Test Blu-ray : Le cavaleur

0
990

Le cavaleur

France : 1979
Titre original : –
Réalisateur : Philippe de Broca
Scénario : Philippe de Broca, Michel Audiard
Acteurs : Jean Rochefort, Nicole Garcia, Annie Girardot
Éditeur : TF1 Vidéo
Durée : 1h44
Genre : Comédie dramatique
Date de sortie cinéma : 17 janvier 1979
Date de sortie DVD/BR : 15 avril 2015

 

 

Pianiste réputé, Edouard Choiseul ne cesse de courir entre contingences professionnelles et sentimentales. Quand son épouse menace de le quitter, il décide de consacrer un peu de temps à sa famille…

 

 

Le film

[3,5/5]

Aparté « personnel », presque intime, tourné entre les deux volets de la saga Tendre poulet, Le cavaleur est, de l’aveu de tous ceux qui l’ont connu, un autoportrait du réalisateur Philippe de Broca. A travers ce portrait doux-amer d’un éternel amoureux / insatisfait, Michel Audiard et Philippe de Broca brocardent avec tendresse les travers d’un certain type d’homme qui se condamne lui même, en papillonnant sans cesse, au malheur et à la solitude.

Souvent très drôle, poétique, interprété par un Jean Rochefort en état de grâce, Le cavaleur se révèle aujourd’hui une plaisante surprise, portée par la classe de son casting et le côté un poil suranné de son rythme indolent. S’il ne s’agit sans doute pas du meilleur film de Philippe de Broca, qui nous a livré quelques chefs d’œuvres du cinéma populaire français, cette ode mélancolique et désenchantée sur le temps qui passe et le fait de ne pas trouver celle qui vous fasse « vraiment » vibrer s’avère tout de même une très fréquentable introduction à son cinéma.

 

 

Le Blu-ray

[4/5]

En bénéficiant d’une restauration en 2K (Qui a dit caca ? Tu sors. Il n’y a pas de mais, tu sors immédiatement), Le cavaleur a indéniablement pris un coup de jeune par rapport à son équivalent DVD sorti en 2008 (la préhistoire !). Le master du film n’en est certes pas pour autant tout à fait exempt de défauts (un léger lissage, qui semble cela-dit plutôt bien coller avec la photo éthérée de Jean-Paul Schwartz), mais propose tout de même propose un piqué très précis, une définition riche d’un niveau de détail assez pointu et d’un joli grain argentique. Côté son, on se laisse convaincre sans le moindre souci par le mixage DTS-HD Master Audio 1.0, qui ne souffre d’aucun souffle mais d’un niveau par moments un poil trop bas sur les dialogues.

Côté suppléments, l’éditeur TF1 Vidéo nous offre, outre la traditionnelle bande-annonce, un making of rétrospectif signé Jérôme Wybon et intitulé L’art de la fugue. Alternant les interviews récentes des membres de l’équipe et les images et enregistrements d’archive (Philippe de Broca, Michel Audiard), Wybon nous offre, comme à son habitude, une demie-heure riche en informations et anecdotes dont lui-seul a le secret.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici