Chiwetel Ejiofor et Rachel McAdams

La Fille du train de Tate Taylor (Etats-Unis, Thriller, 1h52, distribué sur 317 copies) avec Emily Blunt, Rebecca Ferguson et Edgar Ramirez (critique)

de Jonathan Barré (France, Comédie, 1h38) avec David Marsais, Grégoire Ludig et Nicolas Marie [sortie le 1er novembre]

Mademoiselle de Park Chan-wook (Corée du Sud, Drame, 2h25, distribué sur 100 copies) avec Ha Jung-woo, Kim Min-hee et Jo Jin-woong [sortie le 1er novembre]

Moi Daniel Blake de Ken Loach (Royaume-Uni, Drame social, 1h37, distribué sur 250 copies) avec Dave Johns, Hayley Squires et Colin Coombs

Mr Wolff de Gavin O’Connor (Etats-Unis, Drame, 2h08) avec Ben Affleck, Anna Kendrick et J.K. Simmons [sortie le 1er novembre]

Le Mystère de Jérôme Bosch de José Luis Lopez Linares (Espagne, Documentaire, 1h24, distribué sur 33 copies)

de Nina Faures et Pierre Carles (France, Documentaire, 1h41, distribué sur 30 copies)

 

de Mohamed Mouftakir (Maroc, Drame, 1h52, distribué sur 6 copies) avec Mohamed Bastaoui, Majdouline Idrissi et Younes Megri

Réparer les vivants de Katell Quillévéré (France, Drame, 1h43) avec Tahar Rahim, Emmanuelle Seigner et Anne Dorval [sortie le 1er novembre]

Sing street de John Carney (Royaume-Uni, Drame musical, 1h46) avec Aidan Gillen, Jack Reynor et Maria Doyle Kennedy

Snowden de Oliver Stone (Etats-Unis, Thriller, 2h14, distribué sur 251 copies) avec Joseph Gordon-Levitt, Shailene Woodley et Scott Eastwood [sortie le 1er novembre]

Ta’ang Un peuple en exil entre Chine et Birmanie de Wang Bing (Chine, Documentaire, 2h27, distribué sur 26 copies) (critique)

https://youtu.be/MWqYrprssVc

Tamara de Alexandre Castagnetti (France, Comédie, 1h43, distribué sur 330 copies) avec Héloïse Martin, Sylvie Testud et Rayane Bensetti

Reprises

 

Bleeder (1999) de Nicolas Winding Refn (Danemark, Thriller, 1h38, distribué sur 9 copies) avec Kim Bodnia, Mads Mikkelsen et Lic Corfixen (critique)

(1967) de Jean Rouch (France, Documentaire, 1h17)

 

Missing Porté disparu (1982) de Costa-Gavras (Etats-Unis, Thriller, 2h02, distribué sur 13 copies) avec Jack Lemmon, Sissy Spacek et John Shea

Uri Zohar 3 regards (1967/1972/1974) de Uri Zohar (Israël, 1h30/1h30/1h20)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici