Test Blu-ray : Brimstone

0
98

 
Pays-Bas, France, Allemagne, Belgique, Suède, Royaume-Uni, États-Unis : 2016
Titre original : –
Réalisateur :
Scénario : Martin Koolhoven
Acteurs : , ,
Éditeur :
Durée : 2h29
Genre : Western
Date de sortie cinéma : 22 mars 2017
Date de sortie DVD/BR : 23 août 2017

 

 

Dans l’Ouest américain, à la fin du XIXe siècle. Liz, une jeune femme d’une vingtaine d’années, mène une vie paisible auprès de sa famille. Mais sa vie va basculer le jour où un sinistre prêcheur leur rend visite. Liz devra prendre la fuite f ace à cet homme qui la traque sans répit depuis l’enfance…

 

 

Le film

[4/5]

« Dans un cinéma contemporain de plus en plus uniformisé, où les propositions de cinéma un peu à contre-courant de ce qui fonctionne auprès du grand public, ou du moins de ce que les distributeurs pensent que le grand public veut voir, ont de plus en plus de mal à exister en dans les salles, se retrouvant la plupart du temps reléguées à la VOD ou au Direct to DVD, voir débarquer Brimstone, un western sans énorme tête d’affiche, qui plus est une co-production essentiellement européenne, réalisée par un Hollandais dont aucun film n’était jusque-là arrivé jusque chez nous, et où l’action n’est pas vraiment la préoccupation principale de ses instigateurs, relève de l’exception qui confirme la règle. On ne va bien évidemment pas s’en plaindre, surtout que le résultat, surprenant à plus d’un titre, a plus d’un atout à faire valoir. (…)

Des limites morales, Martin Koolhoven ne s’en impose aucune, si ce n’est celles de son montage, sachant toujours utiliser l’ellipse au moment où les images pourraient devenir complaisantes. Tout juste peut-on lui reprocher une scène de violence totalement gratuite dans le dernier acte, semblant aller à contre-courant de la retenue dont il aura su faire preuve le reste du métrage, et qui pourrait faire douter de ses intentions. Comme si, subitement, il voulait à tout prix choquer au cas où l’on ne l’aurait pas été suffisamment par tout ce qui a précédé. C’est dommage…

Cette légère faute de goût n’entamera pas le plaisir que l’on aura eu à visionner un film tout à la fois divertissant et prenant grâce à sa structure maintenant sans cesse notre attention, mais également profond et réfléchi dans ses interrogations sur la nature profonde de l’Homme qui, depuis la nuit des temps, aura été un loup pour l’Homme, et sur la place de la femme au milieu de tout ça. Ici, ces dernières sont clairement les seules ayant encore de l’Humanité et de l’innocence en elles, et les seules à posséder suffisamment de force pour défendre leur foyer ou leur liberté. Malheureusement, cela se paye souvent au prix fort… »

Extrait de la critique de Sébastien Dard. Retrouvez-en l’intégralité en cliquant sur ce lien.

 

 

Le Blu-ray

[5/5]

Le Blu-ray édité par M6 Vidéo fait une nouvelle fois honneur à son support Haute Définition. Le transfert 1080p de Brimstone est en effet bluffant de précision, avec un piqué et un niveau de détail assez époustouflant ; les couleurs sont éclatantes et naturelles, que cela soit durant les scènes recouvertes par la neige ou durant les scènes nocturnes. Qu’il s’agisse des plans d’ensemble ou de détail, tout est parfait : contrastes et niveaux de noirs sont également impressionnants de profondeur, et le transfert semble exempt de toute trace de bruit, fourmillements, banding ou tout autre écueil numérique. Un sans-faute donc. Côté bande sonore, VF et VO sont toute deux proposées dans des mixages DTS-HD Master Audio 5.1 de haute volée, naturellement riches en basses durant les séquences les plus agitées. Les deux mixages rivalisent d’effets d’ambiance, en particulier durant les impressionnantes scènes de tension. Les dialogues sont par ailleurs toujours clairs ; on privilégiera la version originale, plus convaincante pour de simples raisons artistiques.

Du côté des suppléments, l’éditeur nous propose une bonne plâtrée de bonus avec tout d’abord un très riche entretien avec le réalisateur Martin Koolhoven (22 minutes), qui revient sur la conception du film, de l’écriture à la réalisation. On poursuivra avec une série de scènes coupées (14 minutes environ), qui vont de la plus anecdotique à la plus intéressante ; on imagine que celles-ci ont juste été écartées du montage final pour des questions de rythme. Intéressant et original, le dernier supplément de choix proposé par M6 Vidéo est en fait une sorte de tutoriel, ludique et vraiment passionnant, durant lequel le compositeur Junkie XL (Tom Holkenborg) revient sur la musique de Brimstone. On terminera avec la traditionnelle galerie de photos, accompagnée de la bande-annonce du film.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici