Accueil Tags Jean-François Stévenin

Tag: Jean-François Stévenin

Test Blu-ray : Adieu Paris

0
Adieu Paris est un film sur la fin d’une époque, celle de la vie nocturne dans certains cafés parisiens, la « jeune génération » étant plus intéressée par les rapports via les réseaux sociaux et par les amitiés numériques.

Jeu Concours DVD : Adieu Paris

2
A l'occasion de la sortie du film Adieu Paris, disponible le 1er juin en Blu-ray et DVD, critique-film.fr et Le Pacte vous proposent de participer à un grand jeu concours qui vous permettra de gagner des DVD du film d'Edouard Baer !

Test Blu-ray : Illusions perdues

0
Il y a de quoi être admiratif face à la verve indéniable avec laquelle Xavier Giannoli prescrit une cure de jouvence à Illusions Perdues, cette histoire d’ambitions mondaines amèrement déçues, sans jamais en trahir l’esprit iconoclaste.

Critique Express : Adieu Paris

0
Pensez vous qu'il soit possible de réaliser un film qui peut donner l'impression sur le moment d'être totalement vain tout en réjouissant l'esprit par son ironie et sa tendresse et qui, après réflexion, apparait comme étant beaucoup plus profond que ce que laissait penser la première impression ? La réponse est donnée par Edouard Baer dans "Adieu Paris", son 4ème long métrage en tant que réalisateur.

Critique : Neige

0
Beaucoup de choses ont changé depuis le 17 mai 1981, date à laquelle "Neige" a été projeté en compétition officielle au Festival de Cannes avant de sortir en salles 3 jours plus tard, mais l'émotion est toujours présente à la vision de ce film.

Albi 2021 : Illusions perdues

0
Petite séance de rattrapage pour nous au Festival d'Albi, qui s'attache autant à présenter le meilleur du cinéma francophone en avant-première qu'à donner l'opportunité à son public nombreux de combler ses lacunes en termes de films récemment distribués.

Test Blu-ray : Les patriotes

0
S’il est devenu un cinéaste aussi rare que précieux (il faut dire aussi qu’il semble pas mal occupé ces dernières années avec Le bureau des légendes, sa série produite par Canal+), Éric Rochant tournait plutôt pas mal à ses débuts. Après l’énorme succès d’Un monde sans pitié, il a en effet pu enchaîner les projets, et signer six longs-métrages entre 1989 et 2000. C’est probablement l’échec commercial de Total western, son chef d’œuvre absolu (mais également absolument incompris), qui l’aura forcé à espacer d’avantage ses tournages pour le cinéma au début du vingt-et-unième siècle.

Les sorties du 18 avril 2018

0
A vos marques, prêts, riez ! A l'extérieur, cette semaine est placée sous le signe de l'été précoce avec une météo qui rendra le chemin vers les salles obscures un peu moins attrayant. C'est sans doute pour cette raison que les distributeurs semblent s'être donné le mot, afin de sortir de nombreuses comédies couvrant pratiquement tout le spectre de l'humour.

Critique : Intégrale Jean-François Stévenin

0
Un mot suffit à qualifier le cinéma de Jean-François Stévenin : liberté. Pour certain.e.s, cela peut s'avérer déroutant. Pour les autres, il sera surtout question de fraîcheur.

Festival Lumière 2017 : la sélection officielle

0
Paris est incontestablement la capitale française du cinéma. Nulle part ailleurs en France, les spectateurs peuvent bénéficier d'un si large choix de films, sorties récentes et œuvres du patrimoine, à un prix abordable et à presque chaque heure de la journée. Il existe cependant deux périodes par an, où cette hégémonie cinéphile s'effrite quelque peu : au mois de mai, lorsque les critiques se précipitent au Festival de Cannes et – dans une moindre mesure et principalement pour les férus de classiques d'époques révolues – en octobre, pour le Festival Lumière à Lyon.

Test DVD : La chambre interdite

0
Le moins que l’on puisse dire, c’est que ce onzième long métrage de Guy Maddin s’avère une œuvre absolument unique : plongeant à corps perdu dans un univers surréaliste, nous présentant des tableaux absurdes et oniriques, il aborde dans sa narration complètement folle et déconstruite pas moins de dix-sept histoires différentes, se répondant les unes aux autres dans un maelstrom de couleurs et de tableaux complètement fous.

Test Blu-ray : Out 1

0
A une époque où beaucoup de cinéphiles s’enquillent des « marathons » de séries TV jusqu’à plus soif, l’idée de visionner un film tel que Out 1 d’une durée de plus de douze heures pourra, peut-être, ne pas paraître finalement si incongrue au public - d’autant que le film de Jacques Rivette est divisé en chapitres, qui pourront être considérés comme autant d’épisodes. Pourtant, le fait de s’ingérer le film en deux, trois, voire sept fois comme il l’a été pour sa diffusion télé dans les années 90, n’était pas ce qui était prévu à l’origine par Jacques Rivette et son équipe, qui prévoyaient bel et bien de le visionner d’un bloc, lui sacrifiant de fait plus d’une demi-journée de sa vie.