Test Blu-ray : Lolo

1
116

 
France : 2015
Titre original : –
Réalisateur :
Scénario : Julie Delpy, Eugénie Grandval
Acteurs : Julie Delpy, ,
Éditeur :
Durée : 1h39
Genre : Comédie
Date de sortie cinéma : 28 octobre 2015
Date de sortie DVD/BR : 2 mars 2016

 

 

En thalasso à Biarritz avec sa meilleure amie, Violette, quadra parisienne travaillant dans la mode, rencontre Jean-René, un modeste informaticien fraîchement divorcé. Après des années de solitude, elle se laisse séduire. Il la rejoint à Paris, tentant de s’adapter au microcosme parisien dans lequel elle évolue. Mais c’est sans compter sur la présence de Lolo, le fils chéri de Violette, prêt à tout pour détruire le couple naissant et conserver sa place de favori…

 

 

Le film

[3,5/5]

Actrice multi-facettes, navigant avec aisance des productions indépendantes US les plus pointues aux comédies populaires en passant par le cinéma horrifique, Julie Delpy a l’art de surprendre son public. Son dernier film en tant que scénariste / réalisatrice, Lolo, se situe dans la veine « populaire » de son œuvre. Très influencée par la vague de comédies « girly » made in France ayant régulièrement atteint le grand écran depuis deux ans (Les gazelles, Sous les jupes des filles, Pas le premier soir), Delpy n’hésite pas à verser dans le franc parler et l’humour graveleux, même si beaucoup de lignes de dialogue faussement provocatrices paraissent parfois vaguement « forcées » et tombent un peu à plat. On préfèrera naturellement la sincérité et l’émotion du Skylab (2011), mais néanmoins, tout n’est pas à jeter dans Lolo du bain.

Car dans ses mécanismes comiques, et grâce au talent comique de Vincent Lacoste, Lolo parvient tout de même à remplir son contrat de divertissement, et occasionne régulièrement quelques rires francs pour le spectateur. S’ils sont certes souvent en roue libre, le quatuor d’acteurs principaux, composé de Delpy elle-même, Dany Boon, Vincent Lacoste et , parvient donc à s’attirer un bon capital sympathie, le rythme est plutôt bon, et de fait, Lolo laisse couler son intrigue sans forcer, comme s’il s’agissait pour Julie Delpy d’une récréation entre deux films plus ambitieux.

 

 

Le Blu-ray

[4,5/5]

C’est TF1 Vidéo qui propose aujourd’hui le film sur galette Blu-ray, et l’éditeur a, comme à son habitude, plutôt soigné sa copie. Côté image, la définition est d’une belle précision, les couleurs affichent une belle pêche et le piqué s’avère par moments vraiment impressionnant, au point qu’en comparaison, certaines autres séquences donnent l’impression de subir de légères baisses de régime, principalement dans la gestion des noirs. Niveau son, la version française est proposée en DTS-HD Master Audio 5.1, très rentre-dedans dans la spatialisation : même si le film ne se prête certes pas à la démonstration technique, le dynamisme est bien présent et promet une immersion totale au cœur du film.

Dans la section suppléments, on trouvera tout d’abord une série de scènes coupées, intéressantes mais pas capitales à la narration, d’autant qu’elles retardaient pour la plupart la première apparition du personnage campé par Vincent Lacoste et dont le petit nom sert aussi de titre au film. On terminera le tour du propriétaire avec un amusant bêtisier nous donnant un aperçu assez vivant de la bonne ambiance qui semblait régner sur le tournage.

 

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici