Accueil Tags Jalil Lespert

Tag: Jalil Lespert

Revu sur OCS : Des vents contraires

0
Un an à peine après le fiasco commercial de Le Dindon, on ne sait pas vraiment quelle direction la carrière de Jalil Lespert en tant que réalisateur va prendre. Dans l'actualité en ce moment pour des raisons extra-professionnelles – merci les indiscrétions de Laeticia Hallyday ! – , Lespert dispose pourtant d'une filmographie derrière la caméra des plus solides.

Critique : L’enfant rêvé

0
Grâce à d'excellents comédiens venant s'ajouter au thème de la paternité, grâce, également, à l'excellence de la photographie, et malgré quelques invraisemblances, "L'enfant rêvé" vient ajouter un maillon marquant à la filmographie de Raphaël Jacoulot.

Critique : Une femme heureuse

0
Une femme heureuse Grande-Bretagne : 2017 Titre original : The escape Réalisation : Dominic Savage Scénario : Dominic Savage Interprètes : Gemma Arterton, Dominic Cooper, Jalil Lespert, Marthe Keller Distribution...

Test Blu-ray : Iris

0
Thriller à tiroirs, Iris est un film qui n'évolue clairement pas dans un genre auquel les français sont forcément très habitués. Sur ce point précis, on saluera avec enthousiasme le talent de metteur en scène de Jalil Lespert, qui réussit son pari haut la main en composant avec les inévitables contraintes liées à cet exercice de style, et parvient même à imprimer sa patte (la fameuse « patte de Lespert ») sur de nombreux plans et séquences du film. Iris s'impose donc assez rapidement comme un film élégant ; dans les bonus du Blu-ray édité par Universal Pictures, l'acteur / réalisateur évoque trois de ses influences conscientes : Sueurs froides d'Alfred Hitchcock, Body double de Brian De Palma, et Gone girl de David Fincher.

Dinard 2016 : jury, invités et sélection

0
La 27ème édition du Festival du film britannique aura lieu cette année du mercredi 28 au dimanche 2 octobre 2016, toujours à Dinard. Le...

Critique : Un homme idéal

3
En cette fin de mars, avec Big Eyes et Un homme idéal, les imposteurs du monde artistique battent décidément leur plein. Et la sortie du film de Yann Gozlan la semaine où l'un des auteurs les plus acclamés de la rentrée littéraire (Eric Reinhardt) est justement accusé d'atteinte à la vie privée et de contrefaçon pour son roman (L'Amour et les Forêts) tombe vraiment à pic pour compléter le tableau. Un homme idéal porte à l'écran un parfait imposteur du monde des lettres. Cet imposteur, c'est Pierre Niney qui l'interprète, celui-là même dont on avait reconnu le talent pour incarner un génie de la mode (authentique, celui-ci) dans le Yves Saint Laurent de Jalil Lespert. Dans Un homme idéal, on dirait plutôt de Pierre Niney qu'il se glisse dans la peau de caméléon d'un homme qui, se donnant pour un écrivain talentueux, accomplit lui-même une performance d'acteur.

5 films qui traitent de la présidentielle

0
Une page se ferme et une autre s'ouvre. En ce lendemain de passation de pouvoir, qui marquera à jamais les moments politiques de notre...

Critique : Love and Bruises

0
Tahar Rahim, lauréat du César du meilleur acteur, revient avec l’adaptation de Fleur dans Love and Bruises, premier film du réalisateur qui se partage entre le France et la Chine, deux cultures diamétralement opposées.

Des vents contraires

1
A l’instar de Mélanie Laurent ou de Matthieu Kassovitz, Jalil Lespert décide une fois n’est pas coutume de passer derrière la caméra pour réaliser Des vents contraires dont il est également le scénariste.