http://www.lebenssalz.ch http://www.paulplaza.nl http://www.ostendsurfing.be http://www.qsneaker.nl http://www.wtcbentille.be http://www.thegooddeal.ch http://www.kantoorencreatief.nl
DVD — 12 octobre 2016
Test Blu-ray : Exte – Hair extensions

 
Japon : 2007
Titre original : Ekusute
Réalisateur :
Scénario : Sono Sion, Masaki Adachi, Makoto Sanada
Acteurs : , ,
Éditeur :
Durée : 1h48
Genre : Horreur, Comédie
Date de sortie DVD/BR : 12 octobre 2016

 

 

Lors d’une inspection, des agents des douanes découvrent le cadavre d’une jeune fille dont la chevelure continue de pousser. Cet étrange phénomène n’échappe pas au gardien de la morgue qui entreprend de fabriquer des extensions pour les revendre aux salons de coiffure. Mais tous ignorent que ces extensions, douées d’une vie propre, sont muées par des pulsions meurtrières. Accompagnée de sa nièce, une jeune apprentie va tenter de démêler le mystère avant que d’autres décès ne surviennent…

 

 

Le film

[4/5]

Petit à petit, et grâce à l’acharnement d’une poignée d’éditeurs passionnés, les films de Sono Sion commencent à devenir un peu plus visibles sur le marché français de la vidéo. Bien sûr, seuls huit de ses 35 longs-métrages sont pour le moment disponibles en France en DVD ou Blu-ray, mais c’est un (bon) début. Exte : Hair extensions, qui débarque ce mois-ci sous la bannière de HK Vidéo, n’est certes pas son film le plus récent –il date de 2007, et a donc déjà presque 10 ans– mais il est assez représentatif de l’esprit délicieusement foldingue de son auteur, et méritait amplement une sortie en DVD et Blu-ray.

Avec son intrigue à base d’extensions de cheveux s’en prenant sauvagement à celles qui les portent, Exte : Hair extensions pouvait laisser imaginer un gros délire potache à la japonaise, proche de ceux par exemple de Noboru Iguchi (Dead sushi…) ou du label Sushi Typhoon. Le film de Sono Sion, qui n’est clairement jamais là où on l’attend, sera finalement assez différent : si Exte : Hair extensions comporte bien quelques passages très drôles, liés à l’incongruité de ses mises à mort et surtout au personnage haut en couleurs incarné par Ren Ôsugi, le réalisateur parvient tout de même à livrer un véritable film d’horreur.

On est cependant à cent lieues du « J-Horror » traditionnel, avec ses fantômes aux cheveux longs apparaissant partout et nulle-part. Sono Sion nous propose un film d’horreur à l’américaine, mélangeant habilement épouvante et humour. Visuellement très classieux, Exte : Hair extensions parvient même à imposer quelques très belles séquences sérieuses au cœur d’un ensemble proposant un véritable humour noir – de fait, l’ensemble ne bascule jamais dans le pastiche ou la parodie : si l’on excepte le final du film, et aussi surprenant que cela puisse paraître, toutes les scènes de meurtres sont tournées de façon très « premier degré », renforçant l’immersion du spectateur dans le film, et imposant de ce fait un rythme soutenu, qui ne provoque jamais l’ennui. Une belle réussite !

 

 

Le Blu-ray

[4/5]

C’est donc HK Vidéo qui sort aujourd’hui le film de Sono Sion sur galette haute définition : presque 10 ans après sa sortie, ceux qui ont eu la patience de l’attendre sont aujourd’hui récompensés. Et comme à son habitude, HK Vidéo a tout particulièrement soigné son Blu-ray, qui propose une image particulièrement nette et précise du film et le film encodé en 1080p. Seuls les contrastes semblent manquer de mordant, mais étant donné la large palette de noirs à l’écran, on peut supposer que l’éditeur a préféré les atténuer plutôt que de les booster et de boucher les noirs. Bref, Exte : Hair extensions bénéficie d’une présentation un peu surprenante, qui, d’une séquence à l’autre, affiche des contrastes plus assurés (le flash-back sur le cadavre conservé par Ren Ôsugi). Néanmoins, l’ensemble est d’une belle finesse et tout à fait digne du support Blu-ray. Côté son,VF et VO japonaise sont proposées en DTS-HD Master Audio 5.1 et s’avèrent bien enveloppantes, dynamiques et vraiment punchy et ce qui concerne les scènes horrifiques.

Dans la section suppléments, outre les traditionnelles bandes-annonces, l’éditeur nous propose un petit ensemble de featurettes autour du film : une présentation du film par l’équipe à l’occasion d’une avant-première, complété d’une interview promo de Chiaki Kuriyama, l’actrice principale, ezt la présentation d’un restau japonais (le café Ariapita) ayant décoré sa salle aux couleurs du film à l’occasion de la sortie de Exte en 2007. On terminera avec deux très courtes scènes coupées, la fameuse « chanson » du film, composée par Sono Sion et chantée par Ren Ôsugi (c’est con mais c’est drôle).

 

Articles semblables

Partage

Auteur

Cet article a été écrit par Mickaël Lanoye, rédacteur cinéma / DVD / Blu-ray sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles