Test Blu-ray : Atlantic City

1
493

Atlantic City

 
États-Unis, Canada, France : 1980
Titre original : –
Réalisateur : Louis Malle
Scénario : John Guare
Acteurs : Burt Lancaster, Susan Sarandon, Kate Reid
Éditeur : Gaumont
Durée : 1h45
Genre : Policier
Date de sortie cinéma : 3 septembre 1980
Date de sortie DVD/BR : 27 mai 2016

 

 

Dave et sa compagne Chrissie débarquent à Atlantic City, sans un sou en poche. Ils demandent l’hospitalité à Sally, qui est à la fois l’épouse de Dave et la sœur de Chrissie. Rapidement, Dave cherche à conclure une affaire avec un trafiquant local. Il croise par hasard la route de Lou, voisin de Sally, un vieil homme qui ne jure que par les folles années d’Atlantic City et de sa mythique promenade. Les deux hommes s’associent pour revendre de la drogue…

 

 

Le film

[3,5/5]

Atlantic City est un bien étrange film. Sous couvert de polar d’apparence très traditionnel, il s’agit surtout pour Louis Malle d’une occasion de se frotter au genre pour en briser les mythes, par l’intermédiaire d’un personnage pitoyable de petit gangster vieillissant, qui agira pendant tout le film comme un pauvre type, veule et lâche, sans gloire ni éclat. Une façon habile pour le cinéaste français de remettre à leur place les « valeurs » des truands, souvent magnifiées au cinéma, et ici sérieusement mises à mal – rien ne viendra au final sauver l’âme de ce vieux gangster à la manque incarné par Burt Lancaster, dont les agissements trahissent l’amertume de n’avoir pas vécu comme un « grand » du crime mais juste comme un « sans nom », une crapule de bas étage qui malgré quelques occasionnels sursauts d’honneur se révèle au final toujours prêt à vendre père et mère pour se sortir d’un mauvais pas.

Au final donc, et même s’il est au cœur du film, le personnage de Burt Lancaster ne s’attirera pas la moindre sympathie de la part des spectateurs, au profit des autres protagonistes de l’histoire, losers, inadaptés ou carrément paumés, tous paraissent en tous cas plus sympathiques que le vieux Lou. On retiendra tout particulièrement la très belle prestation de Susan Sarandon en apprentie croupière brisée par la vie. Original et assez unique, Atlantic City laissera à coup sûr une impression relativement mitigée au spectateur, mais s’avère également une œuvre très riche et attachante, sur laquelle on aurait tort de faire l’impasse.

 

 

Le Blu-ray

[4,5/5]

Disponible chez Gaumont au sein d’une nouvelle vague de Blu-ray consacrée à Louis Malle, Atlantic City s’offre donc un lifting HD sur galette Blu-ray en version restaurée, de toute beauté.

Aussi bien côté image que côté son, les masters proposés par l’éditeur sur cette vague de trois nouveaux films de Louis Malle est vraiment d’excellente tenue ; si les tristes sires et autres puristes ronchonnent souvent à chaque nouvelle livraison de Blu-ray Gaumont, cette vague risque à priori de mettre tout le monde d’accord : le film est proposé au format 1.85:1 respecté et encodé en 1080p. Conscient des remarques faites par les consommateurs, l’éditeur a tenu éloignée la tentation d’avoir recours au réducteur de bruit, le piqué est certes doux mais surpasse sans peine n’importe quelle source SD, et les couleurs et les contrastes ont été traités avec grand soin. Le mixage audio est proposé en DTS-HD Master Audio 2.0 mono d’origine, clair et sans souffle, c’est impeccable.

Côté suppléments, l’éditeur nous propose une passionnante présentation de la carrière de Burt Lancaster dressée par son ami Jean-Claude Missiaen (par ailleurs réalisateur des excellents Tir groupé et Ronde de nuit), ainsi qu’un court sujet sur la restauration du film présenté sous la forme d’images « avant / après ».

 

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici