Accueil Tags Jean Marais

Tag: Jean Marais

Test Blu-ray : Train d’enfer

0
Péripéties à gogo, ambiance pop, méchants de pacotille et décors baroques : telle est la recette du genre, et Jean Marais, s'en était fait une spécialité. En 1965, âgé de 52 ans, il se régalait à interpréter les espions bondissants dans Train d'enfer.

Deux films de cape et d’épée en Blu-ray chez Pathé

0
La glorieuse tradition du cinéma de genre n’a jamais été extrêmement développée à l’intérieur des frontières françaises. Néanmoins, dans les années 50/60, à la faveur de quelques productions internationales (franco-italiennes surtout) made in Cinecittà, le cinéma français s’est laissé aller à quelques titres flirtant volontiers avec le cinéma de genre tendance populaire. Ainsi, les films de cape et d’épée et autres romances historiques ont fait durant de nombreuses années la joie des cinémas de quartier, avec des films le plus souvent interprétés par Jean Marais ou Gérard Barray.

Test Blu-ray : Fantomas est de retour

0
Après avoir réédité Fantomas en Blu-ray durant le mois de juin 2016, Gaumont remet donc le couvert fin mars avec la sortie couplée de Fantomas se déchaine (1965) et Fantomas contre Scotland Yard (1967).

Tests Blu-ray : Jean Marais en mode « Bis »

1
Fantomas (1964) et Le gentleman de Cocody (1965) s’inscrivent dans la mouvance d’un cinéma populaire chaleureux et sans complexes. Étrangement, l’histoire du cinéma n’en aura retenu qu’un seul…

Les sorties du 25 septembre

0
Malheureusement nous avons raté deux des principales sorties de la semaine, nous ferons en sorte de les rattraper rapidement. Le nouveau Woody Allen déjà, Blue Jasmine manqué à Deauville et Paris, qui devrait logiquement consacrer Cate Blanchett, déjà encensée par la presse. Ensuite Rush, le nouveau Ron Howard, qui est déjà unanimement salué comme étant un grand film. Ceux-là par contre nous les avons vus, et vous auriez tord de les négliger : Sur le Chemin de l'école, documentaire d'utilité publique sur l'accès à l'éducation. Et une reprise en salle pour La Belle et la Bête, restauré pour l'occasion ; bref une excellente raison de (re)découvrir le classique de Jean Cocteau.

La Belle et la Bête (restaurée)

0
Pour l'offrir à sa fille, le père de la Belle cueille, sans le savoir, une rose appartenant au jardin de la Bête, qui s'en offense. Afin de sauver son père, la Belle accepte de partir vivre au château de la Bête.

La Warner prépare un péplum biblique autour de Ponce Pilate

0
Le possible long métrage, adapté du script de Vera Blasi, s'inscrirait dans cette vague hollywoodienne de films bibliques.

Peau d’âne

0
Peau d'âne est un film de Jacques Demy datant de 1970 et adapté du conte de Perrault. Pas facile de reprendre un tel conte au cinéma, pourtant, le réalisateur n'hésite pas à donner sa propre interprétation de l’œuvre et ne lésine pas sur les détails tous plus incroyables les uns que les autres.