Critique : La Belle et la Bête (Jean Cocteau)

0
2053

la belle et la bete afficheLa Belle et la Bête

France : 1946
Titre original : La Belle et la Bête
Réalisateur : Jean Cocteau
Scénario : Jean Cocteau
Acteurs : Jean Marais, Josette Day, Marcel André, Mila Parély
Distribution : SND
Durée : 1h36
Genre : Fantastique, drame
Date de sortie : 25 septembre 2013 (29 octobre 1946)

Globale : [rating:4/5][five-star-rating]

2013, année du cinquantenaire de la mort de Jean Cocteau. C’était donc la plus belle occasion de ressortir en salles son chef d’oeuvre de 1946, La Belle et la Bête. Et quelle ressortie amis cinéphiles !

Synopsis : Pour l’offrir à sa fille, le père de la Belle cueille, sans le savoir, une rose appartenant au jardin de la Bête, qui s’en offense. Afin de sauver son père, la Belle accepte de partir vivre au château de la Bête.

belle-et-bete cocteau

Il serait bien difficile (et peut-être inutile) de faire une critique du film de Jean Cocteau en 2013. Avec cette histoire que tout le monde connait, adaptée de multiple fois à la télévision et au cinéma en passant par la comédie musicale, le réalisateur a traversé les âges. Toutefois, les particularité de 1946 sont bien toujours présents dans cette version de 2013 et l’on pourrait craindre un décalage de générations. Pourtant, si les acteurs surjouent chaque réplique comme c’était le cas à cette époque et si les effets spéciaux peuvent paraître ridicules aujourd’hui, le film fonctionne encore à merveille et est parvenu à garder le prisme du conte au travers duquel nous vivons ce qui se passe à l’écran.

Au début du film, Jean Cocteau fait d’ailleurs appel à notre imagination, à notre part d’enfance et de naïveté que nous devons toujours garder en tête pour apprécier cette histoire. Mais à 7 ou 70 ans, La Belle et la Bête fascine toujours autant et si simplement.

Grâce à une restauration incroyable du SNC avec la Cinémathèque Française qui aura durée 2 ans, l’oeuvre reste fidèle à elle-même tout en retrouvant un son et une qualité de noir et blanc proche des images d’aujourd’hui. Si quelques défauts sont encore présents, c’est pourtant bien parce qu’ils existaient dans la pellicule d’origine et que le travail de Cocteau aura été respecté jusqu’au bout pour ne rien dénaturer. Malgré une partie des images détruites ou abîmées avec le temps, ce travail minutieux de restauration aura redonné tout son clinquant à cette oeuvre unique.

Grâce à ce travail, on peut admirer de nouveau ces costumes magnifiques et mythiques de la Belle Josette Day et de la Bête Jean Marais. Et si l’on n’envie pas les 5h de pose que demandaient les poils de la bête quotidiennement, on rêve devant les jupons et les perles qui ornent les robes incroyables que porte Belle. La magie opère de bout en bout et les acteurs illuminent toujours l’écran, surtout Jean Marais, omniprésent et au regard hypnotisant.

la-belle-et-la-bete-de-jean-cocteau-1946_630647

De plus, cette belle ressortie en salle s’accompagne d’une exposition sur l’oeuvre de Jean Cocteau au Musée du Cinéma de la Cinémathèque Française. Par conséquent, gardez bien votre ticket de La Belle et la Bête dans les salles de cinéma participantes, il vous donnera un accès gratuit à l’exposition en question. Le musée des lettres et manuscrits quant à lui, exposera bientôt les manuscrits originaux du film que Cocteau a imaginé, créé, écrit et réalisé.

2013 sera donc l’année de La Belle et la Bête après une ressortie discrète du dessin animé de Disney en début d’année, cette superbe restauration et la comédie musicale sur les planches parisiennes dès le mois d’octobre. Et le pire, c’est qu’on en redemande…

Résumé

La superbe restauration de l’oeuvre de Jean Cocteau permet de redécouvrir dans des conditions optimales un conte intemporel dédié à la rêverie et à l’amour. A voir et à revoir en famille pour un film qui n’a pas prit une ride…comme tous les chefs d’oeuvre !

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=jvWm9r4i6mo[/youtube]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici