DVD — 06 avril 2018
Test Blu-ray : Coco

 
États-Unis : 2017
Titre original : –
Réalisation : ,
Scénario : Lee Unkrich, Adrian Molina, ,
Acteurs (VO) : , ,
Éditeur :
Durée : 1h45
Genre : Animation
Date de sortie cinéma : 29 novembre 2017
Date de sortie DVD/BR : 6 avril 2018

 

 

Depuis déjà plusieurs générations, la musique est bannie dans la famille de Miguel. Un vrai déchirement pour le jeune garçon dont le rêve ultime est de devenir un musicien aussi accompli que son idole, Ernesto de la Cruz. Bien décidé à prouver son talent, Miguel, par un étrange concours de circonstances, se retrouve propulsé dans un endroit aussi étonnant que coloré : le Pays des Morts. Là, il se lie d’amitié avec Hector, un gentil garçon mais un peu filou sur les bords. Ensemble, ils vont accomplir un voyage extraordinaire qui leur révèlera la véritable histoire qui se cache derrière celle de la famille de Miguel…

 

 

Le film

[4/5]

« Miguel, adolescent mexicain, rêve de suivre les pas de son idole Ernesto de la Cruz, star de la chanson, disparu depuis longtemps dans un accident. Hélas, toute forme de musique est considérée comme sacrilège dans sa famille depuis que son arrière-grand-père a abandonné du jour au lendemain sa famille, dont sa fille Coco, toujours vivante mais très âgée. Le soir de la Fête des Morts, Miguel tente de braver l’interdit et il se retrouve plongé dans le Pays des Morts. Il n’aura que peu de temps pour s’en échapper…

Au Mexique, morts et vivants se côtoient le temps d’une journée une fois par an. Les disparus, attirés par leurs proches qui pensent encore à eux, se promènent, invisibles aux yeux des vivants mais présents à leurs côtés.

L’histoire et le contexte sont proches de La légende de Manolo, un autre film d’animation, mais le traitement est plus convaincant. Le cadre est plus exotique que les traditionnels dessins animés Pixar, dans un geste d’ouverture à d’autres cultures. Le récit, étonnamment sombre, avec des retournements inattendus, pourra paraître angoissant aux plus jeunes mais les réflexions sur l’acceptation du deuil le rendent porteur d’espoir. »

Extrait de la critique de notre rédacteur en chef Pascal le Duff.

 

 

Le Blu-ray

[5/5]

C’est donc en toute logique Disney – PIXAR qui édite aujourd’hui le Blu-ray de Coco. Comme souvent avec l’éditeur, le master est une véritable claque visuelle : le piqué est d’une précision absolue, la définition est sans accroc, les couleurs fortement saturées en envoient plein les mirettes des spectateurs (une véritable explosion de couleurs chatoyantes !), et les noirs s’avèrent denses et profonds : le rendu est sec, tranchant et violemment beau, voire même carrément sublime. Un sans faute absolu, que vient relayer une bande-son encodée en VO en DTS-HD Master Audio 7.1 d’un dynamisme littéralement échevelé. La spatialisation est énorme, les effets surround traversent toute la scène arrière avec une précision incroyable, le mixage n’étant pas avare non plus en basses qui font littéralement trembler les murs. En version française, le spectacle sera tout aussi solide et spectaculaire : la bande son mixée en Dolby Digital + (7.1) se démène littéralement afin de concurrencer l’énergie folle de la piste en version originale. Du grand Art !

Côté suppléments, en plus des traditionnelles bandes-annonces de chez Disney et du très appréciable commentaire audio de Lee Unkrich, Adrian Molina et de la productice Darla K. Anderson (comme toujours avec l’éditeur proposé avec les sous-titres français d’usage), on trouvera une courte séquence test du film, également proposée avec commentaire audio optionnel. Mais ce n’est pas tout : on poursuivra avec deux featurettes assez intéressantes et originales. La première s’intitule « Mi familia » et revient sur la notion de « famille » chez les membres des équipes de Pixar, et la deuxième s’attarde sur le chien Dante, de sa conception à son animation. Enfin, on terminera avec un tutoriel de dessin (un genre de sujet très populaire dans les bonus des films d’animation depuis quelques années) nous apprenant par l’exemple à dessiner un squelette, d’après le coup de crayon inspiré de Danny Arriaga. Le tout est naturellement proposé en Haute-Définition et VOST : c’est parfait !

 

Articles semblables

Partage

Auteur

Cet article a été écrit par Mickaël Lanoye, rédacteur cinéma / DVD / Blu-ray sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles

(0) Readers Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *