Test Blu-ray : On a volé la cuisse de Jupiter

1
1048

On a volé la cuisse de Jupiter

France : 1980
Titre original : On a volé la cuisse de Jupiter
Réalisateur : Philippe de Broca
Scénario : Philippe de Broca, Michel Audiard
Acteurs : Annie Girardot, Philippe Noiret, Francis Perrin
Éditeur : TF1 Vidéo
Durée : 1h40
Genre : Comédie, Aventures
Date de sortie cinéma : 6 février 1980
Date de sortie DVD : 15 avril 2015

 

 

Lise Tanquerelle et Antoine Lemercier convolent en Grèce pour leur voyage de noces. Ils y rencontrent Charles-Hubert Pochet, un archéologue qui a découvert un marbre d’Aphrodite dont il ne reste que les hanches et le fessier. La pièce d’antiquité est dérobée…

 

 

Le film

[4/5]

Ce qui s’avère le plus étonnant, quand on revoit, plus de trente ans après sa sortie dans les salles obscures, le diptyque Tendre poulet / On a volé la cuisse de Jupiter, ce n’est pas réellement le style enlevé et à vrai dire assez inimitable de Philippe de Broca. Non, ce qui pourra à vrai dire sidérer le spectateur de 2015, c’est la façon dont les personnages des deux films, personnages de « comédie », qui plus est de comédie populaire, sont en fait des personnages réalistes et surtout plutôt intelligents. Le couple de héros formé par Philippe Noiret et Annie Girardot sont respectivement prof et flic, mais lettrés, cultivés, le personnage de Francis Perrin est, malgré sa fantaisie, un archéologue doué… Il est très étonnant, et à vrai dire plutôt triste, de constater à quel point les personnages de comédies populaires sont de nos jours au contraire plutôt nivelés par le bas niveau quotient intellectuel… Comme si savoir articuler une phrase avec un début, un milieu et une fin était une tare, une honte, et qu’un personnage ayant un début de raisonnement plus abouti que celui d’un gamin de dix ans était directement catalogué « intellectuel ». Triste France.

Si Tendre poulet reste encore de nos jours un modèle de film policier mêlé de comédie romantique, Philippe de Broca a décidé de faire prendre à la suite des aventures de Tanquerelle et Lemercier une tournure nettement plus exotique. On a volé la cuisse de Jupiter prend donc l’apparence d’un genre bien connu du réalisateur français : celle de la comédie d’aventure en décors naturels. Bien rôdé au genre grâce à ses nombreuses collaborations avec Jean-Paul Belmondo, de Broca connait son affaire, et la comédie est menée tambour battant, rebondissements, poursuites et quiproquos s’enchainent sans temps mort. Il ne s’agit certes pas du meilleur film de Philippe de Broca dans le genre, et on pourra certes préférer le charme discret et un poil plus « pépère » de l’enquête parisienne, mais le fait est que le charme opère, et qu’on aurait probablement aimé revoir notre couple dans un troisième épisode, qui ne s’est malheureusement jamais fait par la suite.

 

 

Le Blu-ray

[4/5]

Tendre poulet et On a volé la cuisse de Jupiter arrivent sur support Blu-ray en même temps que deux autres films de Philippe de Broca, Le cavaleur (lire notre test) et Le bossu (lire notre test). Le diptyque Tanquerelle / Lemercier a été restauré en 2K. N’ayant pu recevoir Tendre poulet que sur support DVD, on ne pourra réellement juger de la qualité de la restauration que sur le deuxième épisode ; néanmoins, la nouvelle version DVD du premier film surpasse de très loin la précédente édition, datant de 2008 et jusqu’ici uniquement disponible en coffret.

Avec son master solide, proposant le film au format et dans une forme assez bluffante, le Blu-ray d’On a volé la cuisse de Jupiter sait se montrer rapidement convaincant. L’ensemble a peut-être été légèrement trop dégrainé par endroits, mais la restauration nous permet de redécouvrir le film dans des conditions lumineuses, colorées et vraiment étonnantes. Côté son, le mixage DTS-HD Master Audio 1.0 nous propose des dialogues clairs et nets, et on ne déplore aucun souffle disgracieux.

Dans la section suppléments, outre la traditionnelle bande-annonce, nous retrouvons à nouveau un entretien avec Catherine Alric, déjà croisée dans les bonus des autres films de Philippe de Broca. L’actrice partage ses souvenirs au micro de l’inusable Jérôme Wybon, mettant l’abandon du troisième épisode sur le compte d’un refus clair et net de Philippe Noiret.

 

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici