Test Blu-ray : Love addict

0
432

 
France : 2018
Titre original : –
Réalisation :
Scénario : , , ,
Acteurs : , ,
Éditeur :
Durée : 1h33
Genre : Comédie
Date de sortie cinéma : 18 avril 2018
Date de sortie DVD/BR : 26 septembre 2018

 

 

Gabriel est un , un amoureux compulsif des femmes. Un sourire, un regard, un parfum… Il craque. Mais à force de dérapages de plus en plus acrobatiques entre sa vie sociale et sa vie professionnelle, Gabriel est totalement grillé. Bien décidé à changer (ou du moins à essayer), il recourt aux services d’une agence de « Minder », sorte de coach personnel 2.0. C’est Marie-Zoé, aux méthodes plutôt atypiques, qui va prendre en main le cas de Gabriel pour une thérapie de choc…

 

 

Le film

[3,5/5]

Si avec un peu moins de 700.000 entrées, n’a pas explosé le box-office français à la manière de ses Nouvelles aventures d’Aladin en 2015, le film a néanmoins réalisé à lui seul plus d’entrées que les deux précédents films mettant en scène en tête d’affiche, à savoir Gangsterdam et Tout là-haut. Mais que la « folie » médiatique et adolescente autour du jeune acteur soit un peu retombée au fil des mois est au final une bonne chose – cela permettra probablement au public et à la critique d’apprécier ses films « à tête reposée », sans déchaîner les passions outre mesure. Le « bashing » critique autour de la sortie d’Aladin sur les sites et les réseaux sociaux avait été énorme : 34% des critiques écrites par les analphabètes spectateurs du site Allociné lui attribuaient la note de… 0/5. Preuve s’il en fallait une que les choses se sont calmées : sur le même site, seulement 12% des critiques de plafonnent à 0/5, 63% des critiques en herbe officiant sur Allociné lui attribuant une note comprise entre 3 et 5/5.

Entre 3,5 et 4 sur 5, c’est également la note que l’on attribue au film sur critique-film.fr. Si certains parleront de consensus, on évoquera nous d’avantage la fameuse « sagesse populaire ». Parce que est une très bonne surprise, mais aussi parce que le film a pleinement rempli son contrat en nous faisant rire à intervalles réguliers. L’interprétation de , toute en sobriété, est assez impeccable. En effet, loin de tirer à lui la couverture concernant les scènes comiques, il accepte le rôle du clown blanc et offre à ses camarades de jeu pleine latitude pour nous livrer des scènes comiques réussies : les rires fuseront donc assez souvent, grâce aux personnages campés par , absolument formidable en latin lover sur le déclin, mais également grâce à , véritable révélation du film, toute en fraîcheur mutine et en malice. Bien sûr, il y a également Claude Perron, dont le phrasé tranchant fonctionne toujours si on lui délivre des dialogues à la hauteur, et puis les réguliers du Studio Bagel (Jérôme Niel, Gaël Mectoob, Baptiste Lorber et Marc Riso), qui incarnent les collègues de .

Bref, on rit beaucoup, et côté réalisation, déploie une élégance et une ambition qui sont rarement l’apanage des comédies françaises. Ainsi, on aura droit à quelques séquences quittant un peu le cadre de la simple comédie romantique qui, si elles ne sont pas toujours parfaitement intégrées à la narration, fonctionnent plutôt bien dans leur genre (le cauchemar de en forme d’hommage à Tarantino, la séquence chantée…). Une excellente surprise donc !

On terminera en notant que si le nom de ne vous dira peut-être rien à priori, il y a des chances qu’en découvrant le visage du réalisateur de dans les bonus de cette édition Blu-ray, ce dernier titille vaguement la mémoire les amateurs de comédies : en effet, est également connu sous le nom de Franki Ki, journaliste pour de rire officiant chez les doux-dingues de Groland.

 

 

Le Blu-ray

[4/5]

Côté Blu-ray, le boulot effectué par sur cette galette de est tout simplement remarquable : la copie est de toute beauté, le piqué est d’une précision redoutable et les couleurs sont littéralement explosives. Côté son, nous avons droit à un mixage DTS-HD Master Audio 5.1 à la spatialisation discrète mais bel et bien présente, qui facilitera l’immersion du spectateur par petites touches d’ambiance, et à grands renforts de basses sur les scènes musicales. Un sans-faute !

Dans la section suppléments, on trouvera, en complément des traditionnelles bandes-annonces de chez , un court making of nous donnant à entendre une partie de l’équipe du film (, , …). Évoquant la scène durant laquelle elle pousse la chansonnette avec sur la chanson phare de Grease, évoque la possibilité de tourner une suite sous la forme d’une comédie musicale. Mine de rien, voilà une idée qui nous séduit ! On terminera le tour des bonus avec un amusant bêtisier, qui démontre la bonne ambiance qui devait régner sur le plateau.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici