Test Blu-ray : Black moon

0
617

Black moon

 
France, Allemagne de l’Ouest : 1975
Titre original : –
Réalisateur : Louis Malle
Scénario : Louis Malle, Joyce Buñuel
Acteurs : Cathryn Harrison, Therese Giehse, Alexandra Stewart
Éditeur : Gaumont
Durée : 1h30
Genre : Fantastique
Date de sortie cinéma : 24 septembre 1975
Date de sortie DVD/BR : 27 mai 2016

 

 

Une jeune femme fuit la guerre et ses horreurs, pour se réfugier dans une étrange maison, habitée par un frère et une sœur ainsi qu’une vieille dame. Elle s’intègre progressivement dans cet univers onirique…

 

 

Le film

[3,5/5]

Grand amateur de Ionesco et du théâtre de l’Absurde, Louis Malle s’est lancé au milieu des années 70, avec l’aide de Joyce Buñuel, belle fille du légendaire Luis Buñuel, dans l’aventure Black moon, bizarrerie poétique et surréaliste, évoquant forcément un peu, à cause de son étrangeté de tous les instants et de son héroïne blonde et candide, le chef d’œuvre de Lewis Carroll, Alice au pays des merveilles. Quasiment muet (la plupart des personnages parlent de toutes façon une langue incompréhensible), Black moon impose au spectateur un enchainement décousu de scènes oniriques, riches en animaux parlants ou carrément enchantés, et évolue cahin-caha au cœur d’un univers fantasmagorique ne laissant que peu de prises avec le réel pour le spectateur, plongé dans un monde à la raison déréglée.

Refusant avec obstination de se plonger à 100% dans le fantastique pur, Louis Malle signe avec Black moon un film attachant mais inégal, sans ligne narrative claire (et donc sans enjeux réels), qui s’avère une expérience déroutante mais pas non plus totalement convaincante. Mais Louis Malle avait pris soin de prévenir le spectateur par un panneau avant le début du métrage, où il était demandé au spectateur de ne point chercher à trouver une trame logique à son œuvre, mais plutôt de la recevoir comme on le ferait d’un rêve, de se laisser impressionner par des sensations et des images… Il est sûr que pour qui parviendra à totalement lâcher prise, le voyage en vaut la chandelle…

 

 

Le Blu-ray

[4,5/5]

Disponible chez Gaumont au sein d’une nouvelle vague de Blu-ray consacrée à Louis Malle, Black moon s’offre donc un lifting HD sur galette Blu-ray en version restaurée, de toute beauté.

Aussi bien côté image que côté son, les masters proposés par l’éditeur sur cette vague de trois nouveaux films de Louis Malle est vraiment d’excellente tenue ; si les tristes sires et autres puristes ronchonnent souvent à chaque nouvelle livraison de Blu-ray Gaumont, cette vague risque à priori de mettre tout le monde d’accord : le film est proposé au format 1.66:1 respecté et encodé en 1080p. Conscient des remarques faites par les consommateurs, l’éditeur a tenu éloignée la tentation d’avoir recours au réducteur de bruit, le piqué est précis, un soin tout particulier a été apporté aux contrastes, afin de rendre pleine justice à la belle photo du film signée Sven Nykvist, le directeur photo attitré de Bergman. Le mixage audio est proposé en DTS-HD Master Audio 2.0 mono d’origine, clair et sans souffle, c’est impeccable.

Côté suppléments, l’éditeur nous propose un passionnant documentaire rétrospectif sur le film, sous la forme d’entretiens croisés avec Alexandra Stewart, Ghislain Uhry, Jean-Claude Laureux, Aldo Tassone et Philippe Colin. Ces derniers dressent une intéressante mise en bouche au film de Louis Malle.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici