Test Blu-ray : À fond

0
97

À fond

 
France, Macédoine : 2016
Titre original : –
Réalisateur :
Scénario : Nicolas Benamou, ,
Acteurs : , ,
Éditeur : Wild Side Vidéo
Durée : 1h31
Genre : Comédie, Action
Date de sortie cinéma : 21 décembre 2016
Date de sortie DVD/BR : 3 mai 2017

 

 

Une famille embarque dans son monospace flambant neuf, au petit matin, afin d’éviter les embouteillages pour les vacances d’été. Tom, le père, enclenche son régulateur de vitesse électronique sur 130 km/h. Au moment où une dernière bourde de Ben, le beau-père, pousse Julia, excédée, à demander qu’on fasse demi-tour, Tom s’aperçoit qu’il ne contrôle plus son véhicule. L’électronique de bord ne répond plus, la vitesse est bloquée à 130 km/h. Toutes les manœuvres pour ralentir la voiture emballée restent sans effet. Une voiture folle, six passagers au bord de la crise de nerfs et un embouteillage monstre qui les attend à moins de deux cents kilomètres de là…

 

 

Le film

[4/5]

N’en déplaise aux cyniques, aux impies, mécréants et autres gardiens du temple de « l’intellectuellement correct » qui poussent des cris d’orfraie devant tout ce qui ressemble de près ou de loin à une comédie populaire (qui plus est française), c’est bel et bien la note méritée de [4/5] que l’on a attribué ci-dessus au nouveau film de Nicolas Benamou.

On irait même jusqu’à considérer qu’À fond constitue réellement, et sans contestation possible, le haut du panier de ce qui se fait en France en matière de divertissement familial. En effet, non content de signer une comédie efficace, aux ressorts comiques certes assez éculés pour certains (la maladresse du personnage incarné par André Dussollier rappelle par exemple beaucoup les attitudes gauches de Pierre Richard dans ses films des années 80), Benamou et sa clique nous livrent aussi et surtout un film d’action allant à –sans mauvais jeu de mot– 160 à l’heure, d’autant plus remarquable que tout a été filmé en « live », à grande vitesse sur autoroute, sans l’utilisation des « fonds verts » généralement d’usage dès qu’il s’agit de comédie ou de cascades dangereuses. Ainsi, À fond se rapproche dans l’esprit de séries B d’action américaines telles que À toute allure (Adam Rifkin, 1994), l’analogie se faisant également naturellement dans l’esprit du spectateur en raison de leurs titres assez similaires (du moins dans la langue de Molière).

Huis-clos à grande vitesse, À fond se base sur un pitch simple et redoutable : une famille gentiment dysfonctionnelle se retrouve coincée dans un véhicule dont le régulateur de vitesse est tombé en panne, et affichant 160 km/h au compteur. Si ce point de départ est propre à donner des sueurs froides à quiconque ayant déjà eu un accident de la circulation à grande vitesse sur l’autoroute, le réalisateur de Babysitting et ses co-scénaristes Frédéric Jardin (Nuit blanche) et Fabrice Roger-Lacan (Cravate Club) désamorcent rapidement l’effet anxiogène du script en ajoutant au trio d’acteurs principaux (José Garcia / André Dussollier / Caroline Vigneaux) une batterie de personnages aussi déjantés qu’attachants, pour la plupart issus de la « famille » d’acteurs et d’humoristes qu’il s’est créé au fil des ans : un amateur de tuning fou de rage (Vladimir Houbart), une poignée de gendarmes hauts en couleurs (, , Ingrid Donnadieu), une femme-enfant (Charlotte Gabris), un concessionnaire hypocrite (Jérôme Commandeur)…

Toutefois, si l’on rit souvent et de bon cœur, pour maintenir un équilibre parfait entre l’humour et les scènes d’action survitaminées, Benamou et ses co-auteurs ne poussent pas le bouchon de l’hystérie collective à un point comparable à celui qui animait ses deux films précédents, Babysitting et Babysitting 2 : un bon point pour un cinéaste décidément aussi ambitieux qu’intuitif, qui choisit de construire À fond sur un crescendo parfaitement fonctionnel et réjouissant, développant une énergie telle qu’il ne pourra que remporter l’adhésion du public.

Malheureusement, les prouesses techniques et autres cascades à grande vitesse réalisées par l’équipe du film ont un coût, que les 944.000 entrées du film dans les salles françaises ne sont malheureusement pas parvenues à amortir ; les équipes de production du film (parmi lesquelles on retrouve La petite reine, société de Thomas Langmann, affectueusement surnommé le « chat noir du box-office ») comptent donc sur vous pour vous ruer en masse chez vos revendeurs Blu-ray / DVD afin de découvrir cette graine de comédie culte !

 

 

Le Blu-ray

[4,5/5]

Énergique, foutraque, constamment en mouvement, À fond méritait sans le moindre doute un encodage Blu-ray particulièrement soigné. Bien sûr, les habitués des galettes éditées par Wild Side ne s’en faisaient pas trop quant à la qualité du transfert, et ils ont bien raison : l’encodage proposé par l’éditeur se révèle une nouvelle fois absolument parfait. Les noirs sont denses et profonds, les couleurs explosent, et le piqué ainsi que la profondeur de champ sont d’une redoutable précision. Côté son, c’est l’immersion totale au cœur du cargo, avec une piste DTS-HD Master Audio 5.1 survoltée, l’ambiance délirante du film bénéficie d’un rendu acoustique époustouflant, dynamique, ample et riche en détails sonores.

Du côté des suppléments, Wild Side nous propose de nous plonger au cœur du tournage du film avec un très intéressant making of d’un peu plus d’une demi-heure, revenant notamment sur les cascades réalisées par les acteurs eux-mêmes, et développant encore un peu plus l’idée que les cris de terreur des acteurs durant le film ne sont pas feints, mais dénotent d’un sentiment de peur réelle face aux embardées de leur véhicule fou.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici