Test Blu-ray : Les pingouins de Madagascar

0
487

Les pingouins de Madagascar


États-Unis : 2014
Titre original : Penguins of Madagascar
Réalisateur : Eric Darnell, Simon J. Smith
Scénario : Michael Colton, John Aboud, Brandon Sawyer, Alan J. Schoolcraft, Brent Simons
Acteurs (VO) : Tom McGrath, Chris Miller, Christopher Knights
Éditeur : DreamWorks Animation SKG
Durée : 1h32
Genre : Animation
Date de sortie cinéma : 17 décembre 2014
Date de sortie DVD/BR : 17 avril 2015

 

 

Vous pensiez connaître Les Pingouins de Madagascar ? Pourtant, les quatre frères cachent un lourd secret. Ils sont en fait… agents secrets ! Pour sauver le monde du terrible Docteur Octavius, les pingouins devront s’associer à la très chic organisation du Vent du Nord, menée par le superbe husky dont le nom est confidentiel…

 

 

Le film

[3,5/5]

Après un passage à la TV où ils ont eu droit à leur propre série (tout comme leur camarade King Julian), Les pingouins de Madagascar ont investi les multiplexes en 2014, réunissant tout de même 2,3 millions de curieux dans les salles françaises. Voilà donc l’occasion pour le spectateur peu familier avec Commandant, Kowalski, Rico et Soldat de découvrir et/ou d’approfondir la psychologie de ces étranges oiseaux.

Poursuivant une intrigue amorcée dans Madagascar 3, le film d’Eric Darnell et Simon J. Smith délaisse rapidement toute notion de réalisme, même lointain (le méchant du film est une pieuvre se changeant à volonté en homme) pour nous embringuer dans un récit complètement bringue-zingue, rythmé par une série de courses-poursuites repoussant toutes les limites de ce qui serait réalisable ou imaginable en live. De fait, on rit un peu, on sourit souvent, et il est quasiment impossible de s’ennuyer une seconde devant Les pingouins de Madagascar, mais étrangement, la frénésie délirante en mode Tex-Avery 2010’s passe aussi moins bien que dans le très réussi Madagascar 3.

La faute peut-être à des pingouins pas forcément des plus attachants, ou à un récit un poil trop sous influence, peinant à créer sa propre dynamique sans lorgner sur la créativité des autres. En effet, on sent beaucoup (trop) l’ombre de Moi, moche et méchant sur ces Pingouins : le design et les mimiques de Dave version humaine rappellent immanquablement ceux de Gru, et [ATTENTION SPOILERS] la métamorphose en masse des pingouins à la fin du film semble clairement sous perfusion des minions mutants de Moi, moche et méchant 2 [FIN DES SPOILERS].

Qu’à cela ne tienne cela dit : les gamins adorent, et le film, même décevant en regard du dernier Madagascar en date, s’avère tout de même suffisamment créatif et riche en gags et/ou séquences réussies pour remporter l’adhésion générale, à défaut d’enthousiasme franc et massif.

 

 

Le Blu-ray

[4/5]

Le Blu-ray édité par 20th Century Fox Home Entertainment / Dreamworks est tout simplement sublime. Couleurs, textures, piqué, tout est au taquet, l’éditeur nous offre une copie HD du film tout simplement irréprochable, aucun défaut à l’horizon. Côté son, la (très bonne) version française est proposée dans un mixage DTS 5.1 extrêmement efficace, riche en effets de spatialisation en tous genre. Un poil plus ample et plus fine, la version originale mixée en DTS-HD Master Audio 7.1 nous propose encore plus d’effets dans tous les coins, et une expérience vraiment extraordinaire et mémorable.

Côté suppléments, les bonus présents sur la galette sont avant tout destinés aux kidz. Il s’agit d’un ensemble de featurettes dans l’ensemble très courtes, reprenant des extraits du film commentés par les pingouins, des guides de danse ou encore le clip de la chanson de Pitbull servant de générique au film, insupportable pour les plus de 8 ans mais que ma fille m’a demandé de revoir plusieurs fois de suite (preuve que ça fonctionne plutôt bien en dessous d’un certain âge). Un petit clip composé des délires des pingouins dans les quatre films amusera également les enfants (qui s’appliqueront à trouver de quel film est extrait tel ou tel passage), et une série de bandes-annonces des films produits par Dreamworks Animation fermera le bal.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici