Test Blu-ray : Everybody knows

0
107

 
Espagne, France, Italie : 2018
Titre original :
Réalisateur :
Scénario : Asghar Farhadi
Acteurs : , ,
Éditeur :
Durée : 2h13
Genre : Drame
Date de sortie cinéma : 9 mai 2018
Date de sortie DVD/BR : 15 novembre 2018

 

 

À l’occasion du mariage de sa sœur, Laura revient avec ses enfants dans son village natal au cœur d’un vignoble espagnol. Mais des événements inattendus viennent bouleverser son séjour et font ressurgir un passé depuis trop longtemps enfoui…

 

 

Le film

[2,5/5]

« Ça y est, la 71ème édition du Festival de Cannes a commencé pour de vrai, avec un film d’ouverture qui remplit à peu près toutes les cases nécessaires pour pouvoir prétendre à ce rôle de produit d’appel. Un fournisseur d’acteurs célèbres qui garantissent une montée des marches séduisante et une œuvre dont le prestige artistique est en théorie à la hauteur des ambitions inscrites dans les gènes du festival : Everybody knows répond sans aucun doute à ces deux exigences primordiales. (…)

Quand l’exil artistique n’est pas causé par des circonstances extérieures, comme par exemple dans le cas de feu Milos Forman, il y a toujours quelque chose d’arbitraire dans le choix de chercher l’inspiration dans un pays étranger avec lequel on n’entretient aucun lien préétabli. L’élément le plus autochtone dans Everybody knows, ce sont par conséquent ses vedettes Penelope Cruz et Javier Bardem, le couple glamour par excellence de la péninsule ibérique, dont les ébats à l’écran se démarquent autant par leur pudeur que par leur ton tortueux. (…) Entre la thématique du retour au bercail, le motif presque furtif des convives endimanchés et le suspense assez bancal créé autour de l’enlèvement de la fille chérie, ce serait par défaut sur la relation pas très nette entre les deux personnages principaux que se focaliserait la narration.

Sauf que cet aspect-là de l’intrigue, Asghar Farhadi l’amène avec une certaine pesanteur, contre laquelle seule la photographie radieuse de José Luis Alcaine fait figure de contre-poids. Ce qui ne signifie guère que le huitième long-métrage du réalisateur soit sous l’emprise d’une noirceur sans espoir de rédemption. Celle-ci s’y obtient avec une fluidité un peu trop contrôlée, soit, mais au prix de nombreux secrets caricaturaux, déterrés avec un goût prononcé pour le coup de théâtre répétitif. (…) Curieusement, ce sont alors de rares coups d’éclat de la part des personnages secondaires qui sauvent tant soit peu la mise, notamment Bárbara Lennie en mauvaise conscience d’un plan si bien huilé qu’il aurait provoqué chez nous beaucoup plus tôt un ennui profond sans sa contribution, de même que d’une manière plus anecdotique une autre figure maternelle, plus subtilement atteinte que celle de Laura aux innombrables effusions de larmes, interprétée par Elvira Minguez.

Dans la mécanique insondable des films d’ouverture de festivals majeurs, Everybody knows remplit globalement son contrat d’amuse-gueule, pas complètement raté, mais pas non plus béni de traits particuliers susceptibles d’éveiller notre passion de cinéphile. Au vu des talents qui y ont participé, il s’agit au moins d’une légère déception. Mais en même temps, il ne sera jamais entièrement inintéressant de voir des réalisateurs de la trempe de Asghar Farhadi sortir de leur zone de confort géographique et culturelle pour tenter de se renouveler. »

Extrait de la critique de notre chroniqueur Tobias Dunschen. Retrouvez-en l’intégralité en cliquant sur ce lien.

 

 

Le Blu-ray

[4/5]

C’est France Télévision Distribution qui édite aujourd’hui Everybody knows sur support Blu-ray. La définition et le piqué sont d’une belle précision, les couleurs sont naturelles et les contrastes ne manquent pas de mordant. Le film est proposé au format 1.85:1 respecté, le niveau de détail est excellent : on est en présence d’un joli Blu-ray, techniquement très solide. Côté son, les deux versions (VF et VO) sont proposées en DTS-HD Master Audio 5.1, bien spatialisées, même si la VF manque vraiment d’ampleur par rapport à la VO.

Rayon suppléments, on trouvera, outre la traditionnelle bande-annonce du film, deux petites featurettes revenant sur le tournage et les personnages. On continuera ensuite avec plusieurs entretiens avec les acteurs Penélope Cruz, Javier Bardem et Ricardo Darín, qui reviendront dans la bonne humeur sur leur expérience sur le film. Mais le gros morceau de cette interactivité réside dans le très intéressant entretien avec le réalisateur Asghar Farhadi, qui reviendra sur la genèse du film, le tournage ainsi que le choix de ses acteurs pendant environ 38 minutes. Passionnant !

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici