Test Blu-ray : Blood father

0
104

 
France : 2016
Titre original : –
Réalisateur : Jean-François Richet
Scénario : ,
Acteurs : , ,
Distribution :
Durée : 1h28
Genre : Thriller, Action
Date de sortie cinéma : 31 août 2016
Date de sortie DVD/BR : 18 janvier 2017

 

 

John Link n’a rien d’un tendre : ex-motard, ex-alcoolique, ex-taulard, il a pourtant laissé tomber ses mauvaises habitudes et vit reclus dans sa caravane, loin de toute tentation. C’est l’appel inattendu de sa fille Lydia, 17 ans, qui va lui faire revoir ses plans de se tenir tranquille… Celle-ci débarque chez lui après des années d’absence, poursuivie par des narcotrafiquants suite à un braquage qui a mal tourné. Lorsque les membres du cartel viennent frapper à la porte de John, ils sont loin de se douter à qui ils ont affaire…

 

 

Le film

[3/5]

« Mel Gibson revient de loin. De très, très loin. Le tsunami d’attention médiatique toxique qu’il a dû traverser – essentiellement par sa propre faute – pendant les années 2000 a anéanti ce qu’était jusque-là une carrière brillante, qui avait fait de lui une des vedettes les plus appréciées du public international. Il est quasiment impossible de se remettre d’une telle chute vertigineuse, surtout pour une célébrité qui sent désormais le soufre et sur laquelle l’objectif des médias est par conséquent braqué en permanence. Si Gibson, l’homme, aussi illuminé soit-il, a probablement pris la mesure de cette disgrâce sans appel, l’acteur ne semblait guère empressé de réellement faire acte de pénitence. Aucun des trois films dans lesquels il avait tenu un rôle principal ces dernières années ne mettait en fait en question l’image plutôt proprette de l’acteur, un héros à l’ancienne qui n’a essentiellement rien à se reprocher. Si, un jour, il y a réellement matière à parler de renaissance pour Mel Gibson, il faudra plus qu’un film de genre aussi modestement solide que Blood father pour achever cette phase d’introspection salutaire. Néanmoins, l’acteur paraît enfin sur la bonne voie pour faire amende honorable auprès de la communauté hollywoodienne, à travers cette production indépendante d’un réalisateur français, plus que jamais à l’aise dans le maniement des codes des films de genre. (…)

Le premier chapitre de l’épopée sur le grand retour de Mel Gibson peut être considéré comme un succès d’estime. Blood father n’a pas vraiment déplacé les foules en France et son impact sur le marché américain est encore plus anecdotique, car il n’y est sorti qu’en vidéo à la demande. Or, l’enjeu principal de cette offensive de charme de la part de la vedette d’antan est de rétablir petit à petit sa réputation en tant que valeur respectable et finalement fiable. »

Extrait de la critique de notre chroniqueur Tobias Dunschen. Retrouvez-en l’intégralité en cliquant sur ce lien.

 

 

Le Blu-ray

[4,5/5]

Les galettes Blu-ray éditées par M6 Vidéo se suivent et se ressemblent côté qualité : rodé à l’encodage HD depuis de nombreuses années maintenant, l’éditeur nous prouve, disque après disque, sa maitrise incontestée du support. L’image de Blood father ne fait pas exception à la règle, avec un piqué d’une belle précision, des couleurs naturelles et éclatantes, et des noirs globalement bien gérés. Côté enceintes, VF et VO sont encodées dans des mixages DTS-HD Master Audio 5.1 immersifs et dynamiques, multipliant les effets spectaculaires, dont l’impact bien bourrin est encore renforcé par des basses omniprésentes.

Côté suppléments, outre la traditionnelle bande-annonce, la galette nous propose un module d’entretiens avec Jean-François Richet et Mel Gibson, durant lequel on entendra surtout le cinéaste évoquer sa carrière internationale.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici