Accueil Tags John Landis

Tag: John Landis

Test Blu-ray : Le flic de Beverly Hills – L’intégrale

0
Si elle était disponible au format Blu-ray en France ainsi que d’autres pays d’Europe depuis 2012, la trilogie du Flic de Beverly Hills restait à ce jour inédite aux États-Unis dans sa totalité : en effet, seul le premier film de la saga, signé par Martin Brest en 1984, était disponible en Haute-Définition sur le territoire américain. Histoire de fêter dignement l’arrivée de la totalité de la franchise aux USA, les trois films ont donc bénéficié de tout nouveaux transferts, remasterisés en 4K pour l’occasion. De quoi assurément foutre votre ancienne édition à la poubelle, ou vous en servir pour caler un meuble, n’est-ce pas ? Cette ressortie est également l’occasion de redécouvrir la saga, plus de 35 ans après la sortie du premier épisode, et éventuellement de revoir votre jugement sur celle-ci. On ne peut également s'empêcher de penser que Paramount a pu lancer cette restauration comme une façon de tâter le terrain concernant l'hypothétique mise en chantier d'un quatrième épisode de la saga – véritable arlésienne dans le sens où Le flic de Beverly Hills 4 est régulièrement annoncé en développement puis repoussé depuis une quinzaine d'années... On ne désespère pas de le voir un jour débarquer sur grand écran, même si après l'excellent Dolemite is my name en 2019, on commence à se dire qu'il y a de fortes chances que le film voie le jour directement sur Netflix.

Test Blu-ray : Waxwork

0
Tout le monde connaît, dans son entourage plus ou moins proche, des pères et des fils pratiquant le même métier, ou appartenant à la même boite. Cela existe dans tous les corps de métier du monde, et c’est bien la plupart du temps socialement accepté, même si bien-sûr, que cela soit justifié ou pas, le mot « piston » réapparaît inévitablement. Cette notion d’atavisme professionnel, qui se résume pourtant bien souvent à une simple idée de transmission, se retrouve également dans le monde du sport ou des Arts

Test Blu-ray : Schlock

0
La sortie en 1977 de Hamburger, film sandwich a contribué à révéler plusieurs talents : celui des Zucker / Abrahams / Zucker bien sûr, qui signaient le scénario du film, mais aussi celui de John Landis, qui deviendrait quelques années plus tard un des réalisateurs de comédies les plus populaires des années 80. Mais si le film à sketches était un galop d’essai pour les ZAZ, John Landis quant à lui avait déjà réalisé un film en 1973 : Schlock. Sorti en France en mars 1976 sous le titre Schlock, le tueur à la banane, le film bénéficie aujourd’hui d’une sortie Blu-ray inespérée sous les couleurs de Carlotta Films…

FEFFS 2018 : demandez le programme

0
La 11eme édition du Festival européen du film fantastique de Strasbourg aura lieu à la rentrée, du 14 au 23 septembre. 

Test Blu-ray : Cheeseburger film sandwich

0
Malgré ce que son titre, opportunément choisi par les distributeurs français, pouvait laisser supposer, Cheeseburger film sandwich (1987) n’était pas, au départ du moins, la suite « officielle » de Hamburger film sandwich (1977). Néanmoins, plusieurs éléments les rapprochent l’un de l’autre : outre la présence derrière la caméra de John Landis et de Robert K. Weiss à la production, la « forme » des deux films est assez similaire : celle d’un long zapping protéiforme et hétérogène pensé comme une satire de la TV américaine. Si d’autres films ont d’ailleurs également choisi ce concept, prétexte à des enchainements ininterrompus de sketches délirants – on pense notamment à Faites-le avec les doigts (The groove tube, Ken Shapiro - 1974), à Télé ringards (UHF, Jay Levey - 1989), ou encore à News movie (The Onion movie, Tom Kuntz & Mike Maguire - 2008) – Hamburger et Cheeseburger film sandwich semblent dorénavant à jamais liés, à tel point que même le site de référence IMDb les connecte l’un avec l’autre comme faisant partie d’une seule et même « franchise ».

Test Blu-ray : Série noire pour une nuit blanche + La...

1
La mort inattendue de David Bowie début janvier 2016 aura peut-être précipité les sorties en vidéo de films que personne ne s’attendait réellement à voir poindre le bout de leur nez en Blu-ray avant longtemps. Quelques semaines après L’homme qui venait d’ailleurs, sorti début mai chez Potemkine (lire notre article), voici donc arriver sur support Haute Définition deux films peut-être un peu rapidement estampillés « David Bowie », mais qu’Elephant Films a au moins le mérite de sortir de l’oubli : une sortie composée de Série noire pour une nuit blanche (John Landis, 1985) et de La féline (Paul Schrader, 1982). Deux films n’ayant à priori rien à voir l’un avec l’autre, mais pour lesquels l’éditeur propose des (superbes) visuels et (passionnants) suppléments couplés, se répondant l’un l’autre.

Carnet de festival : PIFFF 2015 Jour 1

0
Mercredi a débuté la première journée de compétition du PIFFF sous la nuit constellée de la salle 2 du Grand Rex. Nous avons donc...

Conséquences des attentats sur les festivals & sorties cinéma…

0
À l'exception de présenter nos condoléances aux familles et amis des victimes et apporter notre soutien moral, impuissant mais sincère, aux blessés et à...

L’actualité des festivals (novembre 2015, première partie)

0
Le monde arabe s'invite depuis ce vendredi 6 et jusqu'au mardi 17 novembre au cinéma le Trianon pour la 4ème Festival Du Film Franco-Arabe...

La Pagode ferme, les Fauvettes rouvrent

0
Deux événements majeurs ont lieu cette semaine du côté des salles de cinéma parisiennes : d’un côté la fermeture de la vénérable Pagode dans le 7ème arrondissement, et de l’autre la réouverture du Gaumont Gobelins Fauvette sous le nom de Les Fauvettes, le premier complexe d’un grand exploitant exclusivement dédié aux films de répertoire.