Accueil Tags Malcolm McDowell

Tag: Malcolm McDowell

Test Blu-ray : Scandale

0
Scandale revient sur les affaires de harcèlement sexuel ayant secoué Fox News en 2016, qui ont à l'époque forcé à la chaîne à négocier le départ anticipé de Roger Ailes contre 40 millions de dollars (!). La lanceuse d'alerte était la présentatrice Gretchen Carlson, qui serait suivie de Megyn Kelly, également présentatrice sur Fox News, et d'une vingtaine d'autres femmes.

Vu sur OCS : Le Tigre du ciel

0
Parmi les films de guerre, ceux qui se sont lancés dans les airs, en chantant les louanges des valeureux pilotes de telle ou telle armée, ont globalement eu la fâcheuse tendance icarienne de s'écraser misérablement. Il doit bien y avoir un maillon faible qui rend impossible la symbiose probante entre le cinéma et les prouesses de voltigeurs aériens, en uniforme ou en civil.

Test Blu-ray : Class of 1999

0
On ne vas pas se mentir, ni tenter de vous la faire à l'envers : les plus âgés parmi nos lecteurs savent pertinemment qu'il y a ne serait-ce que quinze / vingt ans, personne n'était très tendre avec Class of 1999. Série B tirant tout doucement vers le Z, le film de Mark L. Lester n'a jamais eu particulièrement bonne presse, et les amateurs de cinéma fantastique marquaient généralement le plus profond dédain pour ce petit film, que tout le monde considérait comme raté dans les grandes largeurs. Grosso modo, cette [fausse] suite de Class 1984 était à peu près aussi respectée que le cinéma d'Albert Pyun (Nemesis), avec qui il entretient d'ailleurs pas mal de similarités.

Critique : La Féline (Paul Schrader)

0
La Féline, version Schrader, est bel et bien le fruit de son temps. Tandis que la prémisse passablement grotesque des humains plus qu'attirés par le règne animal pouvait encore faire illusion dans le cadre du film noir des années 1940 et donc paraître sensiblement plus suggestive chez Jacques Tourneur, ici, elle fournit le prétexte souvent bancal pour un mélange malgré tout pas complètement dépourvu d'intérêt d'érotisme et d'ésotérisme.

La Cinémathèque Française à l’été 2018

0
Encore une semaine de films de William Wyler et d'accompagnements de la grande exposition dédiée à Chris Marker – « Chris Marker Les 7 vies d'un cinéaste » – qui sera encore visible jusqu'à fin juillet, puis la Cinémathèque Française basculera en mode été avec ses deux derniers mois de programmation, avant la fermeture annuelle habituelle au mois d'août.

Test Blu-ray : La course à la mort de l’An 2050

0
La course à la mort de l’An 2000, réalisé en 1975 par Paul Bartel, était la réponse en mode Hara-Kiri -entendez par là bête et méchante- au dessin animé Hanna Barbera Wacky races (Les fous du volant, 1968). Evoluant dans le monde très codé du « film de bagnoles », genre très en vogue à l’époque, La course à la mort de l’An 2000 était une comédie trash et cartoonesque, haute en couleurs, qui développait un ton anar, branque et frondeur, plein d'humour noir et de mauvais esprit... Erotisme soft, inspiration cartoon et portée politique agressive étaient véritablement les maîtres mots du film de Bartel, produit dans le giron de Roger Corman.

Test Blu-ray : 31 (Rob Zombie)

0
Avec 31, son septième long-métrage en tant que réalisateur, le cinéaste revient à ce qu’il aime : un freakshow tordu et bien déviant, d’une brutalité extrême, mettant en scène des marginaux aussi barrés qu’attachants dans les recoins les plus reculés d’une Amérique de « rednecks » flamboyants. Confrontés à une caste de bourgeois décadents organisant des jeux morbides et pour le moins mortels, nos héros vont payer dans le sang leur tribut à l’American Way of Life… 31 se déroule dans les années 70, dans un univers diégétique poisseux et délétère, proche de celui des premiers films de Tobe Hooper ; le film fait d’ailleurs quelques clins d’yeux appuyés à Massacre à la tronçonneuse autant qu’à Massacres dans le train fantôme.

Back To The Past #21

0
Amis cinéphiles, bienvenue ! Ton site préféré te propose les Madeleines de Proust de David : par moult souvenirs et autres petites anecdotes, notre...

Back To The Past #16

0
Amis cinéphiles, bienvenue ! Ton site préféré te propose les Madeleines de Proust de David : par moult souvenirs et autres petites anecdotes, notre...

Test Blu-ray : Série noire pour une nuit blanche + La...

1
La mort inattendue de David Bowie début janvier 2016 aura peut-être précipité les sorties en vidéo de films que personne ne s’attendait réellement à voir poindre le bout de leur nez en Blu-ray avant longtemps. Quelques semaines après L’homme qui venait d’ailleurs, sorti début mai chez Potemkine (lire notre article), voici donc arriver sur support Haute Définition deux films peut-être un peu rapidement estampillés « David Bowie », mais qu’Elephant Films a au moins le mérite de sortir de l’oubli : une sortie composée de Série noire pour une nuit blanche (John Landis, 1985) et de La féline (Paul Schrader, 1982). Deux films n’ayant à priori rien à voir l’un avec l’autre, mais pour lesquels l’éditeur propose des (superbes) visuels et (passionnants) suppléments couplés, se répondant l’un l’autre.

Critique : Silent Night | Festival de Gérardmer 2016

1
C’est la veille de Noël à Cryer, une petite ville du Wisconsin. La shérif adjointe Aubrey Bradimore apprend que son collègue a disparu et qu’elle va devoir le remplacer. La ville attend un nombre record de Pères Noël pour son grand défilé de Noël, et le shérif Cooper a besoin d’elle. Dans une maison non loin de là, un mystérieux Père Noël se lance dans une série de meurtres en s’attaquant aux habitants qu’il juge « mauvais »…

Antiviral

0
Présenté au 68ème festival de Cannes (2012) dans la sélection "Un certain regard", Antiviral est le premier long-métrage réussi de Brandon Cronenberg fils du très célèbre réalisateur-acteur-scénariste David Cronenberg et de la moins connue Carolyn Zeifman. On peut dire que la relève est assurée !