DVD — 08 mai 2018
Test Blu-ray : Grease + Grease 2

 
États-Unis : 1978
Titre original : –
Réalisation :
Scénario : David Scarpa
Acteurs : , ,
Éditeur :
Durée : 1h50
Genre : Comédie musicale
Date de sortie cinéma : 3 octobre 1978
Date de sortie DVD/BR : 24 avril 2018

 

 

A la fin des vacances d’été, les amoureux Danny Zuko et Sandy Olsson, une jeune Australienne de bonne famille, doivent se séparer. A son retour au lycée Rydell, le jeune homme retrouve sa bande, les T-birds, blousons de cuir et cheveux gominés. Les parents de Sandy ayant décidé de s’installer aux États-Unis, la demoiselle intègre la même école…

 

 

 
États-Unis : 1982
Titre original : –
Réalisation : Patricia Birch
Scénario :
Acteurs : , ,
Éditeur : Paramount Pictures
Durée : 1h54
Genre : Comédie musicale
Date de sortie cinéma : 18 août 1982
Date de sortie DVD/BR : 24 avril 2018

 

 

Rydell Highschool, automne 1961. Fraîchement arrivé d’Angleterre, Michael découvre ses nouveaux camarades et tombe amoureux de Stephanie Zinone, la chef des Pink Lady qui n’a d’yeux que pour les séduisants motards de la bande des T-Birds. Prêt à tout pour plaire à Stephanie, Michael s’achète une grosse cylindrée et devient un pilote émérite. La jeune fille est séduite mais Johnny, le chef des T-Birds, est bien décidé à mettre fin à cette idylle…

 

 

Les films

[4/5]

Évoquer par le menu les qualités et les défauts cinématographiques d’un film tel que Grease, quarante ans après sa sortie dans les salles obscures, ne semble pas très pertinent. Film culte de la génération des auditeurs de Nostalgie, proposant sur sa bande originale une série de titres devenus de véritables « classiques » de la chanson populaire, Grease a toujours rencontré un immense succès dans le monde entier. 5,3 millions d’entrées en France en 1978, auxquelles s’ajouteront près de 400.000 entrées supplémentaires lors de sa ressortie « 20ème anniversaire » en 1998 : les français aiment le film de Randal Kleiser, qui a largement contribué à entériner la popularité de John Travolta, révélé en 1977 avec La fièvre du samedi soir, et révélé Olivia Newton-John, qui s’offrirait de fait une carrière éclair de quelques années en dehors des seules frontières américaines.

Prototype du « feel good movie » sous forme de comédie musicale, Grease a su marquer son époque, probablement parce qu’à l’image d’American graffiti (George Lucas, 1973), le film de Kleiser jouait à fond la carte de la nostalgie des années 50, qui donnerait au film un cachet presque intemporel, que n’a pas par exemple La fièvre du samedi soir, qui porte tous les stigmates de son époque de production et de la fin de l’ère « Disco ». Bref, si son immense succès jamais démenti demeure un mystère pour bon nombre de cinéphiles, il semblerait que le film de Kleiser ait su trouver la « magie » dans l’air de son temps, et a su marquer l’Histoire du cinéma d’une pierre blanche. Il suffit parfois d’un rien…

En revanche, avec Grease 2 en 1982, la sauce n’a jamais réellement pris. Avec 15 millions de recettes au box-office mondial et seulement un peu plus de 360.000 entrées en France (contre environ 400 millions de recettes cumulées pour le premier film), le film s’avère un cuisant échec commercial, qui n’a jamais connu la popularité de son modèle – au point que beaucoup ignorent encore aujourd’hui jusqu’à l’existence de ce film. Pourtant, on notera tout de même qu’une poignée de cinéphiles à travers le monde considère de nos jours le film de Patricia Birch comme supérieur au film inaugural, et lui voue un culte assez ardent. En effet, Grease 2 sait faire preuve d’un grand nombre de qualités : les numéros musicaux sont nombreux et mis en scène avec une certaine inventivité, et le tout s’avère drôle, tout en développant un aspect un peu plus sombre que l’original. Les chansons comme la tonalité générale du film sont un peu plus modernes, et d’avantage orientées « rock » – un peu à l’image des motos qui prennent le pas sur les voitures du premier film. Bref, on s’étonne un peu de la désaffection générale à l’encontre de ce Grease 2, qui mérite clairement d’être redécouvert sans arrière-pensée !

 

 

Les Blu-ray

[4/5]

A l’occasion des 40 ans de la sortie du film de Randal Kleiser, Grease et Grease 2 s’offrent un lifting Haute Définition sur galette Blu-ray, sous les couleurs de Paramount Pictures. Le premier film avait déjà eu les honneurs d’une édition Blu-ray en 2009, tandis que le deuxième restait à ce jour complètement inédit sur ce support.

Du côté des masters, et aussi bien côté image que côté son, l’éditeur nous propose des éditions de très bonne tenue ; les deux films sont présentés dans leurs formats respectés et en 1080p. L’édition 2018 de Grease est globalement supérieure à la précédente, mais l’éditeur a eu la main un peu lourde sur le réducteur de bruit (manque de textures franches, visages un poil « cireux », surtout sur les plans d’ensemble) ; l’ensemble demeure tout à fait recommandable et rend aux couleurs du film tout leur éclat – au point même que l’on puisse se demande si ces dernières n’ont pas été un poil trop boostées. On trouve l’image de Grease 2 plus homogène et satisfaisante, avec un piqué très précis, des couleurs plus naturelles et une granulation globalement mieux préservée. Côté son, Grease s’impose dans un impressionnant mixage Dolby TrueHD 5.1 en VO, tandis que les amateurs de VF devront se contenter du traditionnel Dolby Digital 5.1 ; pour la suite du film, on pourra écouter chanter Michelle Pfeiffer en Dolby TrueHD 5.1 pour la VO, tandis que la VF héritera du Dolby Digital 2.0 déjà disponible sur le DVD du film.

Côté suppléments, on retrouvera sur la galette de Grease – Edition 40ème anniversaire tous les riches suppléments déjà proposés par Paramount sur l’édition de 2009, et une poignée de suppléments inédits. On trouvera donc un documentaire de 25 minutes ayant pour sujet la comédie musicale à l’origine du film, ainsi qu’un générique animé et une fin alternative (en HD) récemment exhumées des archives de Paramount Pictures. Pas de suppléments sur le Blu-ray de Grease 2.

 

Articles semblables

Partage

Auteur

Cet article a été écrit par Mickaël Lanoye, rédacteur cinéma / DVD / Blu-ray sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles

(0) Readers Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *