DVD — 04 février 2019
Test Blu-ray : Burning

 
Corée du Sud : 2018
Titre original :
Réalisation :
Scénario : Lee Chang-dong,
Acteurs : , ,
Éditeur :
Durée : 2h28
Genre : Thriller
Date de sortie cinéma : 29 août 2018
Date de sortie DVD/BR : 5 février 2019

 

Lors d’une livraison, Jongsu, un jeune coursier, retrouve par hasard son ancienne voisine, Haemi, qui le séduit immédiatement. De retour d’un voyage à l’étranger, celle-ci revient cependant avec Ben, un garçon fortuné et mystérieux. Alors que s’instaure entre eux un troublant triangle amoureux, Ben révèle à Jongsu son étrange secret. Peu de temps après, Haemi disparaît…

 


 

Le film

[4/5]

« Jongsu, coursier, retrouve par hasard son ancienne voisine, Haemi. Ils semblent séduits l’un autant que l’autre mais leur idylle naissante est mise à mal par le voyage de la jeune fille à l’étranger. Lorsqu’elle revient, elle est accompagnée de Ben, jeune homme très riche au comportement étrange. Soudain, elle disparaît sans laisser de trace…

Le Coréen Lee Chang-dong était en compétition à Cannes avec Burning, adaptation fascinante d’une nouvelle de Haruki Murakami, « Les granges brûlées ». Après le triangle amoureux au fort potentiel dramatique, l’histoire vire au film noir lorsque Jongsu soupçonne son rival d’être lié à cette disparition.

Apprenti écrivain, il s’interroge sur l’absence de celle qu’il aime. A-t-elle décidé de changer de vie sans prévenir personne ou a-t-elle été tuée par ce mystérieux Ben ? Son comportement glaçant fait planer le doute mais le plus fragile Jongsu n’est parfois pas moins inquiétant par l’intensité à peine contenue de ses sentiments contradictoires.

Une œuvre haletante, riche de sous-entendus sur la lutte des classes et les rapports entre hommes et femmes, le portrait en creux de l’absente n’étant pas moins fortement esquissé que le duel masculin. »

Critique de notre rédacteur en chef Pascal Le Duff.

 

 

Le Blu-ray

[4/5]

Comme d’habitude avec Diaphana, qui connaît parfaitement bien l’œuvre de Lee Chang-dong, le Blu-ray de Burning est proposé dans un écrin Haute-Définition du tonnerre, rendant justice à la fois au support et au travail du cinéaste coréen et son équipe sur l’image et le son. Piqué, niveau de détail, couleurs, profondeur de champ, il n’y a pas grand chose à redire, tout juste remarque-t-on une légère baisse de définition sur certains plans épars. Côté son, on ne trouvera d’une façon assez logique que la version originale, naturellement proposée en DTS-HD Master Audio 5.1, qui s’avère finement et habilement spatialisée, en totale cohérence avec le sujet du film. Un mixage DTS-HD Master Audio 2.0 est également disponible. Du beau boulot.

Même constat d’excellence du côté de l’édition DVD, qui a été envoyée à notre chroniqueur Jean-Jacques Corrio : la qualité de l’image y est superbe, et le son disponible en Dolby Digital 5.1 ET en Dolby Digital 2.0.

Rayon suppléments, on trouvera uniquement la traditionnelle bande-annonce du film. On notera cependant que le dossier de presse ainsi que les sites marchands nous précisent la présence au sein du boitier, d’un livret de 24 pages contenant des entretiens, des textes de Pierre Rissient et François Bégaudeau ainsi que des photos (le livret est présent dans les deux éditions).

 

Articles semblables

Partage

Auteur

Cet article a été écrit par Mickaël Lanoye, rédacteur cinéma / DVD / Blu-ray sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles